Accueil » Actualité » Taponier et Ghesquière, je vous Kapisa au derrière !

Taponier et Ghesquière, je vous Kapisa au derrière !

285068 Cela fait un moment que je la sentais pas bien cette libération. Une sorte de pressentiment. Je n' ai jamais eu de véritable empathie à l' égard de ces otages. Le responsable de leur comité de soutien a une tête de con insupportable, le père de l' un, la mère de l' autre, prenant sans cesse la parole pour critiquer l' Etat qui ne les tenait pas au courant ( sic ! ) ne m' étaient pas sympathiques, mais enfin je luttais contre ces mauvaises pensées.

La veille de la libération, sur Canal +, le ton était déjà donné. Il n' était question que des paroles de Guéant et Sarkozy, et de l' affront qu' on aurait fait à ces grands professionnels en insinuant qu' ils n' avaient pas à se trouver où ils étaient, qu' ils avaient mis en danger nos forces sur place et qu' ils nous avaient fait dépenser beaucoup d' argent pour rien.

Untel nous explique que la mission des journalistes est indispensable si on veut avoir un autre son de cloche que celui des Talibans ou de l' armée française, ce renvoi dos-à-dos étant déjà en lui-même gerbatoire. On sait très bien en fait ce qu' il y a dans ces régions reculées d' Afghanistan. Des montagnes hostiles et toutes pourries, où des poilus barbus en robes et babouches maudissent l' Occident en enculant leur chèvre. Est-il besoin d' envoyer des journalistes pour raconter cela ?

Mais j' ai attendu leur arrivée en France, et avec leur retour, attendu aussi le mot, le seul, que j' aurais aimé leur entendre prononcer en premier à leur descente d' avion: MERCI !

Merci à la France, à ses services de renseignement, au gouvernement, au Président, aux français, merci d' appartenir à un pays qui n' abandonne pas ses ressortissants et qui est prêt à dépenser des MILLIONS d' EUROS pour les ramener sur le territoire national.

Peau de balle !

Au lieu de cela nous avons entendu un Ghesquière, ma foi très en forme et combattif ( le grand air, ça conserve ), vouloir mettre les choses au clair, les points sur les " i " selon son expression. A peine débarqué, monsieur mon con n' a qu' une préoccupation, sauver son honneur sali de journaleux !

Alors que la question principale est: combien la libération de ces clowns nous a coûté, et qui va payer ?

lenonce

6 réflexions sur “Taponier et Ghesquière, je vous Kapisa au derrière !

  1. Tss, tss, le mot poilus pour désigner ces énergumènes me parait inadéquat. Les poilus, pour moi, ce sont les soldats de 14-18.
    Sinon, l’arrogance des journalistes est outrecuidante, et il ne semble pas que les autres otages, ceux détenus par Aqmi, soient traités sur le même plan.
    Terroristes, si vous voulez faire parler de vous, seul le journaliste conviendra, le reste de l’humanité ne vaut pas tripette.

  2. Il faut savoir que 70% des journalistes sont de gauche, il y a donc fort à parier que ces deux guignols sont bien rosés à l’arête.
    L’audieuse Aubenas avait déjà montré l’exemple en se gardant bien de remercier SARKO. Le corporatisme de cette…corporation est juste insupportable. Bien entendu le compteur journalier qui nous était imposé chaque soir ne sera pas transposé aux autres otages car ces mêmes journaleux, si rapides à nous donner des leçons, n’ont rien à foutre des otages qui ne sont pas de la corporation. On plie le matériel, circulez, y a plus rien à voir…
    Ce qui m’emmerde vraiment c’est qu’une partie de mes impôts est allée dans la poche de talibans que j’exècre pour libérer des journalistes que je déteste. Putain d’époque !

  3. Il s’appelait Cyrille Hugodot, il était chasseur parachutiste de 1ère classe. Il n’avait pas terminé sa mission, il n’allait pas apporter aux talibans la « bien pensance » et leur dire combien la gauche « journaleuse » était à leurs côtés. Il a été tué par eux le 25 juin 2011 en portant les armes de la France. Les deux énergumènes qui mordent la main qui les a nourris connaissent-ils au moins son nom? Non, car pour la gent journalistique il s’appelle « le 63ème soldat Français mort en Afghanistan. »!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s