Accueil » Humour » DSK : d’un château l’autre…

DSK : d’un château l’autre…

Après le cabanon aux USA, le cas Banon en france.

Géronte

14 réflexions sur “DSK : d’un château l’autre…

  1. Tu as raison Caritate (au fait à quand ton test’amant ? Comme Hervé …), sinon nous allons devenir chèvre !

  2. Et hop ! Dès mercredi je viens d’empocher mon prochain « MP3 de la semaine » : un petit cas Banon, pas plus grand qu’un mouchoir de poche…
    Un petit cabanon
    Pas plus grand qu’un mouchoir de poche
    Un petit cabanon
    Au bord de la mer sur des roches
    Pour vivre qu’il fait bon
    Quand la blague à son toit accroche
    Son pavillon joyeux
    Qui claque dans notre ciel bleu.
    Musique de Vincent Scotto
    Merci qui ? Merci Geronte !

  3. Géronte, je ne pense pas que ton « joke » en titre ait interpelé nos congénères, à moins que je ne sois dans une référence abusive.
    Quoiqu’il en soit, voilà l’occasion de ne pas l’oublier :
    « Mon Dieu, que ce serait agréable de garder tout ceci pour soi !… plus dire un mot, plus rien à écrire, qu’on vous foute extrêmement la paix… on irait finir quelque part au bord de la mer… pas la Côte d’Azur !… la mer la vraie, l’Océan… on parlerait plus à personne, tout à fait tranquille, oublié… mais la croque, Mimile ?… trompettes et grosse caisse !… aux agrès, vieux clown ! et que ça saute ! »

  4. Monsieur le Foutriquet Copermutant (ce qui reste à prouver !), hormis vous gausser d’eux et leur donner des leçons, quels relations entretenez-vous avec vos congénères ? du mépris ? et à part ça ?

  5. @ Marino: Bravo!
    Vous avez parfaitement cerné le fonds de commerce de ce bigorneau malfaisant, changeant de nom à un ryhtme effréné, prisonnier d’ un maelstrom schizophrénique qui l’ enverra par le fonds rejoindre les résidus méphitiques d’ une intelligence toute entière tournée vers le dégout!
    lenonce

  6. Quel joli portrait de ce commentateur à multiples facettes… et pseudos divers et (a)variés. A sa décharge (!), reconnaissons qu’il n’est pas le seul à agir ainsi. S’agit-il là de tromperie ? En tout cas pas envers le « tenancier du blog », qui a toujours l’adresse mail du commentateur, ce qui le trahit, et aussi – et surtout – son adresse IP !
    PS : « Quelles relations » aurait été préférable, non ?

  7. …….plus haut!…plus haut! vous êtes un petit peu attendu! le public vous demande qu’une seule chose : que vous vous cassiez bien la gueule!

  8. Voilà que la vomissure prétend éclabousser le peu qui reste de moi ici-bas. »Levez vous orages désirés », si j’avais encore quelques vaines velléités à l’endroit de l’engeance. De là à supposer une relation, du mépris ?
    Et pourquoi pas du temps à perdre !
    Nul fond de commerce, puisqu’il ne serait aucunement question d’avoir un quelconque commerce avec ce tapis de moisissure d’un sous-bois ennuyeux.
    C’est tout le problème du taenia : il se reproduit et confiant de triompher par le nombre, il nous impose les effluves merdeuses qui paraphent ses indignations de parasite.
    Entre deux couinements de nos Bayard d’arrière-boutique, perce toutefois l’idée juste : arrêter de faire le clown. dont acte.
    Alors ce sera la petite dernière pour décoller un peu de merde, dans ce réseau d’égout qui vous tient lieu d’horizon :
    « Je fais le clown car ceux qui viennent à moi ne cherchent que ce qu’ils espèrent trouver. Je ne veux pas les décevoir ; question de courtoisie »

  9.  » […] Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
    Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit :
    Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
    Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
    Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !
    Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut
    Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
    Me servir toutes ces folles plaisanteries,
    Que vous n’en eussiez pas articulé le quart
    De la moitié du commencement d’une, car
    Je me les sers moi-même, avec assez de verve
    Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve. »
    L’un des plus beaux textes à mes yeux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s