Accueil » Actualité » Ce que nous dit l’ enseignante de Rouen

Ce que nous dit l’ enseignante de Rouen

CacaVous savez, cette professeur d' anglais qui a dit que Mohamed Merah était une victime, que le lien avec Al-Qaïda avait été inventé par les médias et "Sarko" et qu'il serait donc possible de faire une minute de silence pour cette "victime" !

Les syndicats ont immédiatement couiné qu' elle était fragile, avait des problèmes psychologiques, et lui ont apporté leur soutien inconditionnel, enfin les conneries habituelles.

Cela amène deux questions, que je ne trouve même pas évoquées dans nos merdiques médias, et que je soumets à votre sagacité.

D' abord, comment se fait-il qu' on laisse enseigner une personne dans un état psychiatrique tel qu' elle a été capable, dans un moment ou la République connait une de ses plus abominables tueries, de proférer de si monstrueuses âneries ? Comment une personne ayant en charge l' éducation de nos chères têtes blondes a-t-elle été incapable d' observer la moindre réserve ?

Ensuite, et c' est le plus grave, comment cette personne peut-elle penser ce qu'elle a dit ?

Car ne nous y trompons pas. Cette connasse velue a révélé sa fragilité en proférant ces propos débiles, mais la gravité provient surtout du fait qu' elle doit réellement les penser ! Elle est révélatrice de ces réservoirs de merde que sont devenus toute une frange d' intellectuels de gauche, parmi lesquels figurent en bonne place certains enseignants. Ces réceptacles sont perpétuellement remplis, jusqu' à maintenant déborder, de toute la chiasse droitdelhommiste, altermondialiste, multiculturaliste, sosraciste, resf-iste, et tous les fists que vous voulez, qui défoncent jour aprés jour la rondelle de notre démocrassie ! Leur haine de Sarkozy, et l' appétence irréfléchie pour tout ce que la planète compte de détritus, a remplacé définitivement leur cerveau par un pot de merde ….

Ce qui est grave n' est pas que cette électrice soit fragile, ni qu' elle ait dit une bêtise, non, ce qui est vraiment grave, c' est qu' elle soit assez tordue pour penser de telles saloperies. Car on ne peut pas tenir ces propos si on n' y adhère pas.

Et ça, je n' ai entendu personne le souligner.

lenonce

 

6 réflexions sur “Ce que nous dit l’ enseignante de Rouen

  1. LENONCE : si tu es à court de vocabulaire pour la désigner (« cette connasse »…) je te propose d’utiliser celui-ci, qui a l’avantage de donner à réfléchir : « cette électrice ».

  2. Je présente mes excuses pour cette répétition liée à l’ humeur et à la précipitation ! Connasse est d’ un usage assez fréquent dans notre cercle familial. Mon père l’ agrémentait du qualificatif  » velue  » qui indiquait une gradation supplémentaire !

  3. Et le père du tueur de petites filles juives, lui-même délinquant puisqu’il avait fait de la taule pour trafic de drogue, veut porter plainte contre la France. Le parti communiste dit comprendre la douleur de ce père.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s