Accueil » Uncategorized » La Chine commence la partie d’échec.

La Chine commence la partie d’échec.

Tranquillement l'Empire du milieu continue sa politique destinée à ostraciser le Dalaï Lama et à diviser les occidentaux sur une question somme toute secondaire dans le devenir de l'humanité.

La dernière affaire concerne notre hyperactif président qui est encore président de l'UE. Lors d'un déplacement en Pologne il doit rencontrer, le 6 décembre, le Dalaï Lama à l'occasion d'une réunion de Prix Nobel organisée à Gdansk.

Fureur de Pékin qui indique que "Les autorités chinoises ont fait part à l'Union européenne de leur décision de demander le report du XIe Sommet Union européenne-Chine, prévu pour se tenir le 1er décembre prochain".

Pour analyser cette décision qualifiée de spectaculaire par François Godement, spécialiste de la Chine à sciences po Paris, il faut, je crois, sortir du folklore que nous avons connu notamment lors des JO et ne pas lire les commentaires "copiés/collés" de l'ensemble de nos journaleux nationaux.

François Godement rappelle que les Chinois n'ont jamais réagi ainsi à l'égard de G.BUSH alors même qu'il a rencontré plusieurs fois le Dalai Lama. En fait ils "traitent les Européens comme des voisins de la Chine" et leur "mettent la pression". D'autant que, côté européen, "c'est la désunion totale sur le Tibet, et la Chine en est parfaitement consciente".

La Chine arrive à un tournant de son développement économique qui ne pourra absolument pas se faire sans l'occident comme le souligne un article pris dans un blog spécialisé. " Le même mois d'octobre la Chine a d'ailleurs enregistré un nouvel excédent commercial record, de 35,24 milliards de dollars (+29,9% en glissement annuel) sur fond d'importations en ralentissement. Pékin s'inquiète désormais des répercussions de la crise économique internationale et d'une demande en baisse des nations occidentales, sur son économie très dépendante des exportations. Les autorités ont déjà attribué à la situation internationale le ralentissement de la croissance, tombée à 9% au troisième trimestre, son plus bas niveau trimestriel en cinq ans. Les analystes estiment que pour maintenir le niveau actuel de l'emploi la croissance du produit intérieur brut de ne peut être inférieure à 8%, voire davantage. A noter par ailleurs que les annonces de fermetures d'usines dans le sud et l'est manufacturiers du pays se sont multipliées ces dernières semaines."

La Chine a donc vitalement besoin de nous et elle va agir sur tous les fronts comme prédateur économique.

J'ai pris dans un blog l'appréciation suivante (sans nuances) qui peut tout de même alimenter nos réflexions :

" Demain, avec un tiers de la finance mondiale, ils achèteront les derniers fleurons d'Europe et des Usa. Ils auront les moyens d'acheter les industries moribondes et même les meilleurs terrains producteur de blé car la population chinoise améliorant sont niveau de vie, se reproduira plus vite et fera plus d'enfants.
Le danger de la multiplication des humains vient de l'espace vital tant au niveau de territoires mais de besoin en produits alimentaires de base croissants qui peuvent provoquer une inflation voire d'énormes spéculations dans les pays producteurs. Le pain et le lait demain pourront couter trés cher !
Il faut arrêter ces nouveaux mongols et leurs atilas économiques, car la naissance d'un milliardaire par heure est le reflet, non pas d'une puissance qui s'éveille, mais d'une puissance qui peut nuire demain au reste du monde !
Ces gens là sont elevés à la façon militaire, vivent avec une idéologie militaire et les patrons sont des militaires !
Ils ont déjà acheté un tier de l'acier mondial. Savez vous que demain si ces gens là achetent 80% de l'acier mondial au mieux vous devrez acheter leurs voitures dangereuses au prix qu'ils veulent mais au pire, ils auront assez d'acier pour envahir le monde avec des armes légères et une guerre rapide comme la fait Hitler, et ni l'Europe ni les Usa n'auraient assez d'acier pour se défendre!
Protégeons nos matières premières ! car demain nous pourrions être des esclaves de ces gens. Souvenez vous des Huns qui atteignirent paris depuis la Mongolie !"

Ok c'est sans nuance…ça fait froid dans le dos mais ce n'est pas complètement idiot. Il faut se placer dans le contexte économique actuel avec une crise internationale énorme qui débute et qui va chambouler totalement le capitalisme mondial et les lois du marché.

Pour rajouter matière à votre réflexion je vous livre une petite information prise dans l'EXPRESS :

"Bank of China entre au capital de Rothschild : C'est le premier accord capitalistique entre une grande banque chinoise et une banque de l'Eurozone. En achetant 20% du capital de La Compagnie financière de Rothschild, Bank of China espère développer ses activités de gestion d'actifs en s'appuyant sur l'expertise du groupe français, qui accède en echange à un puissant réseau de distribution en Chine."

Il faut savoir que Rothschild est une banque en parfaite santé qui avait programmé, bien avant les crises financières, ce mariage.

Alors l'histoire du Dalaï Lama n'est, à mon sens, que le début de la formidable partie d'échec que la Chine est obligée de jouer avec l'Occident. Elle avance un soldat, pièce de peu de valeur, mais qui peut avoir un impact décisif sur la fin de la partie.

Aurons nous de meilleurs joueurs qu'eux ? That's the question…

Géronte d'Allauch

 

12 réflexions sur “La Chine commence la partie d’échec.

  1. @ Géronte d’Allauch
    Première intervention sur votre blog dont j’apprécie le contenu.
    Si l’on reprend les communiqués de presse relatifs aux rencontres de Georges W Busch et du Daila Lama, on constate que la Chine a toujours exprimé sa vive désapprobation. Probablement existe-t-il quelques nuances vis-à-vis des positions de l’Europe sur ce même thème, mais cela paraît très secondaire.
    Ce qui est certain, c’est que personne n’est épargné par la crise venue d’Occident (États-Unis en tête). Cette crise de l’économie mondiale, rappelle le nuage de Tchernobyl qui, à partir d’un foyer localisé se répand sur plusieurs territoires. Pour sa part, la crise contamine le monde entier. Le plus grave, c’est qu’elle n’épargne pas les économies émergentes, qui représentent notre salut pour l’avenir. Il s’agit là d’un véritable crime contre l’humanité dont on devrait traduire les responsables politiques et économiques devant les tribunaux internationaux comme on a si bien su le faire contre Milosevic. La gravité de la crise dépasse largement les dangers des dictatures montrées du doigt par les États-Unis et l’Union Européenne : des populations entières sont brutalement confrontées à un problème de survie, du fait de l’amateurisme criminel de milieux d’affaires et politiques occidentaux, désarmés devant le dérèglement du système. Ce dérèglement ils l’ont provoqué eux-mêmes (spéculations sauvages etc.). Oui, cela s’apparente à de la criminalité.
    « La Chine a donc vitalement besoin de nous »…
    Et nous ? N’avons-nous pas besoin de la Chine ? Préférons-nous un continent africain qui vit de charité mondiale à une Chine émergente, locomotive de l’économie mondiale? Qui est le vrai prédateur dans cette histoire ?
    « l’invasion des nouveaux mongols et leurs Attilas économiques »
    Que dire de l’invasion de la sous-culture américaine ? Aujourd’hui, l’activité mondiale est en panne et ni les Américains ni le reste du monde n’en tirent profit. A propos des « méthodes militaires », que dire des méthodes de l’OTAN?
    Aujourd’hui, l’invasion vient du Sud, sans apport culturel ni économique. Régression assurée.
    De quelle invasion de l’Est parlons-nous donc ? De quoi avons-nous peur ? De voir les Chinois délocaliser en Europe pour produire moins cher ? Aurions-nous peur que les Chinois nous fassent subir les mêmes conditions de travail que nous leur avons imposées pendant des années (après tout, c’était le modèle que nous leur exportions via des entreprises telles que Carrefour, qui mandataient des acheteurs négocier des contrats de fabrication parfaitement inhumains) ?
    Plutôt que du « début d’une formidable partie d’échec que la Chine est obligée de jouer avec l’Occident », je serais tenté de parler d’un rééquilibrage du jeu. Il s’agit d’une nouvelle partie.
    « Aurons-nous de meilleurs joueurs qu’eux ? » That is not the question… The question is : avons-nous un modèle de société de rechange, supérieur au leur?

  2. @ PDM : Disciple du Dr FOLAMOUR ?
    @ Ratgemini : J’avais prévenu, les propos du blog cité étaient sans nuances. Ils étaient par contre destinés à faire réagir et c’est plutôt réussi puisque vous nous donnez un commentaire tout à fait intéressant.
    Je ne pense pas tout à fait comme vous au niveau d’un éventuel rééquilibrage. Je crois plutôt que la Chine est en train de nous vendre la corde avec laquelle elle va nous pendre !
    Certes l’invasion du nord par le sud est dramatique mais l’invasion par l’est ne me semble guère plus affriolante !
    Nous avons péché, nous les occidentaux, depuis plusieurs siècles et aujourd’hui l’addition de nos turpitudes commence à nous être présentée.
    Nous n’avons, bien entendu, plus aucun modèle de société de rechange à proposer. Le notre est usé jusqu’à la corde et tous les G20 du monde n’arriveront pas à en mettre un autre en place avant longtemps.
    Il y a, maintenant, une carte à jouer pour les pays comme la Chine. D’ailleurs ils sont en train de prendre des places importantes en Afrique et ont inventé un modèle de communocapitalisme assez étonnant et efficace.
    Je ne me fais aucune illusion…nous ne faisons pas le poids et les joueurs d’échecs ou les inventeurs de futurs modèles de société ne sont, à mon avis, pas encore nés…

  3. Bonsoir à tous,
    Je suis désolé mon cher Géronte mais je ne partage pas votre pessimisme. Notre modèle n’est pas aussi usé qu’il en a l’air. Il subit juste une phase de transition, certes douloureuse, mais qui répond parfaitement au principe de « destruction créatrice » de notre ami Schumpeter.
    J’en veux pour preuve l’incroyable rebond de la puissance américaine au lendemain de la Grande Dépression. A cette époque, les USA ont réussi à mettre une branlée à Hitler sans renier ses principes démocratiques dans leur esprit du moins. Le capitalisme que l’on croyait mort en 1929 a ressuscité sous une forme nouvelle: celle du welfare-state. Suite à la crise des années 1970, ce modèle a été abandonné pour un libéralisme financier. J’ai bonne confiance en l’être humain pour retrouver un moyen de s’enrichir et d’écraser son voisin et le reste du monde comme avant!!!
    Là où je suis plus pessimiste c’est sur la capacité de la France à trouver une solution à la crise à la terme, c’est à dire à se trouver un autre modèle. On n’en pas été capable en 1931, ni en 1973-79, qu’est ce que ça va être aujourd’hui… J’espère que Sarko y arrivera, j’y crois -un peu.
    En tout cas, Hitler n’a jamais réussi à régner mil ans sur l’Europe, on peut faire remonter la décomposition de l’URSS aux années Brejnev (1963-1982) et ces sacré nom de nom de chinois ne vont pas nous casser les couilles!!!!
    Bien à vous,
    ILS plus que jamais!

  4. @ ILS :
    Deux remarques.
    1)Les effets de la crise de 29 ont tout de même duré plus de 15 ans…
    2)Ne sous estimez pas la Chine…pour votre meilleure information une petite info tirée de LA TRIBUNE d’aujourd’hui qui semble verser de l’eau dans mon moulin !!!….
     » Pékin défie le monde
    Pour faire face à un ralentissement brutal de sa croissance économique, la Chine tente de relancer ses exportations
    Les autorités chinoises ont dévalué leur monnaie pour le deuxième jour consécutif. Un geste qui pourrait ouvrir une guerre monétaire.
    Depuis quarante-huit heures, Pékin dévalue sa monnaie par rapport au dollar. C’est une inflexion majeure dans la politique de change chinoise, qui avait laissé s’apprécier le yuan de façon continue depuis trois ans. Cette appréciation s’était faite à la demande des partenaires de Pékin, qui se plaignent du dumping monétaire et des excédents commerciaux considérables de la Chine. Pékin semble ainsi vouloir rétablir une compétitivité mise à mal par la hausse des salaires, ainsi que le ralentissement prononcé de son économie dû à la crise mondiale. Demain, Henry Paulson, secrétaire au Trésor américain, rencontre son homologue chinois dans le cadre d’un sommet bilatéral. »
    Je travaille avec des financiers et je peux affirmer qu’ils ne sont pas tellement optimistes en ce moment….

  5. Un documentaire sur Arte montrait que là où l’économie chinoise passe l’économie nationale trépasse en laissant un accroissemnt de pauvreté parce que la production locale (de pays en Asie) était plus cher que l’importation chinoise.
    Pour moi la Chine est une menace autant que l’ancienne union soviétique pendant la guerre froide. D’ailleurs entre la Chine et la Russie (elle va aussi bientôt renaitre de ses cendres), le monde va bientôt subir leur manipulation et leur imbus de diriger le monde; puis vont s’ajouter l’inde et le continent africain va bien se mettre un jour sur la lancer.
    Les USA et le vieu monde doivent faire attention et se protéger un peu plus avant de devenir des esclaves, des soumis de ces pays. Je en fais pas confiance ni au chinois, ni au slawes.
    Quand à l’invasion, je ne connais que cela du 17e siècle où les Turcs étaient devant de la porte de Vienne, Autriche, et furent heureusement battus. Ils lassient en souvenir « das Hörnchen » un croissant en forme de C, je crois que le croissant francais en vienne de là, avec la Reine Marie-Antoinette.

  6. @ Géronte d’Allauch
    « Je crois plutôt que la Chine est en train de nous vendre la corde avec laquelle elle va nous pendre »
    Nous sommes peut-être simplement mis en situation de compétition. Désormais, nous ne sommes plus les détenteurs de la croissance. Petit à petit certains pays émergents rognent nos parts de marchés. Pour aller dans votre sens, je dirais que nous payons le prix de notre insouciance des siècles passés.
    Effectivement les Chinois sont très actifs en Afrique. Seront-ils plus efficaces que nous ? C’est possible. Ce qu’il y a de certain, c’est qu’ils ont une stratégie d’implantation impressionnante. Pour ceux qui habitent Paris, le 13e arrondissement en est un exemple. Mais, aussi importante que soit leur communauté, elle ne menace absolument pas « l’écosystème ». Les communautés asiatiques vivent en quasi-autarcie. Aucune prétention au droit de vote ni à l’accès à la fonction publique.Ils ont mieux à faire.
    Enfin, l’invasion chinoise est un mythe qui remonte très loin. Les Russes, en tant que voisins directs, y sont probablement les plus sensibles. Ce fut notamment la hantise de Dostoievski. Pourtant, les Chinois n’ont jamais envahi de pays. Même à l’époque maoïste, les Russes ont toujours réussi à contenir les quelques débordements à la frontière. Enfin, ni la Russie ni la Chine n’ont pratiqué la colonisation comme de nombreux pays européens l’ont fait en Amérique, en Asie et en Afrique. Cela pourrait peut-être nous rassurer?
    @ Helene
    « Un documentaire sur Arte montrait que là où l’économie chinoise passe l’économie nationale trépasse en laissant un accroissement de pauvreté parce que la production locale (de pays en Asie) était plus chère que l’importation chinoise ».
    Ce constat dans les pays asiatiques, peut s’étendre à de nombreux pays dans le monde notamment en Europe de l’Est où la production a du mal à résister à l’offre chinoise qui a remis en question certains leaderships (textile, instruments de musique, sous-traitance etc.).
    Pour ce qui est des rapports entre la Chine et la Russie, la Chine à déjà « colonisé » pacifiquement une partie de la Russie, à savoir une partie de la Sibérie. En réalité, il semblerait que les Chinois occupent des espaces inexploités qu’ils contribuent à valoriser. Il ne s’agit donc pas d’envahir des régions développées pour récolter les fruits cultivés par les populations locales (comme le font si bien nos envahisseurs en France).
    Mais pour le coup, je vous trouve bien indulgente vis-à-vis des USA, car ils ne sont pas étrangers à la misère culturelle et économique qui se répand dans le monde.

  7. Il faut te faire une raison ratgemini : de nos jours les esclaves choisissent leur maître ; qui le maghreb, qui la chine, qui les usa …
    En vérité je vous le dis, y’a plus de tradition !

  8. @Ratgemini je ne parlais pas de la Chine qui envahit la Russie, mais la Russie qui gouvernera l’Europe. La Russie livre 70% de son énergie de gaz vers l’Allemagne qui se trouve dans une situation délicate avec sa sortie de l’énergie nucléaire pour couvrir ses besoins tout en respectant son objectif de diminution de CO2. Les centrale à charbon sont de gros nuissible pour l’environnement.
    je en suis pas indulgente avec les USA qui sont responsable de la crise actuelle, eux autant que la cupidité du milieu financier mondial a vouloir faire beaucoup de profit en investissant le moins possible. J’ai quand même de la peine pour le citoyen amércin commun qui travaille trés dur pour son logement et le perd par cette crise.
    Quand à la colonisation: Les Russes ont bien conquis de terrains sur d’autre nations, souvent par la force donc ils ne sont pas mieux que les autres nations. Puis la Pologne était convoité à la fois par la Russie et la Prusse pendant plusieurs siècles.
    Je me demande pourquoi ont fait de la colonisation une affaire honteuse. C’était ainsi, la France était aussi sous le joug d’une autre nation: sous celle de l’antique Rome qui a su soumetre même l’Egypte.
    Bon samedi à tous

  9. @Helene
    Entre l’Allemagne et la Russie, il y aura toujours un bras de fer : Mme Angela Merkel ayant vécu le régime de l’Allemagne de l’Est, garde une certaine rancœur vis-à-vis des Russes. Mais à mon avis, du côté Russe, il ne s’agit rien d’autre que d’une guerre commerciale que n’importe quel pays doit mener pour sa survie.
    Nous sommes d’accord sur les États-Unis.
    Petite précision : le danger à court terme pour l’Europe, est plutôt une « alliance objective » des USA et de la Chine, dont les finances sont interdépendantes : compétition dollar et yuan à la baisse face à un euro fort.
    La conquête de terres et la colonisation sont, je pense, 2 choses différentes. Tout pays, dans son histoire, a cherché à accroître son espace vital. Certains pays s’en sont tirés mieux que d’autres. Des pays comme la Pologne ou la Lituanie ont connu une période de « grande puissance territoriale ». L’empire austro-hongrois en est un autre exemple.
    A mon sens, la colonisation vise une acquisition de richesses situées hors du territoire. C’est pourquoi je dis que ni les Russes ni les Chinois n’ont pratiqué de véritable colonisation. A propos de la Russie, je parlerais donc de conquêtes territoriales.
    Evidemment, les Polonais se considérent comme une ancienne colonie soviétique. Il est vrai que, dans le cadre de la Rzeczpospolita (XIV-XVIIe s.) unissant le royaume de Pologne et le Grand Duché de Lituanie, les territoires couverts par cette entité (territoire intégrant l’actuel Belarus et l’Ukraine) semblent avoir bénéficié d’une grande tolérance.
    La colonisation n’est pas en soi une affaire honteuse. La question est de savoir ce que l’on a laissé derrière soi après la décolonisation. Certaines anciennes colonies ne s’en tirent pas trop mal (Inde, Hong Kong, Macao, éventuellement le Brésil etc.). Ajoutons la France qui a bénéficié plus anciennement de la culture de la Rome Antique.
    Mais, oublions les vieilles rancœurs et tournons nous vers le présent et l’avenir : c’est cela qui nous fait progresser.
    @Le Pilier de Mine
    Etre esclave est une attitude de soumission que je refuse pour moi-même.
    Reste la résistance (le colonisateur vous conduit à la régression… je n’insiste pas) ou l’intégration (ledit « colonisateur » n’entrave pas ma progression). A vrai dire, je n’ai pas fait mon choix… rien ne presse 😉

  10. @ Ratgemini : L’Inde me passionne depuis longtemps. Je suis en train de lire la biographie de Mohandas GHANDI (par J.ATTALI). Voilà un style de résistance au colonisateur qui est tout à fait intéressant. Gandhi avait inventé un schéma complètement original.
    Le problème, aujourd’hui, est que nous essayons de nous faire une idée de demain à partir des schémas d’hier…malheureusement les schémas d’hier sont, à mon sens, tous obsolètes.
    Le monde de demain est à inventer totalement et seuls les peuples dirigés par de vrais visionnaires (souvent iconoclastes) pourront avoir une chance de traverser sans trop de mal les tempêtes à venir.

  11. Jiang Kun a été désigné comme « la personnalité du spectacle préférée des Chinois. »
    Dans son sketch « Comment prendre une photo », il s’en prend ouvertement à l’ambiance extrême-gauche qui règne encore partout.
    Un homme a besoin de se faire tirer le portrait. Il entre dans une boutique. Sur le mur, une notice: « Avertissement à tous les clients. »
    -Ah oui, et qu’est-ce qu’elle dit, cette notice?
    -Elle dit: « tous les camarades révolutionnaires qui passent la révolutionnaire porte de révolutionnaire magasin de photo, se doivent de déclamer un slogan révolutionnaire avant de poser la moindre révolutionnaire question. Si les illustres masses révolutionnaires ne se plient pas à ces règles révolutionnaires, le révolutionnaire patron de la boutique se verra dans l’obligation d’adopter une attitude révolutionnaire, en refusant de donner la moindre révolutionnaire réponse. Révolutionnairement vôtre,
    La Révolutionnaire Direction. »
    -Très révolutionnaire, donc. Ben oui, normal, c’était comme ça à l’époque… euh…dans les années 70.
    L’homme entre dans la boutique et hurle:
    -Au service du Peuple! Camarade, je souhaiterais poser une question.
    -Lutter contre l’égoïsme et critiquer le révisionnisme! Je vous en prie.
    -Détruire le capitalisme et élever le prolétariat! Je voudrais me faire tirer le portrait.
    -Non au privé! Vive le public! Quel format?
    -La révolution est sans tache! Trois pouces.
    -La rébellion est justifiée! D’accord, donnez-moi d’abord l’argent.
    -La politique avant tout! Combien?
    -Exiger des résultats immédiats! Un yuan et trois mao.
    -Critiquer le pouvoir réactionnaire! Voici l’argent.
    -S’opposer au règne de l’argent! Voici votre reçu.
    -Balayer les ennemis de classe de tout poil! Merci. Au revoir. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s