Montebourg, c’ est pas la moitié d’ un Kron !

C’ est même beaucoup moins que ça: le quart peut-être, ou même le huitième.

Je ne sais pas vous, mais la façon qu’ a eu le patron d’ Alstom de ne pas répondre aux vociférations du pignouf, me l’ a immédiatement rendu sympathique. En fait, Kron parle aux gens sérieux, compétents, qui ont un avis de professionnel sur le sujet, pas aux godelureaux qui ne comprennent rien à rien et se montent du col.

Montebourg, Kron il parle pas à toi !

Capture d’écran 2014-04-30 à 21.16.36lenonce

Pendant ce temps, Hollande s’ occupe des vrais problèmes …

Capture d’écran 2014-04-22 à 23.34.02La parole présidentielle est devenue une flaque de vomi froid que l’on ne peut plus écouter sans se boucher le nez.

En pleine discussion sur le pacte-plan-choc-zob-couille de responsabilité, voilà que Mou président sort de sa réserve pour menacer les bons petits français qui seraient tentés de faire du kalachtourisme en Syrie.

L’ annonce est incongrue à plusieurs titres.

D’ abord, parceque cela ne représente, nous dit-on, que 700 personnes. Pourquoi le chef de l’ état ouvre sa gueule pour parler d’un nombre aussi ridicule de dingos ?

Ensuite, parcequ’ il y a quelques mois, on parlait d’ armer les rebelles luttant contre le sanguinaire Bachar. Alors pourquoi pas une brigade internationale, comme durant la guerre d’ Espagne, composée de volontaires français bien de chez nous ? On ferait des collectes, les mémés des maisons de retraite coudraient ouala ouakbar sur des treillis de récup, on ferait défiler ces fiers jeunes gens dans nos quartiers tandis que leurs frangins, réformés pour cause de pieds plats interdisant le port de babouches, manifesteraient leur joie en lançant des frigos par les fenêtres.

Enfin, parceque le seul vrai problème auquel est confronté la France, ce n’ est pas qu’ ils partent. Avec un peu de chance l’ ami Bachar va en faire une riche moisson. Non, le vrai problème est qu’ ils reviennent ! Alors oui, Mou président devrait tout faire pour  » dissuader, empêcher et punir  » ces raclures de revenir sur le territoire national. Mais ça, c’ est hors de sa volonté et de son champ de compétence.

lenonce