Accueil » Actualité » Race, vous avez bien dit race ?

Race, vous avez bien dit race ?

Je regarde un ECG qui traine sur mon bureau. La fin de l’ enregistrement, en anglais, est toujours sur le même modèle. Deux encarts avec des lignes, intitulés « Analysis code » et « Comment », un récapitulatif (sur la droite) des principales mesures utiles: PR, QRS, QT, etc, …

ECG

Regardez plutôt sur la gauche. 8 lignes permettent de recueillir des caractéristiques du patient: poids (WT), taille (HT), traitement (drug).  Le premier item, et parcequ’il revêt une importance particulière, est: « race ». En effet, tout médecin sait que la sensibilité aux pathologies cardiovasculaires est très différente suivant la couleur de peau. Cela fait-il débat ? A ma connaissance, non. Il aura fallu cette invraisemblable déconnante autour des propos de N.Morano pour que je remarque ces quelques lignes.

Je suis las de voir mon parti se ridiculiser à tout bout de champ, permettant à la crevure hispanique un énième discours menton en avant, et la distribution d’un bon point à Sarkozy pour avoir sanctionner la coupable. J’ai eu un haut le coeur en l’ entendant proclamer, à l’ attention de cette député inconnue de la Réunion, téléguidée pour l’ occasion et annonant sa question:  » aujourd’hui, Marianne c’ est vous ».

Nous avons la droite la plus bête du monde, et elle semble en être fière…

lenonce

18 réflexions sur “Race, vous avez bien dit race ?

  1. Cette affaire marque la victoire de la pensée de gauche. La droite résignée, désormais imprégnée jusqu’à l’os, ne peut qu’exécuter ce que la pensée correcte socialiste lui dicte de faire : condamner Morano. Sarkozy est cette fois vraiment devenu un nain de jardin.

  2. En 2007 Sarkozy racolait les électeurs de JMLP, aujourd’hui il racole ceux de Juppé. Cela fait quinze ans qu’il change de trottoir comme de slip au gré des évènements et des sondages. Mais ce qui ne changera pas s’il parvenait à revenir au pouvoir, c’est le « défi du métissage » (voire « avec des méthodes plus contraignantes encore », comme il l’annonçait à Polytechnique en 2008), c’est-à-dire la gestion à vue d’un pays ouvert aux quatre vents.

    Nadine Morano, fille d’un routier et d’une standardiste, petite-fille d’un maçon piémontais, a grandi dans une cité de Nancy. Malgré ses années de fac et sa sinécure bruxelloise, elle restera toujours plus proche de l’électeur moyen que de l’oligarchie, comme le lui a brutalement rappelé un plateau télé. Les crachats venus de son propre camp auront au moins permis de tomber quelques masques.

  3. Dites, les gars, vous seriez pas un peu lents à la comprenette?

    Au début, vous vous êtes expliqués l’affaire par rapport à la gauche bien-pensante: Nadine était victime d’une cabale montée de toute pièce par la gauche bien-pensante et boboïde, et blablabla et prises de tête autour du mot « race ». Bon.

    Sauf que la Nadine s’est fait condamner par son propre camp, que ça a tourné au vinaigre avec Sarko et qu’elle prend le chemin de la sortie, pas du parti, mais de l’investiture. Et là, la gauche n’y est pour rien. Comment expliquer la tournure des événements?

    Alors, comme Corto, vous vous expliquez le truc par rapport au centre droit: Sarko a besoin du centre pour gagner, donc il vire Morano. A ce stade vous vivez une grosse période de déchirement. Et vous en êtes là.

    Dans quelques jours vous comprendrez enfin ce qui s’est passé: Nadine fait dans le gros rouge qui tache et l’andouillette qui pue et elle le fait bien. Pour cette raison elle est chargée de faire de la drague au populo, voire à l’électeur frontiste. Ca mange pas de pain.

    Mais personne ne lui a demandé de faire une déclaration d’amour à Ordre Nouveau, surtout en invoquant de Gaulle! Ce sont les gaullistes qui ont eu sa peau, bande de nazes! Le gaullisme ne construit pas la nation sur la race ni la religion. Le fait que les Français soient plutôt blancs et chrétiens est une chose, le fait que la nation soit fondée sur une conception ethnico-religieuse en est une autre.

    Le gaullisme adhère à une conception de la nation façon Ernest Renan.

    Là: https://fr.wikipedia.org/wiki/Ernest_Renan

    Si cette andouille n’avait pas utilisé le mot « race », c’était ok, mais il a fallu qu’elle dérape et qu’en plus elle sorte une citation de de Gaulle. Elle s’est fait virer pour crime de lèse majesté au grand homme et à sa pensée. Et puis il y avait déjà de l’eau dans le gaz avec Sarko avant. Il y avait une brouille entre eux, rien de grave, mais bon ça a pas arrangé son affaire, surtout qu’elle a forcé la dose en déclarant qu’elle allait le « dézinguer ».

    Quand vous aurez bien réfléchi au problème, dans quelques jours quoi, vous verrez que le truc n’a rien à voir avec la bien-pensance machin chose de gauche ni même du centre. Ca vient de l’intérieur de la droite traditionnelle, de ses racines justement. Nadine n’était plus dans la ligne du parti.

    Donc, virée.

  4. Tss, tss, si les médecins qui travaillent en France oublient l’égalitarisme forcené qui doit seul régner en maître dans ce pays et s’amusent à soigner leurs patients en fonction de caractéristiques physiologiques ethniques, ils vont se faire salement taper sur les doigts. Streng verboten.

    Maintenant, cela confirme que dans ce pays, nous ne fonctionnons pas aux 50 nuances de Grey, mais aux 50 nuances de rose, tous carburent au socialisme, du marxiste au socialisme national. Je ne suis pas rose, je crois qu’au mois de décembre, je vais aller à la chasse au sanglier, j’en ai marre d’élire des socialistes honteux qui se pensent de droite libérale.

    • vous avez raison
      désormais lorsque je verrais un homme tordu de douleurs abominables, je commencerai par lui demander de quand datent ses dernières règles afin de pas passer à coté d’une GEU

  5. – Je fais supprimer le mot « race » de tous les documents car il n’a pas de fondement.
    – Il n’a pas de fondement, mais il y a beaucoup de trous-du-cul !

    • Oh oui, mais pour lequel: les pignoufs péesses, les crevures écolos, les tarés FN ???
      Vous allez vous moquer de moi (encore!) mais le seul que je supporte c’est Dupont Aignan!

  6. « La sensibilité aux pathologies cardiovasculaires est très différente suivant la couleur de peau. »

    Je suppose que vous avez voulu dire : suivant la race.

  7. Comme si supprimer le mot « race » supprimerait le racisme ! Le mot et la chose sont bien différents. Voilà qui me rappelle – pourtant sans rapport – un poème de L’Abbé de Latteignant :

    Madame quel est votre mot
    Et sur le mot et sur la chose
    On vous a dit souvent le mot
    On vous a fait souvent la chose

    Ainsi de la chose et du mot
    Vous pouvez dire quelque chose
    Et je gagerais que le mot
    Vous plaît beaucoup moins que la chose

    Pour moi voici quel est mon mot
    Et sur le mot et sur la chose
    J’avouerai que j’aime le mot
    J’avouerai que j’aime la chose

    Mais c’est la chose avec le mot
    Mais c’est le mot avec la chose
    Autrement la chose et le mot
    A mes yeux seraient peu de chose

    Je crois même en faveur du mot
    Pouvoir ajouter quelque chose
    Une chose qui donne au mot
    Tout l’avantage sur la chose

    C’est qu’on peut dire encore le mot
    Alors qu’on ne fait plus la chose
    Et pour peu que vaille le mot
    Mon Dieu c’est toujours quelque chose

    De là je conclus que le mot
    Doit être mis avant la chose
    Qu’il ne faut ajouter au mot
    Qu’autant que l’on peut quelque
    chose

    Et que pour le jour où le mot
    Viendra seul hélas sans la chose
    Il faut se réserver le mot
    Pour se consoler de la chose

    Pour vous je crois qu’avec le mot
    Vous voyez toujours autre chose
    Vous dites si gaiement le mot
    Vous méritez si bien la chose

    Que pour vous la chose et le mot
    Doivent être la même chose
    Et vous n’avez pas dit le mot
    Qu’on est déjà prêt à la chose

    Mais quand je vous dis que le mot
    Doit être mis avant la chose
    Vous devez me croire à ce mot
    Bien peu connaisseur en la chose

    Et bien voici mon dernier mot
    Et sur le mot et sur la chose
    Madame passez-moi le mot
    Et je vous passerai la chose:

  8. Une question me tarabuste. Lorsqu’un petit sauvageon me dira, après le refus d’une cigarette, « la putain de ta race »….pourrais-je aller porter plainte à la police pour insulte aggravée ? Comme la belle Nadine n’a, à ce jour, pas été attaquée en justice, j’ai quelques craintes sur le sujet…!
    En dehors de cette remarque je note que nous sommes arrivés au niveau 0 de la politique et le seul intérêt de cette ridicule affaire est de nous prouver une fois de plus que plus personne aujourd’hui n’est capable de reprendre en main cette monumentale chienlit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s