Accueil » Humour » Intervilles en Libye: force de vente contre force de frappe

Intervilles en Libye: force de vente contre force de frappe

Les rebelles, inconditionnels du pick-up décliné sous toutes ses formes, font appel aux camions publicitaires de mollah-cola …

Mollah cola 
(photo réalisée sans trucage)

lenonce

5 réflexions sur “Intervilles en Libye: force de vente contre force de frappe

  1. Vu la taille de l’objet, on peut comprendre que khadafi ait pu dire « moi, je le sens pas bien … »

  2. « Go, Go & See my Love » (Johanna à Jacques Mayol)
    Chacun s’enivre des profondeurs à sa façon, une façon de le dire, cent façons de le faire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s