Accueil » Uncategorized » Le geste de LENONCE pour sauver la démocratie en France.

Le geste de LENONCE pour sauver la démocratie en France.

62

Ce matin, me réveillant d'une nuit faisant suite à une soirée passablement arrosée de ce vin médiocre que nous buvons chaque année (j'ai cité le beaujolais nouveau), entre deux aigreurs d'estomac, il m'est apparu comme une évidence qu'il fallait aider les deux taties flingueuses du PS.

Le PS est en effet un mal nécessaire à l'existence de la démocratie en France et l'éradiquer serait la pire des choses.

J'ai trouvé cette aide dans un livre que j'ai vu trainer l'autre soir sur le piano de LENONCE. Il a de ses lectures le bougron !

Le livre c'est : Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle.

Je leur propose la pensée du livre 2 chapitre 1.

Attention, pour bien se mettre dans l'ambiance, il faut imaginer que cela soit lu attentivement par Martine ou par Marie-Ségolène…

Le matin, dès qu'on s'éveille, il faut se prémunir pour la journée en se disant : «Je pourrai bien rencontrer aujourd'hui un fâcheux, un ingrat, un insolent, un fripon, un traître, qui nuit à l'intérêt commun ; mais si tous ces gens-là sont affligés de tant de vices, c'est par simple ignorance de ce que c'est que le bien et le mal». Quant à moi, considérant la nature du bien qui se confond avec le beau et celle du mal qui se confond avec le laid ; considérant en même temps que celui qui se met en faute à mon égard se trouve, par le décret de la nature, être de ma famille, non pas qu'il vienne d'un même sang et d'une même souche, mais parce qu'il participe aussi bien que moi à l'intelligence et à l'héritage divin, je me dis deux choses : d'abord que nul d'entre ces gens ne peut me faire le moindre tort, puisque aucun ne peut me faire tomber dans le mal et le laid ; et en second lieu, que je ne puis éprouver ni de la colère ni de la haine contre un membre de la famille à laquelle j'appartiens moi-même. Nous sommes tous faits pour concourir à une oeuvre commune, comme dans notre corps y concourent les pieds, les mains, les yeux, les rangées de nos dents en haut et en bas de la mâchoire. Agir les uns contre les autres est donc certainement manquer à l'ordre naturel. Or, c'est agir en ennemi que de se laisser aller à son dépit et à son aversion contre un de ses semblables.

Voilà la forte contribution de LENONCE au maintien de la démocratie en France.

Géronte d'Allauch
 

 

Une réflexion sur “Le geste de LENONCE pour sauver la démocratie en France.

  1. Dans la série « philo-péplum », voici de l’empereur Julien :
    « Il semble, en effet, que le plaisir et la peine fondent sur nous du même sommet et se succèdent tour à tour. Cependant, au dire des sages, les événements les plus pénibles ont souvent pour l’homme sensé plus de douceur que de chagrin. Ainsi l’abeille recueille des plantes les plus amères qui croissent sur l’Hymette une douce rosée, dont elle compose son miel; ainsi les corps d’une constitution saine et robuste s’accommodent de toute espèce d’aliments (…) tandis que chez ceux qui sont débiles par tempérament et dont la vie est une maladie perpétuelle, les mets les plus légers produisent souvent les troubles les plus graves. Il en est de même de l’esprit.  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s