Accueil » Humeur » Je n’ ai pas écrit qu’ Emmanuelli est un enculé

Je n’ ai pas écrit qu’ Emmanuelli est un enculé

Pas du tout. Mon propos est mal interprété, et relève du phantasme. Si j' ai pu choquer, j' en suis désolé. J' ai assez d' expérience et d' éducation pour ne pas m' adresser ainsi à ce brillant homme politique dont le visage tavelé par l' imprégnation énolique exprime toute la force de notre démocrassie. Je ne rappellerais pas non plus qu' il a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis et à deux ans de privation de ses droits civiques dans l' affaire Urba.

Emmanuelli doigt honneur Par contre, Emmanuelli est un menteur. Et un péteux qui n' assume pas son geste ( lire ici ). Car si ça, ce n'est pas un doigt d' honneur, alors lenonce est archevêque de Canterbury !

Finalement les masques tombent. Le parti de la bien pensance, qui nous donne des leçons de morale et de savoir être depuis 2007, montre son vrai visage, celui d' un ramassis de véritables fripouilles, arrogantes et mal polies, dont la plupart ont eu des démêlées avec la justice: les Cambadélis, Désir, Emmanuelli et autres Strauss-Kahn … Faire revenir ces gens au pouvoir sera une catastrophe pour la France.

lenonce

 

6 réflexions sur “Je n’ ai pas écrit qu’ Emmanuelli est un enculé

  1. Le problème n’est pas seulement le retour de cette engeance, mais les alternatives possibles : ceux d’en face ont la même odeur et la génération montante sent encore le fumier qui lui a permis de croître.

  2. Il s’agit surtout de ne pas se mettre le doigt dans l’oeil ! L’origine de cette expression serait autre que celle que l’on croit :
    En argot, l’oeil désigne aussi l’anus et, dans le langage populaire, l’erreur est souvent exprimée par des termes évoquant des choses placées sous la ceinture. Ainsi, quand on se trompe, on peut dire « se foutre dedans » et quand on est trompé par quelqu’un, les allusions à la sodomie deviennent fréquentes. Quant au doigt, dans un contexte pareil, il est facile d’imaginer ce qu’il représente. De là, on comprend qu’on puisse évoquer, sinon réellement pratiquer, l’auto-sodomie en se mettant le doigt dans l’oeil lorsqu’on est lourdement trompé par soi-même. (Expressio.fr)

  3. En fait, au XIXème siècle, les pots de chambre avaient souvent un oeil dans le fond. Peut être que mettre le doigt dans l’oeil revenait à le mettre dans les excréments.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s