Accueil » Uncategorized » Siné, viré, fait son ciné…

Siné, viré, fait son ciné…

Tempête dans le milieu intello parisien…SINE s’est fait virer de Charlie Hebdo par son patron, Philippe VAL. Un gauchiste flingue un autre gauchiste…

Le motif du licenciement ? SINE est soupçonné d’antisémitisme après avoir écrit en parlant de Jean SARKOZY, le fils du président : " Il  vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée juive et héritière des fondateurs DARTY. Il fera son chemin dans la vie, ce petit ". Un peu plus loin, dans la chronique, il s’en prend à l’EXPRESS qui vient de publier un dossier sur l’islamisme en se demandant si " le journal aurait le même culot pour s’adresser aussi violemment aux juifs ". Sa conclusion :" Moi, honnêtement, entre une musulmane en tchador et une juive rasée, mon choix est fait."  Comme à son habitude SINE fait tout dans la dentelle !

L’article, écrit le 2 juillet, n’est accroché par un journaliste du NOUVEL OBS que le 8 juillet. Drame pour VAL qui se voit condamner pour incitation à la haine raciale. Il demande alors à SINE de lever l’ambiguïté. Après une première acceptation, SINE refuse en dénonçant une rédaction "sans couilles" qui est soumise à un "despote".

Immédiatement deux camps se forment. Ceux qui soutiennent SINE et ceux qui trouvent ses écrits inadmissibles.

Dans le premier camp, nous trouvons, entre autres, PLANTU (qui croque VAL, le censeur, en nazi !), BEDOS qui, dans une envolée lyrique n’appartenant qu’à lui dit " VAL est à CHARLIE ce que SARKOZY est à la France " et les éternels résistants comme M.VLADY, A.KRIVINE, C.ALEVEQUE, M.ONFRAY, G.PERRAULT et G.HALIMI.

Dans le deuxième camp on trouve, entre autres, BHL (le leader de la croisade), A.ADLER, L.JOFFRIN, SOS RACISME et la LICRA et P.ASSOULINE.

Sur internet l’affaire prend de l’importance et P.VAL devient l’homme à abattre.

SINE, adulé par la bobosphère, est pourtant estampillé antisémite depuis plus de 20 ans. Jugez-en plutôt. En 1985 il tient les propos suivants sur une radio. Je cite "Je suis antisémite depuis qu’Israël bombarde. Je suis antisémite et je n’ai plus peur de l’avouer. Je vais faire dorénavant des croix gammées devant tous les murs. (…) On en a plein le cul. Je veux que chaque juif vive dans la peur, sauf s’il est pro-palestinien."

La meilleure défense étant l’attaque, SINE menace, par avocat interposé, de porter plainte contre tous ceux qui, en le traitant d’antisémite, ont provoqué son licenciement. SINE qui combat la censure s’érige donc lui même en censeur. Il vient également de porter plainte contre X pour menaces de mort par voie d’email. Un anonyme signant ses messages Mordechai ANIELEWICZ (du nom d’un héros du ghetto de Varsovie) le traite de "fils de pute", de "vieux schnock" et veut lui planter "20 CM d’inox dans le bide".

SINE vaut-il tout de ciné ? Certainement pas. Il a au moins un mérite : celui de soulever l’éternel problème de savoir où s’arrète la liberté d’expression et où commence la censure.

Géronte d’Allauch

2 réflexions sur “Siné, viré, fait son ciné…

  1. En passant par là, je vous livre ces quelques lignes de Siné…
    N’hésitez pas à les lire sur la plage si l’ambiance y est trop morose… ce sera mieux que le transistor hurlant du vacancier à côté de vous.
    « Je n’ai jamais brillé par ma tolérance mais ça ne s’arrange pas et, au risque de passer pour politiquement incorrect, j’avoue que, de plus en plus, les musulmans m’insupportent et que, plus je croise les femmes voilées qui prolifèrent dans mon quartier, plus j’ai envie de leur botter violemment le cul ! J’ai toujours détesté les grenouilles de bénitier catholiques vêtues de noir, je ne vois donc pas pourquoi je supporterai mieux ces patates à la silhouette affligeante et véritables épouvantails contre la séduction ! Leurs maris barbus embabouchés et en sarouel coranique sous leur tunique n’ont rien à leur envier au point de vue disgracieux. Ils rivalisent de ridicule avec les juifs loubavitchs ! Je renverserais aussi de bon cœur, le plat de lentilles à la saucisse sur la tronche des mômes qui refusent de manger du cochon à la cantoche. Quand on a des parents aussi bornés que les leurs, le seul remède est de leur désobéir et de les envoyer se prosterner […] La bêtise n’a pas de limites, c’est connu, mais arrêtons de la respecter et, qui plus est, de l’entretenir au nom d’une indulgence dont ils ne font, eux, aucune preuve ! »

  2. @ Le Chanoine : SINE critique à peu près tout depuis toujours. Il s’est même mis à dos les corses en 2004 mais comme ces derniers n’ont aucun sens de l’humour ils lui ont plastiqué sa luxueuse villa.
    J’ai souvenir de l’avoir vu dans la célèbre émission de POLLACK « droit de réponse » essayant d’interdire à un journaliste d’extreme droite de parler…certainement au nom de la liberté d’expression !
    En fait l’objet de mon article n’était pas tant de critiquer SINE (personnage que, par ailleurs, je n’apprécie pas) que de m’interroger sur la liberté d’expression en France. Tout ne peut être critiqué ou moqué et cette censure à géométrie variable me semble très dangereuse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s