Accueil » Fait divers » Le printemps arabe, ça pue quand même un peu ….

Le printemps arabe, ça pue quand même un peu ….

Il y a quelques notes, j' avais émis des réserves sur l' aspect purement positif des révolutions arabes, constatant que " journalistes et politiques brament à l' unisson, et, au bord de l' orgasme, se badigeonnent de loukhoums le bout des tétons. "

Par pur mauvais esprit, pouvait-on penser à l' époque.

ALeqM5jtkdCkc8vo5SgkcKJ7nsDRsB4WHw Et voilà que je trouve, dans le dernier Elle ( Eh oui, je lis Elle, ça vous dérange ? ), un petit article sur le calvaire de la journaliste américaine Lara Logan, battue et violée par un groupe de deux à trois cents hommes courageux, en plein centre de la merveilleuse place Tahrir, et semble-t-il au motif qu' elle était … en pantalons ! L' agression a eu lieu le 11 février, le jour de la chute de Moubarak. La dépêche de l' AFP date … du 28 avril. Il ne fallait pas gâcher la fête avec des faits divers futiles.

Avez-vous entendu parler de cette agression honteuse dans nos principaux médias ? Avez-vous entendu un homme (ou une femme) politique la mentionner, ou un philosophe, ou BHL, ou sa pintade maquillée comme un carré d' as ? Vous ne me croyez pas ? Faites une recherche sur gogol. Peu nombreux sont les sites qui relatent les faits. Il faut dire que c' est juste une belle blonde, et américaine de surcroît. Autant dire rien, aux regards de certains outre-méditerranée, les mêmes dont on nous vante à longueur de journées le courage et la grandeur d' âme. Et merde.

lenonce

7 réflexions sur “Le printemps arabe, ça pue quand même un peu ….

  1.  » La révolution n’est pas un dîner de gala ; elle ne se fait pas comme une œuvre littéraire, un dessin ou une broderie ; elle ne peut s’accomplir avec autant d’élégance, de tranquillité et de délicatesse, ou avec autant de douceur, d’amabilité, de courtoisie, de retenue et de générosité d’âme. La révolution, c’est un soulèvement, un acte de violence par lequel une classe en renverse une autre. »
    Mao-Tsé-Toung.
    Relisez ce qui arriva à la Princesse de Lamballe lors des massacres de septembre, ce qu’un révolutionnaire bien de chez nous fit de ses parties intimes pour vous dire que leurs homologues égyptiens se sont contentés du minimum syndical.

  2. Ce ne sont que des attardés… à castrer et exécuter.
    Mais en même temps, qu’est-ce qu’elle a besoin d’aller se faire chier dans ces pays de merde ?…

  3. Une blondasse ricaine en mal (en mâle?) de sensations fortes ? Deux à trois cents hommes (?) pour la violer : ça fait un tour du monde en km de bite ça. Il n’y a pas à dire, le voyage forme la jeunesse mais déforme les fesses.
    Je reconnais que ce commentaire est indécent ou stupide : fallait pas me chercher en citant Elle … Bordel ! Lenonce, viel anus de bain turc, as tu décidé de repousser les limites du bobo corrompu !

  4. @ Le Nain: une révolution est bien évidemment violente, mais pour nos journalistes, il était important qu’ elle se déroule de façon exemplaire, d’où leurs noms de baptème: jasmin, papyrus, etc… Concernant cette pauvre princesse, deux remarques: d’abord la date, il y a un peu plus de deux ans. Ensuite, la princesse était, en tant qu’amie personnelle de Marie-Antoinette, une des cibles de la révolution, ce que n’est pas une journaliste. Celle-ci a manifestement été prise à partie comme femme et occidentale.
    @ PDM: le prochaine fois je cite Gala, et je te pac!

  5. Une journaliste américaine, dans un pays arabe, il faut quand même avouer que c’est tenter le diable. En tant qu’américaine, c’est un suppôt de tous les malheurs arabes, allié d’Israël, envahisseur de l’Irak et de l’Afghanistan. C’est une femme occidentale, et dans la mentalité du coin, elle est assimilée à une pute. Il faut être particulièrement inconscient ou ignorant des coutumes locales pour envoyer une femme dans ce guêpier.
    Ah, encore une chose, le désir de démocratie me paraît être un leurre, en Egypte du moins. Un sondage donne une majorité écrasante pour l’établissement de la charia, et nous verrons la passion démocratique se déchaîner en massacrant du copte. Et nous n’entendrons plus les belles âmes pleurer, car dans ce bas monde, seul le massacre de chrétiens est encore autorisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s