Les terroristes musulmans ont gagné

Vous pouvez tourner les évènements récents dans tous les sens, force est de constater que les terroristes ont atteint, voire dépassé, les objectifs qu’ ils s’ étaient fixés.

– il n’ est pas une heure de la journée où on ne parle de l’ islam. Ce soir encore sur France cul, un reportage larmoyant sur les pauvres musulmans de Fréjus obligés de prier dans le froid (à Fréjus!) parce que le méchant maire FN a suspendu l’ autorisation de construction de la mosquée. Le ton mielleux de la journalope interrogeant les fidèles (parlant français comme des sagouins) était à gerber.

– Alors qu’ on ose encore parler de liberté d’ expression: exit Zemmour, Houellbecq, Tesson. Une œuvre à la con d’ une  » artiste  » franco-algérienne, montrant des tapis de prière percés avec une paire d’ escarpin au centre, a été immédiatement retirée de l’ exposition. Les membres de le communauté musulmane avait gentiment prévenu, que, malgré leur vigilance, ils ne pourraient rien contre les agressions possibles: bref, des menaces à peine voilées (aux dernières nouvelles,  » l’ œuvre  » devrait quand même être exposée: à suivre). Sinon, le film  » l’ Apôtre «  est régulièrement déprogrammé dans l’ indifférence générale.

– le pitoyable défilé de  » kouffars  » (auquel votre serviteur a participé) a mis en image le fossé gigantesque qui nous sépare d’ une certaine catégorie de la population, dont les manifestations dans certains lycées ne sont que la partie émergée.

– la déconnante récente suite aux propos du charmant bambin qui a déclaré être  » du côté des terroristes « , n’ a déclenché que des réactions horrifiées sur le fait qu’ un enfant ait été convoqué par la police, alors que la réelle horreur est l’ endoctrinement de ces enfants, élevés dés la naissance dans la haine de l’ occident, et qui rappelle la formation des jeunesses hitlériennes.

– mais surtout, surtout, la fait que les merdiques médias se soient engouffrés dans la période post-attentat pour nous vendre un  » sans faute » de l’ exécutif, et interdire tout débat au motif de l’ unité nationale. Il n’ y a pas d’ unité nationale pour la bonne raison que la nation française n’ existe plus.

Non, Hollande et sa clique n’ ont pas été extraordinaires. Quand un journal, menacé de mort depuis des années, censément protégé par la police, voit la quasi-totalité de sa rédaction massacrée, y compris le policier chargé de la sécurité, par des personnes fichées comme terroristes aux USA depuis 2011 et en liberté sur notre territoire, on ne peut pas parler de  » sans faute « . Non, comme on a pu l’ entendre, Hollande n’ a pas pris  » la responsabilité  » de l’ assaut. Les frères pois chiches sont sortis tous seuls, rendant inévitable l’ assaut sur coulibalo. Et n’ en déplaise au pitre Cazeneuve et à son look de cocu d’ une pièce de Feydeau, le pire ministre de l’ intérieur de tous les temps, qui aura même réussi à faire augmenter la mortalité sur les routes.

La réussite absolue des terroristes musulmans est donc d’ avoir restauré la légitimité écornée du pignouf qui croit nous gouverner, et qui aurait du être éjecté après un incroyable gâchis qui a fait 17 morts. Hollande n’ a jamais été si bien teint, et se prépare sereinement à un second mandat qui verra l’ explosion de la France.

lenonce

Marisol « Wonder » Touraine

Les dessinateurs ont décidément le vent en poupe. En témoigne le scandale provoqué par une fresque murale du CHU de Clermond-Ferrand représentant Wonder Woman se faire très joliment démonter par d’ autres super-héros enthousiastes: branlette, douple pénétration, fist-fucking, éjac faciale, bref, la synthèse d’ une partouze réussie !

Ce dessin, d’ assez belle facture ma foi, existe depuis 15 ans, mais des esprits facétieux, suite aux récentes discussion sur le projet de loi santé, ont cru bon d’ ajouter quelques commentaires, à découvrir ci-dessous:

fresque hôpitalCela a fortement déplu à quelques connasses du mouvement « Osez le féminisme » qui y ont vu une scène de viol, et pas n’ importe laquelle, puisqu’ il s’ agirait du viol de notre ministre de tutelle.

A ceux qui voudraient s’ essayer à la comparaison, voici une petite illustration:

wonderwoman   1756992_3_333e_marisol-touraine-la-ministre-de-la-sante_f59ad32fb1702680f38e5da83394ae59

Il y a en effet quelque chose, si on imagine un « avant » et un « après » la scène suce-dépeinte !

Donc, la ministre est très choquée, à en avoir les yeux qui lui sortent de la tête, Laurence Rossignol, toujours première à sortir une connerie, se fend d’ un tweet méprisant, le Conseil de l’Ordre, ce ramassis de vieillards qui n’ ont plus bandé depuis Pétain, condamne, le syndicat des internes fait dans son froc et le CHU se réserve le droit de porter plainte.

Le but est simple: laver l’ affront de ces vilains carabins au plus vite. Enculer Mahomet ou Monseigneur Vingt trois, c’ est bien, et une digne manifestation de la liberté d’ expression. Fist-fucker la ministre de la Santé, c’ est intolérable et la preuve que les médecins sont des tordus qu’ il faut mater. Encore une fois sévit, sous ce gouvernement, le « deux poids, deux mesures ».

Je veux dire ceci à notre ministre. Les dessins de cul, chers à Wolinski, ont toujours fleuri sur les murs des internats, et cela bien avant sa naissance. Ils ont accompagné de leur poésie décalée mes Pairs et mes Maitres, ils font partie du paysage des études médicales depuis toujours, ils vous donnaient une bouffée d’ évasion quand, à 7h du matin, hagard après une nuit de garde, après avoir côtoyer la mort et l’ humanité souffrante, vous alliez prendre un café, debout sur un coin de table.

Mais ça, Mme la ministre qui avez fait carrière dans un bureau, vous ne pouvez pas le comprendre …

lenonce

La palme de l’ humour à la crapule Thevenoux …

… qui nous rappelle ainsi:

1/ qu’ il est toujours député,

2/ qu’ il continue de se goberger à nos frais,

3/ que cela ne lui pose aucun problème, et

4/ que celui qui se foutait de sa gueule est crevé. Et même doublement crevé, après le discours de Mélenchon, sublime dans un guimauvesque pastiche de Malraux. Attendons, avec une impatience gourmande, l’ hommage de Cahuzac.

Thevenoux

lenonce

Aux Charlie et aux Pas-Charlie: je vous emmerde!

Aux Charlie:

Arrêtez de vous pignoler avec ce soi-disant moment de grâce qu’ aurait constitué la marche de dimanche. Il a juste servi à montrer que la France avait définitivement éclaté. A Marseille, deuxième ville de France et première pour sa population musulmane (évaluée à 400.000 personnes), seulement 110.000 personnes ont défilé en deux jours, soit 3 fois moins qu’ à Lyon. Le dimanche, les gens se regardaient avec consternation. J’ ai vu la Canebière comme je ne l’ avais jamais vue: vidée de sa diversité. A un moment je repère deux femmes voilées, je les suis sur 50m avant qu’ elles ne partent en crabe vers le marché des capucins: elles voulaient juste traverser la manifestation en faisant semblant de s’ y mêler. A Marseille, où les voilées et les barbus sont notre quotidien, leur absence sautait aux yeux. Parlant avec un de mes amis qui travaille dans un grand hôpital de la ville, où les soignants sont majoritairement issus de l’ immigration, ceux-ci lui ont laissé entendre qu’ ils ne manifesteraient pas par peur des représailles. 37.000 tweets de « jeunes » #JeSuisKouachi, c’ est, en comptant les parents, un minimum de 100.000 personnes qui nous vomissent et danseront sur nos cadavres. On est loin des 500 à mille extrémistes potentiellement dangereux. Alors, votre état de grâce ….

Je vous emmerde

Aux Pas-Charlie:

La posture du blasé qui regarde ça de haut, d’ un air entendu, en méprisant le plouc-bas-du-plafond-qui-n’a-rien-compris, est tellement facile, tellement à la portée du premier blogueur à la gomme, tellement tentante que j’ en ai été tenté, me debecquette autant. Se moquer des moutons qui ont battu le pavé en restant chez soi à picoler d’ un air satisfait, c’ est se ranger pour le coup du côté du plus grand nombre (cinq millions d’ alcoolos en France). Et puis vous aurez prouvé quoi? On dirait que votre cynisme est proportionnel à la frustration de n’ avoir pas participé, parce que vous avez un statut de cynique-ta-mère à défendre. Les deux pieds dans la merde, vous fanfaronnez « je l’ avez bien dit que les toilettes étaient bouchées », tandis que la catégorie précédente court autour de l’ immeuble en cherchant un menuisier ! Je terminerai en vous citant la phrase de Maurice Biraud (et pas Aznavour comme je l’ai premièrement écrit: voir commentaire d’Ana Maria) dans Un taxi pour Tobrouk (vous adorez les films noir-et-blanc d’ une France révolue):  » Une brute qui marche ira toujours plus loin que deux intellectuels assis ». Vous êtes en panne, restez-y …

Je vous emmerde

lenonce

Le double langage du Conseil français du culte musulman

Boubakeur, le faux-cul de service, publie sur le site du CFCM une condamnation convenue des attentats. Sur le même site, voici un texte paru sous l’ onglet « Islamophobie « :

L’Observatoire National contre l’Islamophobie déplore la publicité pathétique faite dans les médias au dernier roman de l’islamophobe endurci Michel HOUELLEBECQ.

En effet, susciter des « pseudo-débats » dans les médias sur l’arrivée hypothétique au pouvoir dans un proche avenir d’un parti musulman -hypothèse fantaisiste avancée dans le livre de Michel HOUELLEBECQ- ne peut que favoriser l’expansion de sentiments islamophobes au sein de la société française.

L’année 2014 s’est achevée avec la controverse médiatique suscitée par les propos nauséabonds d’Eric ZEMMOUR. L’année 2015 débute avec cette nouvelle polémique engendrée par Michel HOUELLEBECQ. Triste enchaînement !

Dans le contexte actuel, marqué par un rejet grandissant de l’Islam et des musulmans en Europe – les manifestations de Dresde en témoignent- l’Observatoire National contre l’Islamophobie appelle les médias à leur responsabilité, pour faire barrage aux idées extrémistes et anti républicaines véhiculées par ces imposteurs de la pensée qui font du rejet de l’Islam leur fonds de commerce.

Le 7 janvier 2015

Le Président,

Abdallah ZEKRI

Publicité pathétique, islamophobe endurci, propos nauséabonds, Zemmour et Houellebecq en prennent pour leur grade. Mais le meilleur est plus loin, dans la phrase soulignée: appelle les médias à leur responsabilité. Une ineptie saute déjà aux yeux, celle de faire de l’ islamophobie une idée antirépublicaine. Pauvres ignares à la con, la République, la nôtre, s’ est construite contre la religion. Cela montre à quel niveau d’ inculture sont ces gens qui prétendent vivre en paix parmi nous.

Le plus grave est pourtant le ton menaçant de l’ injonction, qui montre bien que rien n’ est clair ni dans leur tête, ni dans leurs paroles, et que la plupart des condamnations qu’on leur extorque sont de façade. Ainsi, dans le même temps où des enculés verts massacrent des journalistes, des policiers et des juifs, les pignoufs officiels de ce conseil croupion menacent les médias !

De beaux jours se préparent ….

lenonce

Il parait que les musulmans ont peur: tant mieux!

Après tous ces massacres de mes concitoyens, je me contrecogne que les musulmans aient peur, et même je m’ en réjouis.

La peur est un puissant moteur de la réflexion humaine. Elle est utilisée par les religions depuis la nuit des temps. Alors qu’ elle fasse réfléchir nos compatriotes musulmans. Derrière les déclarations affectées et empreintes de fauxculterie de Boubakeur (lire la note de GG) et de Chalgoumi, cet inénarrable pitre au phrasé caricatural et insupportable, s’ exprime la soi-disant peur des amalgames et de l’ islamophobie. Les paroles de compassion ont tellement l’ air d’ être un exercice obligatoire, qu’ elles donnent la nausée…

Il y a quelque chose de frappant. Chaque fois qu’ on interroge les parents et voisins d’ un enculé responsable d’ un acte monstrueux, les réactions sont unanimes:

« C’ itait di gentils garçons », « J’y pi pas le croire », « Y disait tijours bijour », « Ci pas possible qu’y zé fait ça », « ça qu’ c’ est pas l’ islam », etc, etc, etc, ….

La réalité est la suivante: ne comptez pas sur ces musulmans dits modérés pour signaler le comportement d’ individus suspects appartenant à leur communauté. Le silence sera toujours de mise, et tant pis si ce silence est criminel. Je n’ ai aucune confiance en cette communauté qui est, au mieux indifférente, au pire tacitement complice. A elle de me prouver le contraire.

lenonce