Accueil » Humeur » Nicolas Jégoun, une vraie tête de champion !

Nicolas Jégoun, une vraie tête de champion !

Jégoun est le tenancier du blog « Partageons mon avis « , référencé ci-contre dans la catégorie « Agités du bocal ».

Il est au bloging ce que le personnage de Jacques Villeret, dont il a un peu le physique, est au film  » Le diner de con « . Un vrai champion.

Pénétré de sa propre importance, il se présente comme  » blogueur de gouvernement  » et revendique haut et fort sa participation active à l’ élection de Pépère. C’ est un peu comme si Jean-Baptiste Chataud, capitaine du Grand Saint-Antoine, se vantait d’ avoir répandu la peste à Marseille.

Jégoun déploie une énergie intense à la tenue de son blog, tartinant des billets au kilomètre avec une orthographe approximative et répondant du tac-au-tac à chaque intervention. On se prend à se demander quel métier lui laisse autant de temps … à moins que son métier soit  » blogueur de gouvernement « , et qu’ il en retire sa pitance. La question mérite au moins d’ être posée, quand je vois que je suis à peine capable de pondre un billet de temps à autre. Mais GG dirait que je suis un feignant du sud !

Donc Jégoun défend jour et après jour Pépère et son équipe de bras de cassés, et la couleuvre semble devenue l’ essentiel de son alimentation. Cela lui donne des aigreurs et lui gâte les sens. Je le plains. Il règne sur sa petite cour de thuriféraires, et tolère l’ intervention d’ opposants sélectionnés, comme Didier Goux ( référencé lui-aussi ci-contre ), à qui il répond sur un ton melliflue et cauteleux, signifiant à la cantonade: regardez comme je suis tolérant !

Pour les autres, Jégoun ne craint pas l’ insulte. A l’ abri de son clavier, le gros homme distribue des con, connard, trou du cul affirmant son côté révolutionnaire et provocateur. Il n’ a pas tellement d’ autres moyens.

J’ ai moi-même fait cette expérience, sur un de ces billets où il se moquait des réactions de la droite dans l’ affaite Cahuzac. Je lui rappelle alors le cirque de la gauche pendant l’ affaire Woerth-Bettencourt. Il le prend très mal, m’ insulte, et comme je lui réponds sur le même ton, clôt le débat avec ça:

J’aime insulter les types qui me font chier dans mon espace de loisir. Je les déclare en spam. Ils vont finir interdits de commentaire chez Blogger, ce qui est normal ils font chier les braves les gens. Lenonce : comme Madère, tu es viré. Ras le bol des connards qui se croient tout permis et ruinent les ambiances des blogs. Mon blog est en principe bon enfant mais tous les trois mois, je suis obligé de sévir. Alors, tu commences par apprendre le savoir vivre. Et le jour où tu n’emmerderas plus les gens ils ne t’insulteront plus. Trou du cul.

Je vous laisse apprécier le niveau zéro de l’ argumentaire, avec quand même cette menace voilée: me faire interdire de commentaire chez Blogger. Chez un gaucho, la tentation de museler l’ opposant est génétique. C’ est plus fort qu’ eux. De même, jouer les insultés alors qu’ on a commencé est une technique socialiste éprouvée: pisser en l’ air et faire croire qu’ il pleut. Le gouvernement fait ça très bien.

Gros homme, gros homme, je ne peux malheureusement pas venir à la Comète pour te fesser les joues, je travaille, moi. Quant à mon trou du cul, il me permet de déposer sur ta vilaine figure la matière première qui sert à ton site. Et 2017 en ligne de mire pour tirer la chasse …

lenonce

55 réflexions sur “Nicolas Jégoun, une vraie tête de champion !

  1. Alors en toute logique, tu devrais bénéficier d’un droit de réponse de sa part sur un de ses blogs, tu y seras traité de tous les noms et jeté à la vindicte de ses affidés qui s’empresseront de relayer son billet.

    Je le sais, je passe régulièrement à son tribunal en tant qu’accusé.

    • Il ne faudra pas que j’oublie de citer ce commentaire de Corto à propos des affidés, lui ne supporte pas les contradicteurs dans son blog et qui n’a qu’une meute de fans, toujours les mêmes.

  2. mon cher le nonce,
    curieux de nature j’étais allé voir il y a quelque temps les blogs que tu indiques dans tes liens.Après avoir lu quelques uns de ses billets
    j’avais classé »partageons mon avis »dans la rubrique »connaître ses
    ennemis » de mes marque-pages.Ce trou duc semble parfaitement répondre à la définition de la phrase en exergue chez le plouc émissaire:Si la capacité des cons à s’auto-éliminer ne doit pas être négligée, la volonté effarante du monde moderne et de l’Etat-providence à les sauver rend vain tout espoir de sélection naturelle. »!

  3. Juste un détail : il n’y a aucune menace. Me foutant de toi, je me fous que tu sous interdit de Blogger. C’était pour te prévenir, gentiment, que tu devrais arrêter d’être désagréable.

    Pour le reste, quand je me prends à un blogueur, j’évite de mettre son nom dans le titre, à cause des requêtes Google. Le savoir vivre, quoi…

  4. Je ne régule pas les commentaires de Jégoun, contrairement à lui, mais ne m’ abaisserai pas à lui répondre.
    Notez quand même le ton bien glaireux/mielleux sur lequel il s’ adresse à moi:  » mais non je ne fais pas de menace, je te préviens « gentiment », je me moque juste un peu … » c’ est presque mon ami, quoi !
    Le gros homme a les fesses qui font bravo.
    A Marseille, on a un nom pour ça: une caguette !

  5. Je ne vois pas l’intérêt de polémiquer avec un socialiste, nous n’avons rien en commun, nous perdons notre temps, et dans ces cas là, je cite Lucrèce dans le Rerum Natura; « Suave mari magno turbantibus aequora ventis. E terra magnum alterius spectare laborem. (Il est doux, quand, sur la mer immense, les vents en soulèvent les houles de suivre, de la terre ferme, le spectacle de la dure épreuve qu’elles infligent aux autres

    • C’est la sagesse qui parle par votre bouche, cher Le Nain, mais tenir un blog est déjà perdre son temps … Ce sont les rencontres autour qui sont intéressantes !

  6. après avoir lu le billet de corto:je-ne-serai-pas-le-bouffon-de-sa majesté jegoun et ses commentaires je rejoins l’avis de le nain et m’en vais de ce pas trouver sur la toile un blog écarté où de de ne pas être encombré par ce guignol on ait la liberté!

  7. C’est marrant cette facilité qu’ont les gens de droite d’avoir la diarrhée comme excuse pour ne jamais trinquer à la Comète.
    Corto qui vous éclaire si bien est bloquée depuis au moins 2 ans dans ses toilettes, une épidémie sans doute.

    • Fred: m’enfin, trinquer à la Comète, qu’est-ce que tu vs que j aille faire dans un boui-boui pareil. Et puis trinquer, c’est un truc qui se fait entre pote, entre amis y compris avec des gens qui ne pensent pas pareil, mais pas avec des mecs comme jegoun ou sa clique qui n ont que l insulte comme bave aux lèvres. C’est pas possible ça, pas possible.

      • Des gens de droite sont venus sans prendre des jets de pierre, n’exagérons rien non plus.
        Après, ce qui se passe dans les blogs…tu en sais quelque chose.

  8. « je-ne-serai-pas-le-bouffon-de-sa majesté jegoun  »
    C’est marrant… ça me rappelle un film avec Dany Kaye « Le bouffon du roi » où le Roi déclare: « Bouffons! » (parce qu’il a faim) et ledit bouffon répond « Tant mieux, j’ai faim »…
    Ce qui m’avait étonné (et qui m’étonne toujours) c’est que c’est un film en anglais…

  9. Personnellement, je me fous pas mal du pourquoi-du-comment vous en êtes venu à tailler un tel costard à Jégoun.
    En revanche, afficher ainsi son identité dans le titre d’un billet de blog est une pratique assez détestable.

  10. Au contraire c’est bien de faire un billet comme celui là, ça permet à l’auteur d’exister le temps d’une soirée, de rencontrer du beau monde et de sortir de sa médiocrité habituelle.

  11. Enfin nous venons de choper un faisan. Il est magnifique et faisandé à souhait. Il se prend pour quelqu’un alors qu’il n’est rien. « Dans mon cul où il se trouve, on ne peut demander à N.J d’y voir bien clair ni de s’exprimer nettement… ». Allez, Nico la caguette, continue à nous déverser ta fiente car tu nous amuses terriblement. En principe, avec Lenonce, on ne parle pas aux cons car cela les instruit. Mais avec toi on va faire une exception…veinard !

  12. Une caguette, un cuistre, certes. Mais ce type n’est pas que lâche, il est surtout malhonnête (affaire Méric, Brétigny etc.). Je ne sais pas comment il arrive se regarder dans une glace.
    Certains mêmes de ses proches commencent à s’agacer de ses manières. Alors oui, c’est un pauvre homme, mais il a choisi de devenir ce qu’il est.
    Marrant de voir sa petite clique de lèches boules se précipiter ici pour le défendre.

  13. Peut-être même le champion du monde ? En tout cas un fascinant mélange de médiocrité intellectuelle et d’immaturité.
    Comme un enfant, passe son temps libre (et il en a visiblement toute l’année – vit aux crochets de sa famille ou placarde dans la fonction publique ?) dans un monde imaginaire et rassurant. Sans surprise, s’est entiché de Pépère, ce gros doudou tout mou qui « veut réconcilier les français » (qui divorcent ?). « Il travaille bien, hein, mon Toumou et que même le chômage il va bientôt l’inverser ». Croit s’élever en affection en défendant d’autres mal-aimables comme les gremlins à capuche. « Ils sont gentils, ce sont mes amis. D’abord ils ont rien fait à Tigny, même pas vrai ! » Adulte, est incapable d’admettra l’adultère de sa femme même après visionnage de sa DP en HD. « Ce n’est pas elle ! Trucage ! Mais dis-leur, chérie ! »
    Parce qu’il sait lire et se rase (et picole ?), pense être un adulte et leur répond. Mais reste superficiel, accumule les détails sans les mettre en perspective, ce ne sont que les jouets de sa chambre d’enfant mal rangée. Il les trie et les défend avec toute la mauvaise foi dont il est capable et chie un caca nerveux lorsque quiconque y touche. Emotif, intolérant à la frustration, sans doute capable de câliner son chat et, l’instant d’après, de l’écraser à coups de talon parce qu’il ne ronronne pas.
    En des temps troublés, ce genre d’individu peut défavorablement laisser son nom dans l’histoire.

      • Merci.
        En tout cas votre trouvaille semble inspirer beaucoup de monde, à l’instar du fumier qui fertilise…

    • « l’adultère de sa femme »

      L’image est belle, car une femme dans la vie de Jégou ne peut-être que de l’ordre de la métaphore ou de l’imagination débridée.
      Maintenant, des images de femmes dans un petit livre au papier glacé, çà c’est plus plausible. Même s’il a du depuis coller toutes les pages.

  14. Et encore, quand au début je commentais de manière assez peu polie chez certains de ses amis, il les menaçait de ne plus venir les lire ni de les commenter si ceux-là ne me viraient pas de leurs blogs. Belles méthodes. Il a de la chance, il appartient au camp des tout puissants, des êtres parfaitement moraux, donc n’a jamais tort et se pose en guide suprême de la blogosphère.

    J’ai vite compris que j’étais au coeur de la maison socialiste.
    Lenonce, vous avez fait un billet sur eNJy, lui en fait 5 par semaine pour fédérer sa petite troupe, alors vous avez encore de la marge et comme lui, aurez de nombreux lecteurs si vous usez des mêmes méthodes diffamantes.

    Bonne continuation..

      • Je m’en doute bien, la gauche n’a que ça pour exister.
        Critiquer et insulter ceux qui n’ont pas rejoint leurs rangs.

  15. Pinaise, cette note a bientôt plus de commentaires que la totalité des autres ! Va falloir ériger le fameux mur anti-cons cher à Pagny…

  16. Je voulais partir mais je me dégonfle.Dans l’intervalle,j’ai pris le temps de lire tous les commentaires de cette note et les liens qui s’y rapportent.Je constate simplement que le langage est beaucoup plus raffiné à droite qu’à gauche.J’en félicite vivement Le Nonce,Géronte,
    Corto et Le Nain.Surtout ne cédez en rien sur cet atout majeur.A bientôt sur un autre sujet.

      • En lisant ces commentaires je me suis rappelée une certaine époque où un dénommé Docteur Albert déposait ici sa « prose »…bien odorante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s