Accueil » Humeur » Bruno Roger petit petit petit

Bruno Roger petit petit petit

s31aOIiVous connaissez Bruno Roger Petit? Non. Je vous comprends. Avec son physique à la Mr Blot, il fait partie de ces troisièmes couteaux de journaputes qui surnagent dans nos merdiques médias. Son parcours? A la mesure de son apparence: médiocre. Un peu ici, un peu là, une fois viré par la porte, une fois de retour par la fenêtre: lisez ICI. Actuellement chroniqueur dans « Touche pas à mon poste ». Une épée je vous dis.

Il s’ est rendu célèbre pour sa vision d’ une future France idéale, débarrassée des saloperies de souche: «  Oui, il y aura un jour, avant la fin de ce siècle, un président de la République française dont le prénom sera Mohammed, ou Ahmed, ou Norredine. C’est une perspective formidable, parce qu’au regard de l’histoire, et contrairement à ce que raconte la fable zemmourienne, ce sera authentiquement français. « 

Ne passons pas non plus sous silence ses qualités d’écrivains, avec une oeuvre littéraire riche de deux ouvrages dont le célèbre:  » François Mitterrand 2008, il revient « . C’est beau comme du François Hollande. Et puis c’ est un marrant, BRP. Il a créé un blog dans lequel il faisait commenter l’ élection de 2007 par François Mitterrand, mais au début de façon anonyme. La grosse poilade, donc. Se mettre dans le peau de l’ infâme Mimitte lui permettait d’ endosser un costume à sa taille.

Pour croûter, il écrit. Enfin, il aligne des mots, dans Challenges. Là, il laisse libre court à sa puissance de nalyse, et vous explique la politique. D’ ailleurs, nombre de ses billets commencent par « Pourquoi »:  » Mais pourquoi NS est-il si nul face à Nadine Morano.  »  » Hollande humilie Marine lePen: pourquoi c’est accablant pour Sarkozy.  » Casse toi pauvre con: pourquoi les regrets de Sarkozy sont peu crédibles. « 

Vous commencez à cerner le personnage? Ce journaliste « indépendant », comme il doit le revendiquer dans les soirées parisiennes, a deux obsessions: Sarkozy et Le Pen. Et il tartine sa merde avec la régularité maxillaire d’ une pute ukrainienne officiant sur les contre-allées du Prado. Il croit donc vous expliquer le monde, le cuistre, mais comme toutes les saloperies gauchistes de son acabit, il crache en l’ air pour faire croire qu’ il pleut. En témoigne le  » Hollande humilie Marine lePen: pourquoi c’est accablant pour Sarkozy « . J’ ai eu beau regarder plusieurs fois la vidéo, je me demande encore qui a humilié l’ autre. On peut être outré qu’ une députée française s’ en prenne au Président devant le parlement européen, mais cela fait lurette que le dit Président n’ est plus ni respecté ni respectable. En arriver à déduire que c’ est accablant pour Sarkozy relève d’ une pathologie mentale.

Encore plus scandaleux est l’ article:  » La pathétique défense de Nadine Morano par Alain Finkielkraut « , qui commence avec cette formule qui se veut brillante, mais n’ a strictement aucun sens:  » c’est triste un homme qui se quitte. »

Dis-moi Bruno,  aprés ton palmarès ci-dessus énoncé, je te rappelle celui de AF: Henri IV, Normale sup, agrégation de lettres modernes, professeur de philosophie à Polytechnique, académicien, et il a écrit plus de 35 livres. Et tu oses l’ attaquer, non pas sur ses idées, mais sur l’ idée que tu te fais d’ une supposée déchéance? Tu es fou, ou con, ou les deux à la fois. Ecoute BRP, mets-toi sur la pointe des pieds, tends tes bras très fort vers le haut. Tu sens quelquechose de dur, n’est-ce pas ? Eh bien ce sont les couilles de Finkielkraut.

lenonce

 

10 réflexions sur “Bruno Roger petit petit petit

  1. En 2014 circulait une pétition sur internet pour qu’on retire la carte de Presse à Bruno Roger-Petit :

    « Après des semaines d’insultes, d’injures, de calomnies, d’aggression envers la droite. Après des semaines de servilité éhontée à la gauche… Après avoir traîné dans la boue le métier de journaliste en le ravalant à celui de vil courtisan en mal de reconnaisance il est temps de dire ça suffit ».

    Je ne comprends pas comment « Challenge » peut faire appel à lui en tant qu’ « éditorialiste invité » ????

  2. Ah ! s’il vous plaît, ne dites pas du mal des putes ukrainiennes. Elles sont très jolies, les putes ukrainiennes. Même quand elles ne sont pas putes, d’ailleurs.

  3. 80% des journalistes sont à gauche, alors un de plus, un de moins.

    J’ai lu qu’une certaine Aram avait parlé de la bite de Zemmour, là encore, pas de vague. Ces gens du camp du bien ont tellement peu d’arguments qu’ils ne savent que pratiquer l’attaque ad hominem. Et je ne suis pas particulièrement zemmourien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s