Accueil » Actualité » Le bruit de la gamelle, la fureur de la connerie !

Le bruit de la gamelle, la fureur de la connerie !

MélenchonTout ça pour ça …

Voilà des semaines que nos merdiques médias soufflent dans le cul de cette baudruche maçonnique pour en faire l' autobus du péesse: 15, 18 %, et pourquoi pas 20 ou 25, ou bien présent au second tour ?

Voilà des semaines que l' on subit les éructations de cette bouche d' égout, dans lesquelles ces mêmes médias voient un formidable tribun là où ne se trouve qu' un pitre ridicule, stipendié par Hollande pour ramasser des voix à l' extrême-gauche. Il le fit d' ailleurs très bien, sans honte ni vergogne, offrant son fessier révolutionnaire dès le soir du premier tour, avant même les résultats définitifs.

S' il n' y avait que ça …

Mais cet insupportable bateleur a cru bon, à Marseille, de souffler sur les braises d' un multiculturalisme dont lui-même est à l' abri. "Notre chance c'est le métissage", est-il venu vomir, sur la plage du Prado et sous les youyous, avant de saluer "Arabes et Berbères par qui sont venus en Europe la science, les mathématiques ou la médecine au temps où l'obscurantisme jetait à terre l'esprit humain".

Mr Mélenchon est cultivé, et pour proférer de telles âneries, il faut être vraiment un salopard malhonnête. En France, au temps où l'obscurantisme jetait à terre l'esprit humain, on construisait les cathédrales !

Ces déclarations ne sont pas sans écho, dans une ville laissée à l' abandon par son maire. J'ai, dans mon cercle de connaissances, l' exemple de deux agressions récentes, ultra-violentes, dont une a conduit à une mutilation définitive du visage au couteau, perpétrées par des représentants de cette chance qui s' abat sur Marseille comme la vérole sur le bas-clergé breton. Ces agressions ont été menées au cri de " sales français, on est chez nous, on va vous crever ". Mais les hurlements des victimes ne sont sûrement pas venus aux oreilles de notre tribun, déjà reparti vers son hâvre parisien.

Je ne dis pas que Mélenchon est responsable de ces agressions, je dis qu' il participe, par un électoralisme de caniveau, à surexciter une population qui n' en a pas vraiment besoin.

L' autre population, l' autochtone, ne s' y trompe pas.

Mélenchon n' a pas connu le succés escompté, et en mercenaire du joufflu s' est fait bourrer le rectum par la Marine nationale.

lenonce

PS de Géronte : Et pourtant il n'avait pas hésité à mettre le paquet pour faire un score…

Media_xll_4739766

14 réflexions sur “Le bruit de la gamelle, la fureur de la connerie !

  1. J’ai connu une famille de Marseillais expatriés en Guadeloupe il y a maintenant 15 ans car ils ne se sentaient plus chez eux à Marseille… ça n’a pas changé alors !

  2. Grincheux: pourquoi écrire un pléonasme ?
    Quand à la Royale, drôle d’idée que de vouloir arriver à La Rochelle par voie aérienne ? (avec son parachutage électoral)
    Ou alors croit-elle que la digue (de Richelieu, pas celle de la chanson …) est toujours là ?

  3. la revolution est faisandee. la revolte est toujours possible. ceux qui n ont rien ou pas grandchose, s empareront du reste. peu importe le legitime ou le juste. le probleme n est pas le canon de l arme dans la bouche, mais le proprietaire du doigt sur la detente. melenchon en 2012, mets le manchon dans le bourge-cul pour bientot. bidochons et bidetchons de tous les pays la conchitude vous attend. vomir sur le penser en rond irrite le gosier, mais masque parfaitement l irrefragable odeur de merde que cela exale. melenchon et tes detracteurs, vous etes reunis dans la meme contemplation diarrheique d un anus democratique et distendu par les allers-retours aux urnes.

  4. @ duconlapine : T’as perdu l’accent et l’apostrophe ? Ton ordi est en mode récession ? Ou c’est ton doigt qui est fatigué ?

  5. @duconlapine: votre verve me rappelle un fidėle commentateur dont la disparition m’avait conduit à prier Saint Antoine…

  6. il serait bon que chacun (re)lise le dernier chapitre de « gilles » de notre faf de boudoir. pas d’accent car j en marre d’attirer l attention d un troupeau puant de connerie, ni majuscule car comme veux tu, comment veux tu …

  7. Que tu pines des cons ou que tu suces des joints, tes propos sont toujours empreints de délicatesse… Tu me donnes envie de relire « Gille », séducteur misogyne tel qu’on en a tous rencontré un dans sa vie un jour

  8. Cruella, on a la verve qu’on peut ! Mais pour ne pas faire tintin, à la verve d’Hergé il vaut mieux préférer la verge d’Hervé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s