Accueil » Actualité » Comment reconnaitre un terroriste islamiste: il est très gentil et il dit bonjour

Comment reconnaitre un terroriste islamiste: il est très gentil et il dit bonjour

Je crois qu’il ne faudra pas trop compter sur nos amis musulmans modérés pour nous aider à détecter les possibles jihadistes infiltrés sur le territoire national. Invariablement, quand on interroge les voisins ou la famille, la réponse est toujours la même.  » Ci pas possible, il était tri gentil, tri poli, toujours bijour et bonsoir, … « . Non vraiment, il ne faudra pas s’ attendre à ce qu’ ils nous aident à faire le ménage.

Allez faire un tour sur le site Oumma, référencé ci-contre, vous verrez comment ils remplacent la question terroriste par un  » banal  » conflit avec son employeur et avec sa spice di counasse de femme. Même ce soir, Claire Chazal, laissait planer le doute sur les motivations de son passage à l’ acte.

Dormez tranquille, braves gens, Hollande et Cazeneuve veillent sur vous, eux qui ne prononcent jamais le terme d’ islamiste. Hollande qui le voulait tant, sera donc entré dans l’ histoire: premier président qui aura vu la décapitation rituellique d’ un de ses citoyens durant sa présidence. Chapeau bas.

Enfin, ressurgit ce concept éculé de  » loup solitaire « :

loup solitaireDormez en paix, etc, etc, de beaux jours se préparent. Comme le disait le brave Albert:  » ne pas nommer les choses, c’ est ajouter au malheur du monde « .

lenonce

DEMISSION DU PITRE CAZENEUVE !

33 réflexions sur “Comment reconnaitre un terroriste islamiste: il est très gentil et il dit bonjour

  1. Je ne commencerai à croire à l’Islam modéré que lorsque je verrai Boubakeur défiler dans Paris à la tête de ses troupes contre Daesch.On peut toujours rêver!

  2. Il faut effectivement nommer les choses et ne plus parler de terroriste mais de salafiste. On a un très gros problème mondial avec le salafisme et tant qu’on ne le dira pas très clairement on entendra toutes ces conneries journalistiques saupoudrées de bienpensance. Comme le disait très justement un intervenant de l’émission de c dans l’air : il y a deux types de salafistes. Ceux qui ont commis un attentat…et ceux qui vont en commettre un dès que l’opportunité leur en sera donnée. En fait nous sommes en guerre contre le salafisme. Et je pense qu’ils sont assez facilement repérables en France. Il suffit juste d’interdire cette déviance de l’Islam …et de faire respecter la loi manu militari.

    • Il y a en plus des courants au sein même du salafisme, comme le takfirisme qui compliquent encore les choses. Comme dirait l’autre: ……… et Dieu reconnaitra les siens!

  3. Le loup solitaire… c’est ce que l on avait dit pour Merah avant que…, ce que l on avait dit pour nemmouche, puis Kouachi, puis Coulibally etc… avant que l on s aperçoivent que , ben non, ils n étaient pas vraiment solitaires.

  4. Tous ces voisins qui répètent devant les caméras que le djihadiste était gentil et poli nous invitent finalement à faire des amalgames. Comment ne pas en faire puisque les terroristes sont en fait des voisins normaux?

  5. Je trouve parfaitement logique d’égorger son employeur quand on a eu un différent avec lui.
    Si en plus le matin en partant bosser on s’est engueulé avec bobonne alors tout s’explique.

    • Fredi, n’oubliez pas que le gars, en plus d’avoir égorgé son patron, a voulu faire sauter une usine! Elle est belle, la gauche: il suffit qu’elle gouverne pour avoir des conflits sociaux d’une rare violence!

  6. Puisque notre éjaculât scripturaire y fait référence, en voici une autre de ce brave Albert tout aussi applicable :
     » Pour cesser d’être douteux, il faut cesser … »

    • La citation complète étant:
       » Pour cesser d’être douteux, il faut cesser d’être, tout bellement « ,
      oh circoncis encéphalique !

      • … j’ai craint que vous vous soyez mépris avec  » bêlement « , tellement plus familier à la populace votante.

  7. maintenant dans mon ascenseur, le premier qui me dit bonjour avec sa voilée, je le dénonce, pas de raison de ne pas être prudent , polie mais pas téméraire

  8. Quelle évolution depuis 1977 et le « Banlieue boogie blues » de Jacques Higelin:

    « J’suis un genre de LOUP SOLITAIRE
    J’agresse les fillettes et leur mère
    Quand j’ai rien à me mettre sous la dent
    Je grimpe dans un wagon restaurant
    Y a là une bonne douzaine de rombières

    Qui finissent leur partie de poker
    J’en balance trois par la portière
    Et les autres suivent en chantant

    Le controleur me rentre dedans
    Et comme j’aime pas ses manières
    J’y plante mes crocs dans sa visière
    Et terminus tout le monde descend

    Dans le banlieue banlieue boogie
    Banlieue boogie rock’n blues
    Banlieue banlieue boogie
    Banlieue boogie rock’n blues

    Qu’est bourré d’assassins
    De mercenaires de fonctionnaires
    Un pauv’gosse qu’a un gros chagrin
    Vient de s’allonger sous mon train

    Du ciel crasseux tombe de la bruine
    Pendant qu’j’ai l’moral qui tombe en ruines
    Un légionnaire de Tataouine
    M’embrasse et veut me casser la gueule

    Parti de rien comme un vrai zonard
    T’as toutes les chances d’arriver nulle part
    Reçu avec la mention zéro
    A moins qu’ce soit douze balles dans la peau

    C’est le banlieue….

    T’as beau qêtre qu’un vieux loup solitaire
    Qu’a l’fond du caractère blindé
    Y a des quais d’gare les soirs d’hiver
    Qui t’filent une méchante envie d’chialer

    Surtout quand l’dernier omnibus
    T’a largué juste au p’tit matin
    Avec ton blues et tes vieilles puces
    Qu’ont rendez-vous avec leur chien

    En ces grands instants pathétiques
    Plus personne crache sur le fric
    Faudrait pas trop qu’tu désespères
    Toi qu’est d’lautre côté d’la barrière

    Parait qu’le bon dieu s’est flingué
    Quand il a appris qu’dans la misère
    L’homme est un loup pour son frère
    Qu’avait pas l’air de le regretter

    Si j’te raconte tout ça ce soir
    C’est qu’j’ai chopé un vieux coup d’cafard
    Mais j’pense que t’as aut’ chose à faire
    Qu’à écouter les loups solitaires
    Déconner »

  9. Le congre que le bar – ou le loup – abhorre ou le bar – ou le loup – que le congre hait

  10. Le bar abhorre le congre par atavisme. Le congre est barivore. Et donc le bar l’abhorre. Le bar est fermé aux congres du même fait que le palais des congres est ouvert au bar.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s