Accueil » Uncategorized » Il y a 40 ans…aujourd’hui !

Il y a 40 ans…aujourd’hui !

Herge1 Pour les plus anciens impossible d'oublier où on était cette nuit là.

Réveillé vers 2h00 du matin pour assister à ce spectacle incroyable nous avions même, je me souviens, regardé attentivement la lune…au cas où !

Une grande aventure de l'humanité qui regroupait, autour du même petit écran en noir et blanc des jeunes et surtout des anciens qui avaient connu le tout début de l'aviation….13 juillet 1909 l'exploit de L.BLERIOT, 20 juillet 1969 les premiers pas sur la lune.

Grande nostalgie…

Géronte

15 réflexions sur “Il y a 40 ans…aujourd’hui !

  1. Quand il s’agit de faire la chenille, habituellement je préfère m’y coller le dernier. Soit, surpassons nos peurs irrationnelles et espèrons que caritate me suivra.
    9 comme une (re)naissance, à l’image d’un christ expirant à la neuvième heure pour mieux ressuciter ou à l’instar de la gestation dans l’espèce humaine ?
    On pourrait se demander pourquoi aller chercher au-delà de ce qui est juste et parfait; c’est mal connaître nos amis de la numérologie symbolique.
    Amis de la numérologie j’ose vous proposer la somme de 5 et 4 comme transcendant le 9 :
    – 4 : nombre de la stabilité si on pense aux 4 éléments ou aux 4 points cardinaux.
    – 5 : le nombre de l’Homme, étoile à 5 branches. Les « 5 sens » ou les « 4 membres et la tête » voire pour certains uniquement 5 membres. C’est aussi les 5 doigts de la main, celle qui nous place à part dans le règne animal.
    « 5 » c’est aussi un carré (25) égale au carré de 3 (le spirituel) + le carré de 4 (le terrestre).
    Putain ! Faut j’arrête la coco après minuit …

  2. Geronte, je partage ta nostalgie et te remercie de ce retour en arrière. Au surplus, tu ne pouvais pas mieux trouver comme illustration.
    Ce soir de juillet 69 j’ai veillé pour assister à l’alunissage avec sur mes genoux … cet album de tintin ; j’imaginais pouvoir reconnaître les paysages que hergé avait dessiné ! La déception fut grande et mon endormissement post-critique rapide.

  3. 9 = 3 à la puissance 2. Tout nombre élevé à son carré est sa référence au plan astral.
    9, c’est aussi 7 + 2. Le nombre 7 peut trouver son explication dans les 6 années qui furent employées pour la construction du Temple de Salomon, et du septième temps ou année qui fut employé par Salomon pour en faire la dédicace, et aussi des 7 jours de la semaine, dont le septième est consacré au Seigneur.
    Le novénaire trouve aussi une explication dans cette inscription latine : “Ternario formatus, novenario dissolvitur” (“Le ternaire constitue, le novénaire dissout”).
    J’arrête de fumerla moquette…

  4. Au départ, divers Indiens écrivaient 9 d’une manière qui ressemble beaucoup au point d’interrogation, mais sans le point de la base. Les Kshtrapa, Andhra et Gupta commencèrent à incurver la ligne verticale du bas pour en faire un caractère ressemblant à notre 3. Les Nagari continuèrent le trait inférieur pour faire un cercle entourant cette sorte de 3, de la même manière pour l’arobase (qui encercle un minuscule a). Au cours du temps, le cercle qui entoure devint plus grand et sa ligne continua en-dessous du cercle, et la sorte de 3 devint plus petit. Puis, tout cela rendit la sorte de 3 aussi petit qu’un trait. Les Arabes connectèrent simplement ce trait au milieu de la ligne descendante, et tout ce que les Européens ajoutèrent furent des fioritures.

  5. Un dernier rail pour la route :
    « NUMERO DEUS IMPARE GAUDET  »
    « Virgile (Églog. VIII, v. 75) fait allusion aux propriétés mystiques que l’antiquité attribuait aux nombres impairs. Dans le système de Pythagore, l’unité représentait la divinité, qui contient tout et de qui tout découle ; le nombre 2 était le mauvais principe, et le nombre 3 le symbole de l’harmonie parfaite. Les anciens buvaient trois fois en l’honneur des trois grâces, et crachaient trois fois pour détourner les enchantements ; le gouvernement du monde était partagé entre trois dieux : Jupiter, Neptune et Pluton. Diane avait trois visages. Il y avait trois Parques, trois Furies, trois Grâces. Cerbère avait trois têtes. Enfin, dans les sacrifices, on faisait trois fois le tour de l’autel, on nouait en trois un ruban, on coupait trois poils du front des victimes, etc., etc. »

  6. Neuf (pinyin jiu) est considéré comme un bon chiffre dans la culture chinoise parce qu’il sonne comme le mot « durable » (pinyin jiu).
    Le nombre neuf est considéré comme auspicieux et les dragons chinois y sont souvent associés. Par exemple, un dragon chinois est généralement décrit en termes de neuf attributs et a habituellement 117 écailles – 81 (9×9) mâles et 36 (9×4) femelles.
    C’est également pourquoi il y a neuf formes du dragon et que le dragon a neuf enfants. Le mur des neuf dragons est un mur avec la représentation de neuf dragons différents, et on le trouve dans les palais et les jardins impériaux. Il y a un certain nombre d’endroits en Chine appelée les « neuf dragons », le plus célèbre se situant à Kowloon à Hong Kong.
    Voilà dans quoi vous nous avez lancé, Caritate !

  7. Le Dragon, il n’y a que ça de vrai ; en voici l’hexagramme :
    1.Le Dragon hiberne / ce n’est pas le temps d’agir
    2.Le Dragon traverse les champs / c’est le temps de voir
    3.Le Dragon reste en alerte le soir / c’est le temps de réfléchir
    4.Le Dragon traverse les abysses / c’est le temps de décider
    5.Le Dragon traverse les cieux / c’est le temps d’agir
    6.Le Dragon vole trop haut / c’est le temps de se poser
    Sinon, afin d’éclairer nos chinoiseries je concluerai sur le 9 du Yi-King ;
    « Pas de plaine qui ne soit suivie d’une côte,
    Pas d’aller qui ne soit suivi d’un retour.
    Sans blâme est celui qui demeure constant dans le danger.
    Ne te désole pas d’une telle vérité ;
    Jouis du bonheur que tu possèdes encore. »
    Comme le disait 巴特 : 譴責!鈣calme !

  8. Et comme chacun sait, le 9 dans le yi-king est le yang mutant (dit aussi vieux yang). Ce sont les traits mutants qui indiquent un changement. On peut donc délirer totalement en disant que dans une sorte d’incroyable tirage, 1909 et 1969 ont réellement indiqué un changement…
    Bon, je cours reprendre mes cachets et je stoppe là car c’est de plus en plus tiré par les cheveux !

  9. « Le livre des Transformation repose sur les deux principes fondamentaux du lumineux et de l’obscur. Les hexagrammes sont édifiés à l’aide de ces éléments. Les différents trais sont ou bien en repos ou bien en mouvement. Quant ils sont en repos (ce sont les traits qui sont représentés par le chiffre 7=ferme et 8=malléable), ils édifient l’héxagramme. Quand ils se meuvent (c’est le cas lorsqu’ils sont représentés par le chiffre 9=ferme et 6=malléable), ils défont de nouveau l’héxagramme et le transforme en un autre. Ce sont ces processus qui ouvrent nos yeux aux mystères de la vie ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s