« Les trois frères » version corse

Si les vacances m’ont déconnecté des pitreries politiques, j’ai suivi avec attention l’affaire de Sisco. J’avais émis un petit message sur fessedebouc, que je réitère ici: « Peuple de France, souviens-toi de Sisco. »

Ce fait divers est l’illustration parfaite d’une volonté de certains membres de la communauté musulmane pour imposer l’islam et ses pratiques à la con en France, agissements que certains continuent d’ignorer. Par exemple, il est intéressant de réécouter l’intervention du procureur de Bastia, qui, tout en désignant le comportement des familles maghrébines comme responsable de l’échauffourée, évacue illico la question religieuse en parlant de « logique de caïdat ».

Encore plus intéressant, est de localiser, 13 jours après les faits, les protagonistes:

– un frère en prison

– un frère retourné en Espagne

– un frère exilé à Paris: lire ICI la déclaration emblématique de ce genre d’individu (ji rien fait, m’siou), notamment le passage sur le harpon, d’une mauvaise foi absolue, une vidéo et des photos ayant clairement indiqué qu’il avait servi d’arme.

Treize jours après, la Corse est débarrassée des malfaisants. Je pose donc la question: pourquoi ce qui est possible en Corse, ne le serait-il pas sur le reste du territoire? Vous avez jusqu’au mois de mai 2017 pour trouver la réponse.

lenonce

Le bistrot ferme pour cause de fermeture

J’ai souvent comparé mon blog à un bistrot. Quand le taulier, écroulé dans un coin sur une caisse de Fischer (eh oui Dominique, elles sont là!), ne donne plus signe de vie, les habitués continuent comme si de rien n’était, échangent des bons mots, postent des vidéos ou des chansons, et, parfois, j’ai presque l’impression qu’ils repartent sur la pointe des pieds pour ne pas me réveiller … A vous tous, je vous aime!

Et puis que dire que vous n’ayez déjà lu dans la moisisphère en ces temps incertains? Que je ne veux plus disserter sur les différences entre radicalisé, modéré, islamiste, jihadiste et le con de leur race. Que cela ne m’intéresse pas de savoir si l’enculé qui a écrasé des enfants à Nice s’est radicalisé depuis peu, sous la douche ou en allant aux chiottes. Que le peuple français commence, je dis bien commence, à ne plus supporter de se faire massacrer par des musulmans. Que les pitres qui nous gouvernent, Valls, Cazeneuve et compagnie, dénient à ce même peuple la moindre expression d’une légitime mauvaise humeur. Que j’espère qu’ils le paieront  très cher un jour ou l’autre. Bref, que le programme de la France pour les prochaines années, et cela ne réjouit pas le père de famille que je suis, se pose en ces termes très  simples: tuer ou se faire tuer.

Je vais donc tirer le rideau, prendre quelques congés (et merde à Pdm!), et revenir, je  l’espère, plus fort qu’avant en septembre.

Bises à toutes et à tous,

lenonce

En France, les Larossi Abballa pullulent

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le juge anti-terroriste Marc Trévidic. Rassurant, non? Source: ICI

Chaque nouveau cas de terrorisme islamiste montre notre extrême vulnérabilité, malgré les rodomontades du pitre Cazeneuve. Par parenthèse, les policiers du commissariat de Magnanville ont refusé de le suivre dans la salle où il voulait s’adresser à eux. Il a parlé tout seul au pupitre, mais il n’y a que le Figaro qui l’a mentionné. Chaque nouveau cas est une première: massacre d’une rédaction de journal, massacre dans une salle de spectacles, maintenant des policiers sont assassinés chez eux, devant leur enfant.

Par un individu fiché « S », déjà condamné par la justice pour participation à une filière jihadiste, décrit par son avocat, qui mériterait des baffes, comme un pied nickelé. Quand donc cessera cet amateurisme, cet aveuglement? Mr Cazeneuve,  vous n’obtenez aucun résultat, vous ne vous remettez pas en question, vous êtes nul!

lenonce

DÉMISSION DU PITRE CAZENEUVE

Jean-Luc Mélenchon ou la connerie flamboyante

Le révolutionnaire en peau de lapin Méluche vient donc de se déclarer candidat à la présidentielle de 2017. Ce pitre maçonnique et inepte goret échappé de la soue socialiste, ancien ministre, ancien sénateur, député européen, se voit un destin. Telle une incoercible diarrhée, il se répand dans nos merdiques médias, avides de recueillir son avis, de la croisette où il se fait le défenseur du petit personnel invisible, aux émissions comme « des paroles et des actes » où on le vit pérorer face à Darmanin qu’il couvrit d’éloges dans une magnanimité de futur César. Il n’a plus besoin, ni du front de gauche, ni du PC, il est le détenteur de la Vérité qu’il aura polie au sein de la loge « Saloperie et Crevure » à l’orient de mes couilles.

Ce guignol oublie une chose, que les journaputes se gardent bien de lui rappeler. Il fût un chantre enamouré d’Hugo Chavez, dont il parlait les sanglots dans la voix et l’érection dans le slip. Reprenons ce que disait celui qui prétend un jour diriger la France:

melenchon et chavez« Politiques sociales, investissements publics, nationalisations, réforme agraire, plein emploi, salaire minimum, impératifs écologiques, accès au logement, droit à la santé, à l’éducation, à la retraite… Chavez s’est également attaché à la construction d’un Etat moderne. Il a mis sur pied une ambitieuse politique d’aménagement du territoire: routes, chemins de fer, ports, barrages, gazoducs, oléoducs. » avait-il proclamé dans un article du Monde.

Et après la mort de son héros: « Moi je dis, et ça pourra m’être reproché, le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez puisqu’on prétend que c’est un dictateur. Il a pendant ces 14 ans respecté les droits de l’Homme ».

Le résultat en 2016 est sans appel. La politique clientéliste et irresponsable basée sur une redistribution de la manne pétrolière s’est écroulée avec le cours du brut. Le pays est ruiné, sa population au bord de la famine et de la guerre civile (lire ICI).

VénézuelaSource

Cela empêche-t-il l’autre guignol de pérorer? Bien sûr que non. Qu’ils s’en aillent tous, avait-il proclamé. Ok, mais à commencer par toi, abruti!

lenonce

Les ténias de la république

Le dernier commentaire de Pdm (Que le Grand Masturbateur le comble de ses attentions) sur la note précédente, m’a donné l’idée de ce titre.

Notre république est donc devenue un gigantesque côlon, atone et boursouflé, siège d’une perpétuelle stase stercorale en raison d’ une production merdifère incessante. Les glaires, étrons et colombins y sont produits à la file, au sein de vapeurs méphitiques et sulfurées propices au développement de parasites comme le ténia.

Jean-Vincent Placé, alias le connard laqué, ayant inauguré cette série, je vous propose aujourd’hui un très beau spécimen de cestode, momentanément disparu de l’espace médiatique, mais qui, rassurez-vous, est bien au chaud et bien nourri. J’ai nommé Azouz Begag.

azouz begagSon parcours est édifiant: en politique il s’est vautré dans toutes les bauges, de la droite diverse aux divers gauches, du RPR (il fût ministre de Chirac) au Modem. Un véritable invertébré, pas vraiment nocif mais complètement inutile, qui a bâti son fonds de commerce sur la défense des banlieues et de leurs habitants (enfin, d’une certaine catégorie d’habitants, vous comprenez laquelle). En 2010 il rejoint République solidaire de Villepin, mais vote, sans que cela ne lui cause aucun problème, pour Hollande à la primaire.

Bien lui en a pris, et je vous sens impatient de savoir ce que ce pitre est devenu.

Et bien, il occupe à Lisbonne depuis 2013 le poste de conseiller culturel et à la coopération et dirige l’Institut culturel français. Il dispose d’une villa de fonction de 300m2 au bord du Tage. Directement rattaché à l’ambassadeur de France, il a rang de diplomate. A terme, il sera muté dans la capitale brésilienne pour la même durée (source wikipédia en lien plus haut). Elle est pas belle la vie?

lenonce