Deux poids, deux mesures

Le Conseil d’ administration de l’ Université de Poitiers a demandé au Président de la République d’ empêcher la nomination de Benoît Fleury, au motif qu’ il est un ancien président du GUD, organisation universitaire d’extrême droite, dissoute en 2000.

Il a reçu, comme il se doit, le soutien d’étudiants, d’enseignants, de syndicats comme l’ UNEF, du Mouvement des jeunes socialistes et bien sûr de députés socialistes.

Je voudrais demander à ces bien-pensants, en fouillant l’ égout qui leur sert de mémoire, combien se sont mobilisés pour empêcher en son temps la nomination de Paolo Persichetti comme chargé de cours à l’ Université de Saint Denis ?

Je rappelle que Paolo Persichetti, membre des brigades rouges, non repenti, condamné en Italie à 22 ans de prison pour le meurtre du général d’ aviation Licio Giorgeri, a été protégé durant des années au nom de la doctrine Mitterrand. Paolo Persichetti a finalement été extradé en 2002.

Benoît Fleury, 31 ans, n’ est lui, que major 2008 de l’ agrégation d’ histoire du droit et n’ a tué personne. C’ est sûrement là sa faute.

Lenonce

Corse, île d’ humour

Petit rappel des faits. Lors du match de ligue 2, Libourne-Bastia, un joueur de Libourne, Boubacar Kébé fait un bras d’ honneur aux supporters bastiais. Il est expulsé, et explique par la suite que son geste était en réponse à des insultes racistes. Le club bastiais est sanctionné par le retrait d’ un point au classement. Fin du premier acte.

Acte 2: match retour à Bastia, le 22 février. Le joueur girondin ne fait pas le déplacement, victime d’ une blessure que d’ aucuns disent diplomatique. Dans la tribune du stade de Furiani, deux banderolles. La première proclame: " Kébé, on n’ est pas racistes ". Je vous laisse découvrir la seconde ici Téléchargementbanderolle_bastia.jpg

Le directeur de la Ligue Professionnelle de Football, Jean-Pierre Hughes, a considéré que proposer la sodomie à un joueur de couleur est raciste et homophobe. Pourtant, en y regardant de plus près, et en glissant sur l’ élégance rare d’ une telle proclamation, reflet de l’ élégance plus générale des pseudosapiens fréquentant les stades, on peut considèrer l’ enculade comme le stade ultime de l’ embrassade. Il n’ y a alors rien à dire. " Kébé, on n’ est pas racistes. La preuve, on t’ embrasse " devient une franche déclaration d’ amitié …

Allez, je vous en…brasse tous,

Lenonce

Casse-toi, pauvre con: suite

Ce que nos incultes gauchistes prennent pour un dérapage de notre Président, n’ est en fait qu’ un hommage déguisé au grand Serge (qui n’était pas à gauche) et une référence subtile à l’ intention de sa chanteuse d’ épouse. En témoignent les paroles ci-dessous de Requiem pour un con. CQFD.

Ecoute les orgues
Elles jouent pour toi
Il est terrible cet air là
J’espère que tu aimes
C’est assez beau non
C’est le requiem pour un con

Je l’ai composé spécialement pour toi
A ta mémoire de scélérat
C’est un joli thème
Tu ne trouves pas
Semblable à toi même
Pauvre con

Voici les orgues
Qui remettent ça
Faut qu’t’apprennes par coeur cet air là
Que tu n’aies pas même
Une hésitation
Sur le requiem pour un con

Quoi tu me regardes
Tu n’apprécies pas
Mais qu’est-ce qu’y a là dedans
Qui t’plaît pas
Pour moi c’est idem
Que ça t’plaise ou non
J’te l’rejoue quand même
Pauvre con

Ecoute les orgues
Elles jouent pour toi
Il est terrible cet air là
J’espère que tu aimes
C’est assez beau non
C’est le requiem pour un con

Je l’ai composé spécialement pour toi
A ta mémoire de scélérat
Sur ta figure blême
Aux murs des prisons
J’inscrirai moi-même : " Pauvre con "

PS: Nicolas, vivement les élections, car je ne tiendrai pas longtemps avec des arguments comme ça …

Lenonce

 » Départ  » de Fidel Castro

Le monde se réjouit ( à tort d’ ailleurs, car la dictature reste en place, et le frangin Raùl, c’ est pas vraiment mousse et pampre).

Tout le monde ?

Non. Une personnalité de premier plan, dont je n’ évoquerai pas le physique, (j’ ai eu assez de problèmes avec Jacquard, et je ne dirai donc pas que cette personne me fait irrésistiblement penser à Zira),Danielle_mitterand  cette personnalité donc, déjà épinglée par Géronte il y a quelques temps, s’ est fendue du commentaire suivant:

" Les Cubains apprécient toujours Fidel Castro. D’ ailleurs, ils ne souhaiteraient pas le retour d’ un régime comme Batista."

Ainsi, l’ analyse politique de celle qui fût l’ épouse d’ un Président de la République, se réduit à une alternative pour ces pauvres Cubains: Castro ou Batista. Il n’ y a aucun régime possible entre les deux. On reste pantois devant une telle connerie, habituellement proférée dans les blogs de mes trotskorigolos comme csp, et qui devrait faire chaud au coeur de tous les prisonniers politiques de La Havane.

J’ ai donc une question à poser à notre Tatie Danielle: " Votre défunt époux, l’ infâme Mimitte, c’ était Castro ou Batista ? ".

Lenonce

La République est en danger !

Heureusement, le courageux journal d’ opposition et de résistance à la dictature sarkozyste, Marianne, vient de publier un appel républicain signé par 17 " personnalités politiques " et proposé maintenant au petit peuple. ( voir ici ).

En voici le texte:

A l’attention de : M. le président de la République, Nicolas Sarkozy

Les soussignés se réclament de sensibilités très diverses, et ils ont sur un certain nombre de sujets importants des positions très différentes, mais ils ont malgré tout en commun un certain nombre de convictions et de valeurs qu’ils entendent réaffirmer:
– Leur attachement au principe républicain et, en conséquence, leur refus de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective.
– Leur attachement aux fondamentaux d’une laïcité ferme et tolérante, gage de la paix civile.
– Leur attachement à l’indépendance de la presse et au pluralisme de l’information.
– Leur attachement aux grandes options qui ont guidé, depuis cinquante ans, au-delà des clivages partisans, une politique étrangère digne, attachée à la défense du droit des peuples et soucieuse de préserver l’indépendance nationale et de construire une Europe propre à relever les défis du XXI° siècle.
Au-delà de leurs divergences, les soussignés tiennent à rappeler leur engagement à défendre, séparément ou ensemble, ces impératifs, comme toujours cela fut fait au cours de l’Histoire de la République.

C’ est tout, vous demandez-vous ? Ben oui, c’ est tout ! Ils ne se sont pas foulés, nos brillants personnages, vous dîtes-vous, et vous avez raison. Ils s’ y sont pourtant mis à 17 pour pondre ce texticule. 17 sommités dont je ne résiste pas au plaisir de vous livrer les noms, par catégories.

Les liquides, d’ abord:

– Pierre Lefranc, ancien chef de cabinet du Général de Gaulle, 86 ans … l’ ancien chef d’ état-major de Félix Faure étant souffrant.

– Jean-Pierre Chevènement, dit ressuscitator … et à travers.

Les putrides ( rien à en dire. D’ écrire leur nom, j’ ai la colique):

– Nöel Mamère

– Arnaud Montebourg

Les pouffiassons de la politique. Deux résidus de guano, du genre que vous balancent les gabians sur le costard par jour de grand mistral:

– Maurice Leroy, ancien communiste, proche de Pasqua avant de rejoindre l’ UDF, soutenant Bayrou au premier tour de la Présidentielle, puis Sarkozy au deuxième tour.

– Nicolas Dupont-AIgnan, dit Ducon poignant, ancien UMP. Son moment de gloire: a renoncé à se présenter à la Présidentielle faute d’ avoir obtenu les 500 signatures.

Les loosers, et on a ici le trio de tête, la dream-team des battus ou jamais élu:

– Ségolène Royal

– François Bayrou

– Dominique de Villepin

sans oublier Marielle de Sarnez, la planche à pain aux dents jaunes.

Les animaux familiers:

-Corinne Lepage, la kiki-la-grenouille de l’ écologie.

Et ceux qu’ on sait même pas qui sait:

– Jacqueline Gourault, Jean-Pierre Brard et Jean-Paul Bled ( oui, oui, le fils du " Bled ", qui espère passer lui-aussi à la postérité )

Et enfin Bertrand Delanoë, inventeur du Viélibre, peut-être le meilleur d’ entre tous, c’ est vous dire le niveau !

Bref la crême de la crême, les plus grands décideurs du moment, toutes tendances confondues, tout ce que cette République peut produire de pire en matière de ratés, seconds couteaux voire troisièmes canifs, nullités prétentieuses, ralliés du 08 mai, toute une théorie de parasites dont la disparition ne perturberait en rien le fonctionnement des institutions, voire l’ améliorerait sensiblement, s’ est réuni dans la latrine puante qu’ est Marianne pour lâcher ce petit pet républicain.

On peut donc dormir tranquille, et Sarkozy n’ a qu’ a bien se tenir!

Lenonce

Quand le sage montre la lune, le fou regarde le doigt

Intervention_villiersC’ est ce qui s’ applique le mieux aux commentaires outragés de notre gauche d’ élite sur l’ intervention policière à Villiers-le-Bel. De Ségolène Royal à Marie-Georges Buffet, cette naine rouge qui a obtenu 1.93 % des suffrages à l’ élection présidentielle et qu’ on interroge encore, en passant par Antenne 2 qui, ce matin, a ressorti la vieille bique de LO, la seule réflexion que leur inspire une action visant au maintien de l’ ordre sur le territoire français concerne la présence sur place des journalistes.

Pas un de ces irresponsables politiques, acharnés à vouloir un jour nous diriger, ne s’ est réjoui de l’ arrestation d’ une bande, organisée lors des émeutes pour tuer du flic. Pas un ne s’ est fendu d’ un début de félicitations à l’ égard des policiers qui risquent souvent leur vie et travaillent dans des conditions exécrables. Pas un ne s’ est mis à la place des braves gens enfin débarassés de certaines des racailles puantes qui terrorisaient leur quartier. Lire ici l’ article de l’ Express.

La Buffet évoque l’ humiliation des habitants, et décrit avec émotion cette dame à son balcon, traumatisée par l’ intervention policière. Mais la palme revient, comme toujours, à la chtarbée du Poitout qui a osé nous parler avec son visage grave des grands jours, " d’ un dysfonctionnement grave de la république " !

Je sais qu’ on est en période électorale et que tout est permis. Justement. Les 9 et 16 mars prochain, ne votez pas pour cette bande d’ incapables n’ ayant rien d’ autre à proposer que des paroles creuses, déplacée, voire indignes. Et appliquez cet autre dicton: quand le chiotte est plein, tire la chasse.

Lenonce