Accueil » Humeur » Neige à Marseille: le plan gland déclenché !

Neige à Marseille: le plan gland déclenché !

Quand il neige à Marseille, le pire est toujours certain !

" On n' est pas équipé pour ! ", brâment nos élus, les yeux tournés vers le ciel, cherchant l' approbation d' une Bonne Mère lasse de tant de couillonnades.

Où était-elle notre armée d' employés municipaux, lors de cet épisode neigeux, exceptionnel certes, mais prévu par Météo France depuis plusieurs jours ? Seul quelques bus, habilement lâchés au tout début des chutes de neige, ont pu une heure après, bloquer les points stratégiques de la ville. En six heures, le sort de Marseille était scellé: on se serait cru dans " Le jour d' après ". L' Hôpital Nord, deuxième plus grand hôpital de la ville a été isolé 24 heures, sans conséquence, heureusement.

Le Maire s' est quand même adressé à la population: " Que les marseillais qui n' ont rien à faire, restent chez eux ! ". Heureuse intervention: le marseillais, comme chacun sait, n' ayant jamais rien à faire, le lendemain la ville était vide !

Nous sommes à trois jours, la circulation a repris et toujours personne dans les rues. Le neige fond, transformant la voirie en patinoire, et toujours personne. On attend … le dégel, qui arrivera bien un jour, réchauffemant climatique oblige !

On peut se consoler en apprenant qu' au Québec les habitants aussi sont mécontents: " Les 27 centimètres de neige tombés sur Québec au cours des dernières heures risquent de faire grimper la grogne qui se fait entendre au sujet de la politique de déneigement de Québec. Des citoyens s'opposent à ce que la Ville ne déneige qu'un trottoir sur deux, et souffle la neige sur les terrains au lieu de la ramasser. " Lire ici. Déneiger un trottoir sur deux, ils déconnent ces québécois !

Enfin, il me restera la satisfaction d' avoir fait quelques belles photos …

Neige à marseille 

Neige à marseille 2 lenonce

11 réflexions sur “Neige à Marseille: le plan gland déclenché !

  1. A 20 km de là, c’est tout à côté mais il m’aurait été impossible de rejoindre Marseille, j’ai aussi fait un reportage photos – impossible de résister à tant de beauté. Quelques pas hésitants à la recherche d’une baguette de pain… Le petit épicier est fermé, le boulanger aussi. On mangera des biscottes, beurk ! Les conversations se sont engagées entre gens qui se disaient à peine bonjour la veille. Et je te prête ma pelle, et je te pousse la voiture… Comme un petit lien dans l’adversité. J’ai repensé à 1986, date à laquelle où, travaillant à Marseille, il m’avait été impossible de regagner mon domicile où mes enfants m’ont attendue toute la nuit. Les BDR n’ont pas l’équipement nécessaire ? C’est la faute au Gouvernement, vous savez bien, depuis la décentralisation, les régions n’ont plus un rond, les pauvres ! Vous avez vu l’intervention du préfet ? Vous avez vu l’intervention du maire ? Dégoûtée, je retourne sous ma couette ! Marseille s’est retrouvée isolée de la France. Après ça, vous vous étonnerez de son ouverture vers l’autre rive de la Méditerranée !

  2. Le déneigmenet coûte très cher, alors les les collectivités rongnent le plus possible. Ici, le trottoir est à dégager par le propriétaire de la maison et le maintenir dans cet état de 8 à 20H (pas de neige, pas de verglas et surtout il ne faut pas saler pour protéger l’environnement, le sable serait tout autant efficace).
    Toulouse est aussi une ville qui se bloque avec des chutes de neige, au Limousin certains endroits restent couper pendant des jours avant qu’un véhicule puisse passer à nouveau.
    Pour la baguette: j’ai toujours mis une ou deux baguettes au congelateur. Ainsi, j’ai toujours du pain à la maison.

  3. Dans la plupart des pays de l’est, les trottoirs sont dégagés soit par le propriétaire soit par le gardien de l’immeuble et les routes sont à charge des services municipaux, la neige reste 4/5 mois en moyenne, selon le pays et la vie ne s’arrête pas, une habitude me direz vous?… je ne suis pas convaincue, pas vraiment. En région parisienne on a remplacé le balai par un souffle feuille (très polluant, vive l’environnement!), les crottes des chiens sont ramassées par les motards (métier d’avenir!), mais prendre une pelle dans les mains pour dégager la neige sur les trottoirs, quel horreur, nous sommes au XXI siècle! Je vois les employés municipaux se réchauffer chez les commerçants une heure ou deux…, non je ne dénonce personne… c’est juste un constat.
    PS: Les photos sont très belles, elles me rappellent mon enfance.

  4. Ah je me marre ! Et parlez-nous aussi de la sardine qui avait bouché le port pendant que vous y êtes. FRANCE 2, qui héberge les meilleurs journalistes du pays, a présenté dans un JT de 20H cette semaine l’argument du maire Gaudin comme « une galéjade », je cite ces connards de FR2. En effet, on a vu à l’image le maire déclarer que s’il advenait qu’il propose en Conseil l’acquisition d’engins de déneigement pour Marseille ça ferair rire tout le pays et que le Canard Enchaîné se … déchaînerait à juste titre. Ce n’était pas arrivé depuis 22 ans. Acheter des engins coûteux pour s’en servir dans 22 ans, est-ce raisonnable ? Ne vaut-il pas mieux passer 2 ou 3 jours cahotiques ? cela fait des souvenirs, des conversations, des rabibochages, des grasses mâtinées imprévues … et pourquoi pas un regain de naissances dans 9 mois ?

  5. Avant l’achat d’engins coûteux, gaudin pourrait mettre au travail l’armée d’employés municipaux déjà coûteuse !

  6. Grincheux, si tu attends la neige por baiser, pôvre de toi ! Il y a une bande de fainéants qui sont bien contents de se rouler les pouces avec l’assentiment du maire ! On parle maintenant de « gaudinades », car il s’est couvert de ridicule ! On croiriat entendre l’autre avec son faux air de Fernandel ! Ici, c’est « on se marre et on n’en fout pas une rame » ! La 2° ville de France, il paraît ! Quelle région de merde ! Les boules que j’ai ! Oui, on a sympathisé avec les gens, oui on a conversé plus qu’à l’accoutumée… ce n’était pas une raison pour ne rien faire, d’autant que la situation enneigée était prévue !

  7. Le pire c’est quand DINGO commence par dire que l’ensemble des employés municipaux a fait son travail de manière remarquable. Il ne faut pas les oublier, dit-il, une quasi larme dans l’oeil. Cette espèce de mode française qui fait que, dès qu’il y a un dysfonctionnement, on commence par encenser le travail des fonctionnaires (qui souvent en est à l’origine) est insupportable et, malheureusement, bien établie.
    Mais je n’ai entendu personne dire à Dingo que ce type de matériel se loue (ou se prête)….comme tout. Combien de fois nos canadairs sont-ils prêtés (ou loués ?) à des pays qui n’en ont pas ? Dingo, une fois de plus, nous prend pour des idiots et rehausse l’image du Marseillais. J’attends avec impatience CANTELOUP….
    Je suis toujours admiratif devant ce certainement haut gradé de l’ENA, gand amateur de contrepèterie, qui a décidé de baptiser « plan grand froid » nos organisations nationales pour faire face aux ravages du froid. Là je félicite vraiment le travail de nos élites…car il fallait tout de même oser !

  8. LENONCE, t’aurais pas omis un mot dans ton titre : « gland froid » ?
    Je découvre que là-bas dans les quartiers sud de la France vous donnez à Gaudin le sobriquet de Dingo ? J’ai passé 5 minutes à comprendre pourquoi .. j’ai regardé les photos de Dingo de Disney : une ressemblance c’est vrai, et enfin j’ai trouvé que ça faisait Gaudin en verlan : Bien, les gars, bien vu ! J’attends avec impatience l’été pour entendre les Marseillais gémir que Dingo n’a rien prévu pour lutter contre la canicule, qu’il faut des budgets, distribuer de l’eau fraîche aux veillards pour leur pastaga, Ah, franchement, vous me faites tous rire. C’est pour ça qu’on vous aime bien quand m$me.

  9. Je reste sans voix en apprenant dans un JT Info sport foot, que les terrains des stades sont chauffés durant la semaine, pour assurer la diffusion des matchs le week-end en soirée. Pourquoi en soirée, exigence des chaînes TV pour audimat…!

  10. Grincheux, tu viens quand tu veux à Dingoland, le meilleur accueil te sera réservé. Il y a de bons côtés, ici, tu sais, et des braves gens aussi. Il n’y a pas que des fainéants ; je connais des employés municipaux qui cumulent deux boulots : municipaux la nuit, tenanciers de bar le jour. Faut le faire, quand même ! Sans compter qu’ils risquent la cyrrhose. Non, je te le dis, il n’y a pas que des fainéants, il y a aussi des tire-au-flanc, des cagnards, qui côtoient des soiffards, des empastissés, des boit-sans-soif, des éméchés… Une bien belle région, te dis-je ! Alors, tu viens quand ?

  11. @ GG:le(mauvais)jeu de mot du titre faisait référence au « Plan blanc » déclenché dans les hôpitaux en cas d’afflux de victimes. M’avait échappé (merci Géronte), la splendide contrepéterie de « Plan grand froid »!
    Il n’en demeure pas moins que cette situation, pour exceptionnelle qu’elle soit, a été gérée de façon lamentable, n’en déplaise à notre Maire et à sa pirouette sur les chasses-neige. La réalité sur le terrain est que la ville et la communauté urbaine entretiennent à grands frais une armée d’employés dont la plupart sont restés chez eux au lieu de porter assistance à leurs concitoyens. Et Gaudin aurait pu se dispenser de les féliciter, ce qui est une preuve supplémentaire de son incapacité à mettre au travail ses employés. Ce n’est plus le « fini-parti », c’est le « pas-vu, pas-venu »!
    lenonce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s