Accueil » Humeur » Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent…

Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent…

20090103manifpalestineinside Je ne sais pas pourquoi, mais en voyant ces images, c'est la première pensée qui m'est venue.

La deuxième est qu'il doit bien rester quelques charters (bien vérifier qu'ils sont sans philosophes) pour envoyer tout ce beau monde dans la bande de Gaza.

La troisième est que nous sommes un tantinet trop tolérant en France.

Et la dernière, qui est plutôt une interrogation à laquelle je ne trouve toujours pas de réponse….mais putain, pourquoi mettent-ils une serviette de cuisine sur la tête ?

Géronte d'Allauch

14 réflexions sur “Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent…

  1. Bien dit! Mais j’avoue avec honte mon inculture: pourquoi vérifier que les charters soient « sans philosophe », cher Géronte? À quoi (ou à qui) faites-vous référence?

  2. Avez-vous entendu le slogan ON EST TOUS DES PALESTINIENS? Une vision d’avenir pour notre chère France?
    Ces énergumènes devraient endosser un treillis, percevoir un flingue et aller se battre là-bas chez leurs amis arabes, puisque ils défendent cette cause. Mais c’est tellement plus facile de gueuler ici…
    « pourquoi mettent-ils une serviette de cuisine sur la tête ? »
    j’ai trouvé ceci:
    http://lessakele.over-blog.fr/article-23293639.html

  3. Bonjour,
    Le commentaire suivant n’a que peu de rapport avec votre article, mais je veux être sûr que Lenonce et Géronte liront ce qui va suivre. Suite à vos propos orduriers au sujet des profs d’Artaud, et plus particulièrement contre ceux appartenant au syndicat Sud, une enquête a été menée. Vos identités ont été découvertes, et nous savons qui vous renseigne au sein de l’établissement, preuves à l’appui (adresse mail, IP, nom de famille, adresse postale). Votre site a par ailleurs été aspiré, en vue de poursuites judiciaires. Votre anonymat sur le net n’est plus garanti, et je doute que vous assumiez vos propos si votre nom figure en bas des messages (mais pourquoi pas, à vous de me prouver le contraire). Vous souhaiterez donc une excellente rentrée à Madame P.C, professeur à Artaud, en lui signifiant bien qu’un maximum de « collègues » a été mis au courant, tous syndicats confondus, et que l’ensemble des professeurs ont apprécié les sources et les propos tenus. Si elle veut encore vous transmettre des infos sur la cagnotte, les AG et les divers évènements, ainsi qu’elle le faisait au temps de l’ancien proviseur, libre à elle de continuer, mais ce sera en toute transparence! Nous lui souhaitons collectivement une bonne rentrée.

  4. Et les syndicalistes en bois qui la ramènent encore…
    Apprenez dont à écrire sans faire de fautes avant de faire vos grosses bouches tas de bras cassés !

  5. … »Vos identités ont été découvertes, et nous savons qui vous renseigne au sein de l’établissement, preuves à l’appui (adresse mail, IP, nom de famille, adresse postale). Votre site a par ailleurs été aspiré, en vue de poursuites judiciaires »…
    Au risque de passer pour un béotien, il me semble que seul un officier de police judiciaire sur mandat d’un juge d’instruction peut exiger les logs de l’hébergeur et ainsi récuperer des IP et des identités.
    Par ailleurs, je ne vous cache pas ma perplexité à la lecture de « …nom de famille, adresse postale… » ; un esprit chagrin pourrait imaginer une menace physique à peine voilée. Ce qui ne peut être assuremment pas le cas puisque répréhensible par la Loi et mal venue en cette période de voeux et d’aspiration à « que du bonheur ».

  6. À Intellectueldissident:
    Je comprends que vous vous attachiez tant à la forme (orthographique), votre fond est tellement moisi…
    À Le Pilier de Mine:
    Clarifions les choses: il ne s’agit absolument pas de menaces, vous avez trop lu ce blog et finissez par croire que syndiqué veut dire (outre branleurs…) terroriste.
    Il est simplement question de signifier à Géronte et à sa source que la dame en question ne pourra plus, à compter de la prochaine rentrée, jouer le double jeu qu’elle mène. Il est bon qu’un jour les masques tombent. Quand aux poursuites, les instances officielles s’en chargeront.

  7. @ quedubonheur. Savez vous que vous nous menacez ? Vous rendez-vous compte de la gravité de vos propos ? On se croirait revenu à une époque que je pensais révolue depuis déjà pas mal d’années…mais il est vrai qu’il est dur de renier ses origines trotskistes. (Au passage les méthodes fascistes sont rigoureusement les mêmes).
    Si vous trouvez matière à attaquer dans les propos tenus sur ce blog, ne vous gênez pas pour ester en justice. Nous avons du répondant et, je ne vous cache pas, que nous trouverions même cela assez croquignolet.
    Je crois, par contre, qu’il n’en va pas de même quant à vos propos dans lesquels planent des menaces non voilées et pouvant porter atteinte à l’intégrité d’une personne. C’est grave.
    Pour ce qui concerne nos sources, elles sont multiples et il suffit de lire les journaux, de connaître quelques élèves, quelques parents et quelques professeurs (du même bord que vous par ailleurs) pour avoir une idée de ce qu’il se passe à l’intérieur des établissements.

  8. @ Corto Maltese
    Je faisais référence à une affaire récente que je vous résume ci-dessous….
    Mardi 16 décembre, un groupe de philosophes français s’embarquait à Roissy pour un colloque universitaire organisé à Kinshasa par l’Agence Universitaire de la Francophonie et les facultés catholiques de Kinshasa. (…)
    Trois d’entre eux, découvrant au fond de l’avion un Africain entravé, ont seulement posé des questions aux policiers qui l’escortaient. Ces questions ayant suscité une brève agitation, l’un des philosophes, Pierre Lauret, sur dénonciation de l’hôtesse et demande du commandant de bord, a été débarqué manu militari par la police et placé en garde à vue. Libéré le soir, il est inculpé d’opposition à une mesure de reconduite à la frontière, et d’entrave à la circulation d’un aéronef.
    Le lundi 22 décembre, à la sortie du vol retour de Kinshasa, les deux autres philosophes, Sophie Foch-Rémusat et Yves Cusset, ont été appréhendés par la police et à leur tour placés en garde à vue. (…)
    Le thème du colloque de Kinshasa : la culture du dialogue, les frontières et l’accueil de l’étranger.

  9. Mon post n’est en rien menaçant. Je ne suis, contrairement à vous, ni insultant ni haineux Je suis juriste de formation, et je peux vous assurer qu’une plainte n’irait pas bien loin. Je trouve au contraire que vous devriez être reconnaissant que je vous informe de la situation. Votre colère emplie de contradictions est dans tous les cas révélatrice.

  10. @ quedubonheur: juriste de formation?
    Et vous vous permettez de nous menacer !
    Et vous pensez qu’une plainte contre des propos ne dépassant en aucune manière la liberté d’expression pourrait aboutir ?
    Vous n’avez pas l’ air stupide, seriez-vous incompétent ?
    En revanche, le fait d’ avoir été aspirés par votre équipe nous a (presque) conduit à l’ orgasme ! Rhâââââ lovely !
    Pompez, pompez, c’ est « quedubonheur ».
    lenonce

  11. Bougre, j’ai l’impression que quelqu’un a plombé l’ambiance.
    Ne nous laissons pas gagner par l’amertume de la menace anonyme ;
    « Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;
    Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
    Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;
    Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d’entendre mentir sur toi leur bouche folle,
    Sans mentir toi-même d’un seul mot ;
    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
    Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;
    Si tu sais méditer, observer et connaître
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n’être qu’un penseur ;
    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage
    Sans être moral ni pédant ;
    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront,
    Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis
    Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
    Tu seras un Homme, mon fils. »
    Rudyard Kipling

  12. Pour le coupe de pied au cul, il faut attendre qu’ils soient en position (5 fois par jour).
    Aprés ces démonstrations dans nos rues, si il y en a qui croient encore que le communautarisme est une bonne chose…Le Liban était un beau pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s