Les enfants esclaves du Ghana

Vu sur Thalassa:

Le centre du Ghana est occupé par un vaste lac artificiel, le lac Volta, sur les bords duquel vivotent plusieurs villages de pêcheurs. Ces derniers achètent de jeunes enfants dans des villages encore plus pauvres, à des familles qui les vendent comme du bétail. Ils sont ensuite utilisés comme esclaves pour les activités de la pêche. On est bien en 2006 !

Le gouvernement vient de promulguer une loi contre le trafic d’ enfants. Une association (l’ IOM, voir ci-dessous) s’ occupe d’ identifier ces enfants, de les racheter à leur maître, puis de les ramener dans leur famille pour qu’ ils soient à nouveau scolarisés. Travail de fourmi, plein de tendresse et d’ abnégation de la part de ces hommes et femmes confrontés sur le terrain à une réalité écoeurante…

…à mettre en parallèle avec les gesticulations des Mbala Mbala et consorts, dans les salons feutrés de la jet 27 parisienne, vociférants contre l’ esclavage, pratique disparue de notre territoire depuis presque 200 ans ! C’ est bien plus médiatique et bien moins fatiguant.

Amis mélanodermes, au lieu de remuer de vieilles rancunes, mobilisez-vous plutôt pour lutter contre l’ esclavage pratiqué dans vos pays indépendants sans aucune participation de l’ homme blanc et dont je ne trouve trâce dans vos forums pleins de haine.

Lenonce

PS: voici le lien vers l’ association qui lutte contre cet esclavage moderne:

http://www.iom.int/en/what/ct_donation.shtml