Une vierge effarouchée nommée Bruno Rebelle

Bruno Rebelle n’ en finit plus de crier au loup dans l’ affaire de sa mise en fiche aux RG: dépot de plainte, appels à Jacques Chirac, à la CNIL, etc…

En fait, sauf à vouloir la suppression pure et simple des services de renseignements, ce qui est irréalisable, est-il étonnant que l’ état enquête sur des personnalités engagées au côté d’ une personne briguant la magistrature suprême ? De la même façon qu’ il enquête sur des ingénieurs travaillant dans des secteurs sensibles, cela relève de la simple enquête de moralité, auquel tout citoyen avec la conscience tranquille ne devrait pas craindre de se soumettre.

C’ est l’ utilisation de ces enquêtes contre la personne qui peut faire débat, mais là, il n’ y a aucune preuve d’ une tentative de ce genre, alors à quoi bon s’ exciter !

La mise en perspective de cette agitation inutile, avec la cellule d’ écoutes téléphoniques mise en place par l’ infâme Mimitte, est savoureuse. D’ autant que notre Ségolène ne perd pas une occasion d’ évoquer les mânes de celui qu’ elle espère être son prédecesseur à l’ Elysée.

Lenonce

La saga des régimes spéciaux de retraites (3)

3) RATP

L’important
déficit de ce régime s’explique par l’âge précoce de départ à la retraite. Il
ne cesse de se creuser suite notamment à une vague de
recrutements dans les années 1980 (tiens, pourquoi les années 80 ?) qui va se traduire, très prochainement, par une vague de départs à la retraite qui va plomber un peu
plus les comptes de la RATP.

La
contribution de l’état (et donc du contribuable) va plus que tripler
d’ici 2040. Aujourd’hui elle est de 400 millions d’euros et, si les agents
n’acceptent pas la révision à la baisse de leurs droits, elle passera à….1, 4
milliards d’euros.

La
RATP, dans l’optique de l’adossement de son régime, aurait dû verser une soulte
de 700 millions d’euros à la CNAV. N’ayant pas les moyens, c’est l’état (et
donc le contribuable) qui va s’en charger.

Le
comble du cynisme étatique est ceci : Les cotisations des agents ont été
augmentées (les pauvres) mais ces augmentations ont été compensées par des
augmentations de salaires supportées par….le contribuable puisque c’est
l’Etat qui a acquitté ce surcoût de 96 millions d’euros.

Tout
cela est un véritable scandale surtout si l’on rapproche les efforts du contribuable
des grèves incessantes que les agents de cet organisme font supporter chaque
année à leurs clients bailleurs de fonds.

Si
vous avez regardé le débat PORCINET/FILLON, vous aurez compris que, si la
gauche revient aux affaires, il sera hors de question de revenir sur ce que PORCINET
appelle des « avantages sociaux acquis »….et vous aurez également compris pourquoi la gauche ne voit pas d’un bon oeil la poursuite de la politique de réduction d’impôt.

Afin
de vous faire prendre conscience de l’importance de votre vote, je
vous amènerai la prochaine fois dans les coulisses de LA POSTE…

Géronte d’Allauch

Ségolène, j’ en ai marre !

Cédant à la mode générale, je viens de me rendre compte que la plupart de mes dernières notes étaient sur Ségolène Royal, et, je vous l’ avoue, même moi ça commence à me gonfler !

Je vais donc restreindre mon activité sur ce sujet. Cela va être très dur, tant la candidate y met du sien…. Jugez vous-même:

– Déclaration il y a deux jours sur BFM-TV :

" Je ne veux pas me situer à ce niveau là et les Français m’en sauront gré. Les Français ont envie que la campagne se situe sur les vrais enjeux ", a-t-elle lancé, avant d’ ajouter qu’elle ne voulait pas s’appesantir sur ce sujet " car certains voudraient que l’on me tire vers le bas ".

Est-il besoin de commenter ? Le gros joufflu fait-il parti des certains ? Je vous laisse le plaisir de faire les pires jeux de mots sur ce sujet.

– Interrogée sur le nombre de sous-marins nucléaires en France, notre blanche godiche réponds un, puis deux, non, sept ! démontrant à nouveau sa parfaite connaissance du dossier.

Il n’ y a que sa visite aux Antilles qui ne devrait pas poser de problèmes: elle pourra parler de négritude sans qu’ on se foute de sa gueule !

Lenonce

Ségolène franchit le mur du çon

Vous vous demandez surement ce qui se cache derrière le sourire crispé et l’ oeil atone de Ségolène. Ne cherchez plus. La réponse est: rien !
Voici une vidéo, récupérée sur le site http://www.segolenades.com/, qui montre la candidate affirmant, sans ciller, que une femme sur trois en France meurt tuée par son conjoint: un véritable génocide ! ( merci à Géronte pour le tuyau ).
Notre leucodinde faisait référence à une étude de 2000 sur les violences faites aux femmes et qui concluait: " une femme décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint " . A ce niveau d’ ineptie, on ne peut plus parler de gaffe mais de connerie pure et dure. Et c’ est ça qui prétend gouverner la France ? On se croit de rêver…
Lenonce

Ce qui se conçoit bien s’ énonce clairement…

Voilà mot pour mot, une phrase tirée de la prestation de la candidate péesse lors du JT de 20 heures, le 20 janvier surTF1:

" Il restera deux mois pour mener la bataille des idées, projet contre projet, et je crois que vous serez surprise, non pas par moi, mais parceque je porterais de cette énergie des français qui m’aidera dans l’énergie de la bataille du projet contre projet de gagner en 2007."

Toi y’ en a compris ? Non ? Alors toi y’ en a pas bon socialo !

Peu de temps avant, elle avait, avant de se reprendre, prononcé: "….comme je m’ y z’ étais engagé…"

Pauvre France…Lenonce

Ségolène de plus en plus virtuelle !

Le 10 janvier, j ‘écrivais que la calamiteuse candidate du péesse était le personnage qui manquait aux Sims.

Le 13 janvier, dans une vidéo que vous trouverez sur Daily Motion, Ségolène annonce la création d’ un comité " Désir d’ avenir " sur le jeu de simulation de vie, Second Life. C’ est pas être visionnaire, ça ?

Le meilleur est à venir, car, dans le jeu, le dit comité est implanté entre un concessionnaire automobile et ….. un bordel ! Lire le commentaire de Christophe Nonnenmacher sur le site europeus.org.

Lenonce