Accueil » Uncategorized » La gabegie de l’a$$emblée nationale…

La gabegie de l’a$$emblée nationale…

La cour des comptes vient d’épingler l’assemblée nationale. Son budget de fonctionnement qui est de 506 millions d’euros (vous avez bien lu) ne fait qu’augmenter. Nous battons un triste record : Les frais de personnel et les indemnités d’élus parmi les plus importants d’Europe. La cour des comptes s’est attardée sur sa gestion bancaire hasardeuse et sur ses dépenses d’équipement et de maintenance informatique.

Un haut fonctionnaire de la maison touche, en moyenne, 213.000 euros brut annuels (soit 17.750 € par mois !).

Des travaux ont été engagés dans les deux immeubles annexes. Il y a cependant un léger dépassement de coût : 125 millions d’euros !

Mais il y a mieux. C’est la réaction de Marylise LEBRANCHU (questeur de l’Assemblée Nationale), ministricule sous le gouvernement JOSPIN, et qui a le culot de dire, s’étonnant de l’importance que l’on attache à la copie d’un prérapport de la cour des comptes : "C’est une connerie ! On doit refaire la maison des parlementaires. Seulement nous sommes devant un antiparlementarisme primaire. Un mec de la télé touche 100.000 euros par mois, ça ne choque personne; un employé de l’assemblée gagne 200.000 euros par an, on hurle au scandale !"

Cette réaction dévoile le vrai visage des socialistes. Se rappelle t’elle, cette conne, que le gouvernement JOSPIN avait fait tirer à la lance à eau, en plein hiver, sur des infirmières qui manifestaient ? Il est vrai qu’elles ne représentent pas grand chose, ces infirmières….elles gagnent en moyenne 10 fois moins qu’un haut fonctionnaire de l’assemblée et sont certainement moins utiles que ceux qui contribuent à pondre des lois qu’ils sont d’ailleurs les seuls à ne pas respecter.

C’est à gerber…

Géronte d’Allauch

6 réflexions sur “La gabegie de l’a$$emblée nationale…

  1. je suis choqué à la fois pour les indemnités parlementaires, son buget et aussi pour le salaire des « mec de la télé ». Surtout à l’heure actuelle où le commun des mortels a de plus en plus de difficultés à « boucler » son mois.

  2. « Tout va bien pour les élus locaux »
    Entre 2000 et 2003, leurs indemnités ont progressé de 35,8%, passant de 727 à 987 millions d’euros, tandis que celle des présidents et vice-présidents d’intercommunalités explosaient de 137%, de 54 à 128 millions d’euros (source le quotidien Les Échos du 6 mars), sans oublier l’explosion des impôts locaux et le coût de l’immigration…!
    L’immigration coûte à la France plus des trois quarts du déficit public!
    (« Le Cri du Contribuable » n°45)
    Écoeurant!
    Aussi bien au niveau local comme au plan national, la droite mène une politique fiscale que le gouvernement socialiste ne renierait pas.

  3. Helene,Cruella et les autres, nous avons tort d’avoir raison……
    J’ai toujours dit, le jour ou les socialistes refuseront leurs indemnités et les privileges qui vont avec, je reviserai mes choix politiques. Il faut mettre les actes en accord avec les paroles. Les déclarations de bonnes intentions avec l’argent du contribuable ne coutent rien à ceux qui parlent…..
    J’espère que tous les députés disent merci à Jean Louis Debré pour les réformes qu’il a faites en catimini……. AVANT DE PARTIR.
    Je n’ai entendu aucun député de l’opposition s’élever contre ces mesures et les refuser…..

  4. « Faut-il, pour se faire réélire, avoir été condamné par la justice? Non, mais cela ne nuit aucunement à la carrière politique ».
    Dans la monographie écrite pour Contribuables Associés, l’économiste Bertrand Lemennicier, développe une idée suivante: « Qui est réellement corrompu: l’électeur ou l’homme politique? »
    Quelques résultats des dernières élections:
    Patrick Balkany. Condamné, en mai 1996, à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité, il a été réélu maire, après un intermède de six ans, en 2001, il vient de se faire réélire, au premier tour, avec 51,51% des voix.
    Alain Juppé. Mis en examen en 1998 pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux et prise illégale d’intérêt », condamné en 2004 à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’éligibilité, il a été réélu maire de Bordeaux en octobre 2006 dès le premier tour, avec 56,24% des voix. Il vient d’être réélu, toujours au premier tour, avec 56,62% des voix.
    Henri Emmanuelli. Condamné pour complicité de trafic d’influence, en 1997, à dix-huit mois de prison avec sursis et deux ans de privation de ses droits civiques, il a été renouvelé à la tête du département des Landes en 2001. Il a été réélu, le 9 mars,au premier tour avec 70,38% des voix.
    François Bernardini. Condamné à cinq ans d’inéligibilité en 2002, il vient de se faire élire maire d’Istres (Bouches-du-Rhone), avec 53,80% des voix.
    Xavier Dugoin. Condamné en 2002 à un an de prison ferme, alors qu’il était président du conseil général de l’Essonne, il a été élu maire de Mennecy (Essonne) avec 48,01% des voix.
    « Les électeurs connaissent parfaitement les qualités et les défauts (y compris la malhonnêteté) de leurs candidats, mais ils vendent » leur vote pour obtenir prébendes, rentes ou privilèges. La solution, dans ces conditions, serait de supprimer ces prébendes, ces rentes, ces privilèges. Quel homme d’état aura le courage de le proposer? »

  5. Ce que vous dites (Lisa, Cruella – je suis bien en accors avec vous) ressemble beaucoup aux privilèges cléricale et aristocratiques, et encore plus à la Cour de Versailles – et ce qui a apporté les évènements de 1789. Bref, le « tiers état » du 21 siècle est la cour royale du 18 siècle et le peuple doit toujours s’échiner, je me demande pourquoi alors ne pas avoir gardé le roi?!…
    Bon vendredi
    Ps en Allemagne la classe politique connait les même déboires et soucis que leur homologue francais, avec la différence que les Allemands ne s#en préoccupent pas trop. il y a un politicien allemand qui a dit: l’électorat l’a élu, ainsi il décide et qu’importe ce qu’en pense le citoyen – électeur (le sens y est, les mots exact pas tout à fait. Le citoyen allemand n’a que le droit de voter un parti et ensuite de se taire, accepter les décision et payer. Beaucoup Allemands émigrent car ils trouvent la vie dans ce pays insupportable, inhumaine et sans avenir pour eux ou/et leur enfants).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s