Les cocos en faillite !

Autant de bonnes nouvelles dans la même journée, ça frise l’ indécence. J’ apprends que le pc, saigné à blanc au rouge, par ses récents succés électoraux, va louer deux étages de son siège parisien . C’ est à dire se comporter comme n’ importe quel proprio dans la mouise qui cherche à faire un peu de blé.
C’ est affligeant. Après Hue, c’ est arrêt Buffet. Ils n’ ont même pas le panache de donner ces locaux aux " campeurs " des bords de Seine.

Peut-être verrais-je un jour mon pays débarrassé du communisme… On peut rêver, non ?

Lenonce

Sarko s’ attaque à la CGT du Port autonome de Marseille !

Je n’ ose même pas dire quelle réaction physique a accompagné l’ écriture de cette simple phrase !

Je me souviens que j’ ai commencé la rédaction de ce blog à la suite des grèves iniques à la SNCM, fomentées par les voyous de la CGT et du STC. En visite inaugurale du tout nouveau terminal de Roissy, le Président a fait un tour d’ horizon englobant le Port autonome de Marseille: " Je vais prononcer un gros mot : le statut des ports autonomes doit changer ". Avant de conclure par: " On ne va pas laisser une minorité empêcher une majorité de travailler ".

Pique des deux, Chevalier Sarko, débarrasse Marseille de la Peste cégétiste et tu auras ta statue à côté de celle de Monseigneur Belsunce !

Lenonce

Le blog de Serge Faubert

Je viens de tomber sur ce blog, et sur sa dernière note intitulée " les époux Ceaucescu ne sont pas morts ". C’ est un régal dont voici un extrait:

" Les Ceaucescu du socialisme français mettent tant de cœur à l’ouvrage que les faux-pas du gouvernement ne portent quasiment plus à conséquence. L’épisode de la TVA sociale est déjà oublié. Nicolas Sarkozy a repris la main. Sur l’Europe, le Darfour, les universités. Ce n’est plus un train de retard qu’ont les socialistes, mais une gare complète, voies de garage incluses. "

Les autres notes sont du même acabit: savoureuses et pertinentes.

Lenonce

Portrait d’ une menteuse

Les masques tombent. Des deux cotés.

On décrivait Sarkozy hégémonique, on découvre un Président réalisant une ouverture politique inédite dans l’ histoire de la cinquième République.

Royal se présentait comme l’ incarnation d’ une nouvelle morale politique, l’ordre juste. On découvre une menteuse. Elle a menti sur son couple, ce qui est grave dans la mesure ou ce couple n’ appartenait pas à la sphère privée. Elle a menti sur son Pacte Présidentiel, qu’ elle ne manquait pas de faire applaudir, à chaque meeting, par des militants bernés. Et ces mensonges ne portent pas sur des détails: le SMIC à 1500 euros et la généralisation des 35 heures, rien que ça ! Elle a martelé ces propositions pendant des mois, et avoue hier, tranquillement, que celles-ci n’ étaient pas crédibles ! Mais de qui se moque madame Royal ?

Oui, vraiment, nous avons échappé au pire. Et si la menteuse s’ empare du péesse, alors on est tranquille pour dix ans …

Lenonce

Et s’ il n’ en reste qu’ un !

Quand il fallait 30 députés pour constituer un groupe, et que les communistes sont passés au-dessous de la barre, ils ont obtenu un abaissement du nombre minimum à 20. Maintenant qu’ ils sont 15 ( plus 3 apparentés ), ils demandent un nouvel abaissement à 15. Et ensuite ? Quand ils seront trois, il faudra que ce soit le chiffre minimal pour avoir un groupe ?

Il y a quelque chose de pathétique, pour un ancien parti révolutionnaire, à réclamer en pleurnichant une modification du réglement démocratique. Ils font pitié. Ils devraient au contraire trouver formidable d’ avoir encore des députés pour représenter un parti n’ ayant jamais rompu officiellement  avec le stalinisme, qui a fait, je le rappelle, plus de morts que le nazisme.

Si j’ avais un conseil à leur donner, ce serait le suicide collectif, genre Waaco: en s’ ouvrant les veines avec une faucille !

Lenonce

Les socialistes: la défaite leur va si bien !

Attendez un peu. Quand dans une élection on obtient la majorité absolue, on a gagné ou on a perdu ? En effet, à bien regarder les émissions d’ hier soir, il semblerait que le péesse soit le grand vainqueur de celles-ci. Les journalistes, qui nous bassinent avec leur vague bleue depuis une semaine, accompagnés par la grimaçante jobastre et son tsunami, ont réussi à faire occulter la principale information de la soirée : l’UMP, à lui seul, a la majorité absolue à l’Assemblée. Que demander de plus ?

Soyons honnête. Je ne vous cache pas que je me serais réjoui d’une déroute ou auraient disparu l’insupportable Montebourg et le suiffeux Dray. La non disparition des communistes aux égouts de l’ histoire, et le fait qu’ ils puissent avec les verts, conserver un groupe me fait aussi de la peine. Quand à la claque de Juppé, qui permet au Président de se débarrasser de son plus prestigieux chiraquien, est-elle, pour lui, vraiment une mauvaise nouvelle ? On peut en douter.

L’inespéré bon résultat du péeesse va avoir pour conséquence de le rendre appétissant pour tous ses caciques, ce qui laisse augurer des luttes fratricides dont nous n’avons pas fini de nous repaître. La surprise (ou l’absence de surprise tant elle nous a habitué à déconner), comme toujours, est venue de l’autre pintade, annonçant sa séparation d’avec « son compagnon », le soir même de l’élection. Du coup, pourquoi avoir attaqué les auteurs de « La femme fatale » quelques semaines plus tôt ? Décidément, le péesse à peine requinqué, est déjà malade d’un poison qui va le miner pendant les cinq prochaines années : que du bonheur !

Le score mitigé appelle deux commentaires : la bordille béarnaise est clairement à gauche, et donc tout son discours sur la troisième voie et son indépendance passe à la trappe. Saluons au passage l’élection de son acolyte bas de plafond, celui qui fait de la politique à coup de chansons et de grève de la faim. Et l’éviction de la gesticulante prétentieuse de Sarnez, lèvres pincées sur des dents jaunâtres, qui ne nous emmerdera pas à l’Assemblée.

Deuxième commentaire : le remarquable sens politique de JL Borloo qui a parlé le premier de TVA sociale, fournissant ainsi le bâton pour se faire battre. Il va falloir que Sarko lui peigne le cul en rouge.

Je vais conclure qu’à titre personnel je suis très heureux de la victoire de la candidate que je soutenais à Marseille, Valérie Boyer, qui a mis fin a plus de 50 ans de règne de la famille Masse, et ce malgré une campagne honteuse de Christophe, son dernier avatar.

Enfin, pour le plaisir, une photo prise par moi-même hier soir, sur la place de la mairie, montrant l’immonde verrat Menucci, tout guilleret après sa défaite (n’hésitez pas à agrandir: il ne lui manque que la pomme dans la bouche et le persil dans les narines).

Menucci_3

Les capacités du cerveau…

ImagesLe 14 mars 2007, Daniel TAMMET, autiste léger, a énuméré, de mémoire, 22.514 décimales venant après 3,14…
Cela a duré 5 heures et 9 minutes, devant un parterre de scientifiques, d’amateurs et de curieux dans une salle du musée des sciences d’Oxford.
N’importe quelle date est reliée, pour lui, à un jour de la semaine. Il parle 10 langues (il a appris l’islandais en 10 jours!) et a même inventé, à l’âge de 10 ans, sa propre langue le "mänti" qu’il est le seul à parler et qu’il continue d’enrichir.

Il vient d’écrire un livre "je suis né un jour bleu" certainement passionnant…

(source LE POINT numéro 1812)

Géronte d’Allauch