Accueil » Politique » Con, comme, communiste…

Con, comme, communiste…

L'un des derniers communistes Français…ça devrait se respecter. Surtout quand, dans son site, on peut lire :

" Quelque soit le vote de chacun, chaque citoyen a le droit de trouver écoute, attention et action de la part de leur Député. Respect, confiance, juger aux actes et non aux « beaux discours », telle est notre devise !
Nous ne pouvons pas tout mais il convient de tout faire pour obtenir satisfaction et améliorer la situation de chacune et de chacun d’entre vous.
Humanistes nous sommes.
Démocrates, attachés à toutes les libertés, nous sommes.
Intègres et combattants toutes les injustices et tous les privilèges, nous sommes.
Tel est le sens de notre engagement.
Rien ni personne de ne nous en détournera.
Oui, Ensemble, nous sommes plus forts.
Toujours à votre service."

Mais l'un des derniers communistes Français vient d'être condamné par la justice de son pays pour "licenciements abusifs".

Je reprends une information du POINT :

"Le député communiste dissident Maxime Gremetz a été condamné mardi par la cour d'appel d'Amiens à verser plus de 50.000 euros au total à quatre anciens collaborateurs pour licenciement abusif, a-t-il déclaré à l'AFP en annonçant son intention de se pourvoir en cassation.

"Le procès politique continue. On va se pourvoir en cassation", a-t-il affirmé.

Maxime Gremetz, député de la Somme, avait été condamné en juillet 2008 par le conseil des prud'hommes d'Amiens pour avoir licencié en octobre 2005, pour "faute grave", Frédéric Hardy, son attaché parlementaire, et deux autres collaborateurs, Marie-Pascale Annoot et Vincent Gosset. M. Gremetz les accusait de déloyauté politique.

Il avait par la suite licencié pour "incompétence" un quatrième salarié, Jihad Wachill.

Le conseil des prud'hommes avait jugé irrecevables les motifs invoqués et condamné M. Gremetz à verser plus de 20.000 euros à Mme Annoot, près de 14.000 euros à M. Hardy, 12.500 euros à M. Gosset et 6.000 euros à M. Wachill.

La cour d'appel d'Amiens a confirmé le montant des indemnités accordées en première instance aux plaignants."

Bien entendu, d'après le coco, il s'agit de basses manoeuvres politiques destinées à lui nuire. Je trouve vraiment que la célèbre publicité de DUBONNET, légèrement modifiée, va comme un gland à ce politricard de haut niveau !

Géronte

PS de lenonce: une petite vidéo pour éclairer le personnage:

2 réflexions sur “Con, comme, communiste…

  1. « N’ont-ils pas honte, ces députés, ces sénateurs, d’offrir au pays le répugnant spectacle des crabes mous de la gauche, des méduses gluantes de la droite, des pieuvres sournoises du centre grouillant dans la vase nauséabonde des assemblées et qui masque l’admirable vision des grands fonds de la République? Oui, il nous faut un chef. J’en appelle à la mémoire des Jean Bart, des Surcouf, des Cousteau! Il faut qu’un capitaine prenne en main le gouvernail du Surgolin(*) et dissimules aux yeux du monde l’affligeant tableau de la démocratie bafouée. »
    Surgolin: Bateau à fond de verre opaque remplaçant les bateaux à fond de verre transparent dans les régions où les fonds marins sont sans intérêt.
    Extrait du « Dictionnaire des mots qu’il y a que moi qui les connais » de Jean Yanne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s