Accueil » Actualité » Où l’on reparle de Jean-Edern HALLIER…

Où l’on reparle de Jean-Edern HALLIER…

Ul01cai3zmgpcauys6mxcale1gsdcayz73n Rappelez-vous. C’était le 12 janvier 1997. Jean-Edern HALLIER, en villégiature à Deauville, bien qu’à moitié aveugle, continuait allègrement à faire du vélo.

Ce matin là, il est retrouvé mort peu avant 8 heures par un employé du Casino. Allongé sur le bitume, son visage baigne dans le sang et il a des ecchymoses sur le dessus des mains.

Aucune autopsie n’a été pratiquée, alors que, s’agissant d’un accident sur la voie publique, l’autorité judiciaire aurait du la réclamer.

Il y aurait même eu très rapidement beaucoup de visiteurs dans sa suite de l’hôtel Normandy et quelques vols ont été commis dont des dossiers confidentiels. Aucune suite aux plaintes déposées.

J.E HALLIER avait dans son collimateur François MITTERAND (qui l’avait d’ailleurs placé sous écoutes) et quelques uns de ses amis.

Dans un jugement rendu le 14 mai (et pas du tout commenté par nos rouges journaleux), le tribunal administratif a condamné l’état à indemniser ses ayants droit et son frère à hauteur de 70.000 et 20.000 € et ce en raison des surveillances téléphoniques effectuées contre lui en 1985 et 1986 par la cellule antiterroriste de l’Elysée (sous Mitterrand). L’écrivain menaçait alors de dévoiler la famille cachée du Président. (Vous noterez, au passage, que pour 1.000 fois moins on parle 1.000 fois plus de SARKO).

Un livre vient d’être écrit qui a pour titre "la mise à mort de Jean-Edern HALLIER" par Dominique Lacout et Christian Lançon. Presse de la renaissance. 21 euros.

Ce livre, dont personne ne parle, reprend la longue traque dont a été victime l’écrivain pendant deux septennats. Je vais le lire et nous en reparlerons dans ce blog car le cas HALLIER est exemplaire de ce que la gauche a de plus abject et de la main mise de cette même gauche sur les médias qui occultent, depuis toujours, ce qui n’est pas politiquement correct.

De la gauche, HALLIER a eu la nécro de Dominique JAMET, thuriféraire de MITTERRAND : « Menteur, mythomane, escroc, plagiaire, comploteur, cynique, voyou. Hallier n’avait pas l’ombre d’une conviction. La bassesse conformiste de l’époque a seule fait de l’équipée de l’Idiot international, pépinière de talents, une aventure, la routine de la télévision a donné du relief à son émission littéraire. Ci-gît Jean-Édern Hallier, connu surtout par sa notoriété. »

Nous reviendrons sur le sujet à la rentrée…

Géronte d’Allauch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s