Zacharia Moussaoui sauve sa tête:

Trés intelligemment, les jurés américains n’ ont pas condamné Moussaoui à mort. Ils l’ ont mis lui, sa barbe, son sourire suffisant et ses imprécations, dans un trou dont il ne ressortira que les pieds devant.

Commentaires de son avocat (français): en France, pour le même type de faits (je rappelle: avoir voulu précipiter un avion et ses passagers sur une cible étasunienne, peut-être la Maison Blanche), Moussaoui aurait pris 10 ans ! Ben voyons, et pourquoi pas avec du sursis, puisqu’ il y est !

Il continue: il faudra bien que la France se rachète, et fasse tout pour que Mousasoui revienne purger sa peine en France (sous-entendu, il échappera à la vraie perpète, qui n’ existe pas chez nous).

Mais que la France se rachète de quoi?

D’ avoir permis à un immonde cafard comme Moussaoui de  se développer sur son sol, cafard qui est, au mieux, un assassin débile, au pire, un assassin fanatique, mais dans tous les cas un assassin, n’ ayant manifesté aucun remord pour les attentats du 11 septembre… à l’ instar il faut bien le dire de nombreux " intello de gauche français " qui s’ en étaient même plutôt réjouis.

A quand les manifestations: " Liberté pour Moussaoui! "….

Lenonce

Le terrorisme intellectuel en France: suite!

Dans le même ordre d’ idée, le trés gauchisant journal Le Monde, affiche en première page  la publicité pour le livre de Cesare Battisti, assassin des ex-brigades rouges, protégé pendant des années par l’ infâme Mimitte, que Raffarin a voulu extrader et qui est en cavale depuis, d’ ou le titre du livre.

Cette publication va faire plaisir aux familles des policiers, abattus comme des chiens d’ une balle dans la tête par Battisti et ses amis.

C’ est à vomir….

Lenonce

Le terrorisme intellectuel…

…sévit toujours en France. J’ en veux pour preuve la déprogrammation de la pièce de Peter Hanke, auteur autrichien: " Voyage au pays sonore ou l’ Art de la question", par l’ administrateur de la Comédie Française, Marcel Bozonnet. Le motif en est la participation de Peter Hanke aux obsèques de Slobodan Milosevic, et plus généralement son soutien au régime serbe. Cette pièce n’ est pourtant pas une pièce politique.

Voilà de la censure pure et dure comme on l’ aime. De quel droit, ce monsieur, payé par nos impôts, peut-il prendre ce genre de décision sans en référer à ses supérieurs ? Il doit sentir le vent tourner pour 2007: de beaux jours de grande liberté intellectuelle se préparent en cas de victoire de la gauche, semblables à ceux que l’ on a vécu en 1981!

Je propose aussi la pendaison de Fabrice Lucchini pour avoir lu des textes de Céline et l’ incarcération de l’ abbé Pierre, lié d’ amitié avec un historien accusé de révisionnisme.

Trés peu d’ informations sur la toile concernant cette affaire. Il paraît qu’ une pétition en faveur de Peter Hanke circule, je ne l’ ai pas trouvée. Si vous en entendez parler…

A bientôt,

Lenonce.