Accueil » Actualité » Mais que devait faire Israêl ?

Mais que devait faire Israêl ?

Le HAMAS vient de porter à la quasi perfection l’acte terroriste.

Le processus est simple mais d’une efficacité totale.

En se débrouillant pour orienter, contre son propre peuple, la colère d’un état il a  ainsi fédéré les palestiniens (qui ne l’étaient pas) et l’ensemble des pays arabes contre Israël.

Bien entendu la gauche et l’ultra gauche Française (et dans d’autres pays également) défilent en scandant : « nous sommes tous des palestiniens » et malheur à celui qui ose prendre les parts d’Israël.

Rappel des faits.

Le 19 décembre  le HAMAS décide de ne pas renouveler la trêve signée 6 mois auparavant.

Les 24 et 25 décembre, une pluie de roquettes et d’obus de mortier s’abat sur Israël.

Les tirs se perfectionnent de plus en plus et les Israéliens des territoires concernés vivent dans la terreur. Le deuxième port du pays, Ashdod, reçoit une roquette pour la première fois. C’est une ville de 200.000 habitants.

Le HAMAS se permet même d’ironiser puisque le lendemain des premiers tirs il disait « le cabinet de sécurité israélien passe son temps à discuter des décisions pour stopper les tirs alors que nos combattants bombardent avec des dizaines de roquettes et d’obus de mortiers ».

Israël ne pouvait pas laisser faire. La date choisie par le HAMAS n’est pas innocente puisqu’en pleine période électorale. Les ministres concernés savent que, s’ils ne réagissent pas, ils n’ont aucune chance de remporter les élections d’autant que l’unanimité s’est faite dans le pays  sur le fait qu’il fallait réagir. Le processus de la guerre est engagé.

La deuxième partie du plan, pour que tout cela réussisse, est la médiatisation à outrance des images.

La surenchère bien connue des journalistes se met en marche et, aux heures de grande écoute, à 20h00, quand les enfants sont devant la télé, les images projetées sont vraiment terribles.

La surenchère aboutit, bien entendu, au type de connerie que décrit une dépêche AFP du 6 01 2008

« Le journal de France 2 a diffusé lundi des images d'une vidéo amateur censée illustrer l'offensive israélienne à Gaza, mais qui datait en fait de 2005 et n'avait pas été filmée à l'endroit indiqué, a-t-on appris mardi auprès de la chaîne publique, qui va présenter des excuses.

Comme l'a révélé le site internet Le Post.fr, le journal télévisé de 13h00 de France 2 a diffusé lundi des images provenant d'une vidéo amateur pour montrer les conséquences des bombardements israéliens sur un marché de Gaza.

Mais la vidéo datait en fait de 2005 et avait été réalisée suite à l'explosion accidentelle d'un camion contenant des roquettes du Hamas, dans un camp de réfugiés à Jabalya.

"C'est une erreur de notre part. Il s'agit d'un dysfonctionnement interne de vérification de l'information", a expliqué à l'AFP la direction de France 2, précisant que les commentaires sur images ont été faits à Paris.

Des excuses seront présentées aux téléspectateurs lors du JT de 13h00 de ce mardi, a-t-on ajouté.

"La séquence que nous avons diffusée était censée illustrer la guerre des images sur internet. Les personnes qui ont préparé le sujet sont allées trop vite", a précisé le directeur adjoint de l'information de France 2, Etienne Leenhardt, sur Le Post.fr. »

En fait le HAMAS a mis autour de la taille de tous les civils de la bande de Gaza une ceinture d’explosifs.

C’est horrible mais Israël avait-il le choix ?  

Géronte d’Allauch

2 réflexions sur “Mais que devait faire Israêl ?

  1. Que devrait faire Israel?
    Israel ne veut pas vraiment d’un Etat palestinien viable qui resterait une menace et impliquerait de dégager de Cisjordanie, donc:
    1) option grand Israel:
    Poursuivre la colonisation de la Cisjordanie, réduire la bande de Gaaza et stériliser sa population.
    2) Option melting pot:
    Créer un Etat laic sur toute la palestine et ‘intégrer’ les palestiniens = fin du sionisme et guerre civiles en perspective.
    3) Option Statu quo et gestion de crise:
    Ca fait 60 ans que ça dure avec un rapport de ~400 morts palestiniens pour 1 mort israélien, le ratio peut facilement s’améliorer. En comparaison le Sida fait plus de victimes en Israel.
    Que devraient faire les palestiniens?..
    quand Israel poursuit les expropriations et l’imlantation de colonies pendant les trèves? (accords violés de part et d’autre).
    Quand ils sont sous embargo complet, qu’ils subissent les coupures d’eau et d’électrécité, les survols quotidiens de F16 et d’hélicopters? Plus quelques snipes 2 à 3 fois par semaine.
    1) Option Hara-Kiri via le Hamas et Tsahal pour appitoyer l’opinion mondiale (aucun gvt ne bougera le petit doigt) -> pour la gloriole sanguinolante.
    2) Jouer la carte Abbas qui se fait embobiner par Israel et tirer dessus par le Hamas – il reconnait Israel (super) et promait un Etat (re-super) impraticable sur un territoire occupé découpé en confettis – (et merde)
    – ça peut durer quelques décennies
    3) Trouver un allié de taille pour équilibrer le rapport de force (Russie, Chine) -> aucune chance, ils seront toujours les dindons de la farce. (les Israéliens aussi mais ils ne le savent pas)
    Conclusion: La loi du plus fort est toujours la meilleure et malheur aux vaincus.

  2. Ce qui me laisse péniblement surpris est la perséverance avec laquelle nos « élites » tant politique que médiatique nous abreuvent du conflit israëlo-arabe depuis des décennies ; sans une once de solution durable qui plus est.
    Quels autres causes ou conflits ont été l’objet d’une aussi vénérable couverture et d’une attention aussi indûment empathique pour un résultat concret aussi étonnamment absent ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s