Accueil » Politique » Petits arrangements entre amis…où deux poids deux mesures pour les médias.

Petits arrangements entre amis…où deux poids deux mesures pour les médias.

Imaginez un bon copain du président, dirigeant de banque et propriétaire d'un journal d'opinions (les mêmes que celles du président). Imaginez que ce journal soit codirigé, depuis peu, par la compagne d'un ministre du président. Imaginez que la banque du copain se voit confier un mandat par Bercy (là où travaille le fameux ministre) et imaginez, enfin, que cela se passe sous la présidence de Nicolas….

Nous en aurions plein les médias. Du petit journal, aux grands journaux, de la presse écrite à France désinfo…partout nos brillants journaleux attaqueraient ce qui ressemble fortement à un conflit d'intérêt.

Mais pas là. Pas avec un président de gauche qui a assuré la profession qu'il ne s'attaquerait pas à sa niche fiscale. Le président c'est Hollande, le dirigeant de banque c'est Matthieu Pigasse, la banque c'est la banque Lazard, le journal c'est "les inrockuptibles", sa codirigeante c'est Pulvar et le ministre c'est notre Montebourg national.

Allez une petite dernière pour la route. Dans son fameux "moi président" il y avait :

" Moi président il y aura un code de déontologie pour les ministres qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d'intérêt."

Merde, je viens également de me faire pipi dessus…..

Géronte

2 réflexions sur “Petits arrangements entre amis…où deux poids deux mesures pour les médias.

  1. Mes zenfin ?
    C’est un bien bel exemple, et Dieu merci, nous n’en manquons pas depuis-depuis, de la « déontologie de gôche ». Qui évolue avec élégance entre le trouduc et la fosse septique…
    Et je comprends l’émotion suscitée…Je sais certain lecteur de blog qui maîtrise la très savante et complexe alchimie de l’Histoire,et qui ne peut sans doute que rester sans voix en constatant que nous en sommes arrivés là !
    Je ne sais pas d’attitude raisonnable devant la vie face à tant de valeurs zumènes…
    Enfin, c’est un bon entrainement, il ne faut pas voir le mal partout : l’énorme – et coûteux – chantier de santé lié au vieillissement de la population n’est plus d’actualité. En clair : Aloïs Alzheimer, on l’emmerde !
    Donc, on continuera encore quelques temps en entendre, dans le chatoyant contexte de la solitude des vieux:
    – Papy, tu as fait ton pipi ?
    C.Q.F.D

  2. Mitterand et les 40 voleurs de Montaldo n’était qu’un avant gout de ce qui va être mis à jour dans 5 ans ou peut être avant…………..Sait on jamais.
    Je pense que des livres sont déjà en cours d’écriture………La table des matières se remplit à vue d’oeil, le port du pince nez est vivement conseillé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s