Accueil » Actualité » Najat Vallaud-Belkacem: ministre de l’Éducation Nationale des Blédards

Najat Vallaud-Belkacem: ministre de l’Éducation Nationale des Blédards

Pendant que l’ ensemble de la classe politique se ridiculise avec ce débat inepte sur la déchéance de nationalité, la petite Najat, cette Attila souriante comme la dépeint Jean d’ Ormesson, trace sa route de mise à niveau de l’ école française.

Les enfants issus de l’immigration, principalement ceux de l’immigration maghrébine, ont du mal à réussir à l’école de la République ? Pas de problème.Celle-ci, bonne mère, va se mettre à leur niveau: suppression des classes bi-langues, exit le latin et le grec, enseignement de l’ islam, et maintenant simplification de cette orthographe insupportable qui fait chier tout le monde.

La ministre a bien compris l’ enjeu. La France accueille de plus en plus d’ étrangers, et notamment de pays arabo-musulmans, il faut leur donner un minimum d’ éducation pour qu’ ils arrivent à acheter leur viande hallal et qu’ ils ne se perdent pas en allant à la mosquée.

Je peux dire une horreur ? Je ne crois pas qu’ une personne d’ origine étrangère puisse être ministre de la République. Je ne supportais pas qu’ Eva Joly, avec son accent insupportable, soit candidate à la présidence. Je ne supporte pas plus qu’ une marocaine, fût-elle aussi française, s’ occupe de l’ éducation des petits français.

lenonce

PS: lire ICI la lettre ouverte de Jean-Michel Lamblin. Tout est dit.

11 réflexions sur “Najat Vallaud-Belkacem: ministre de l’Éducation Nationale des Blédards

  1. Et pendant ce temps, de l’autre coté de la méditerranée, des gens vont voter pour dire que chez eux, pour être représentant de l’état il faut n’avoir que cette nationalité, il faut résidé dans cet état, et même il faut avoir la religion de cet état.
    Madame Najat VALLAUD-BELCACEM si vous aimez tant la France, regardez ces exigences, dites nous si elles sont justes, et après ayez l’honnêteté de mettre vos paroles en concordance avec vos actes.
    Mais que veux encore dire ce mot honnête ….

  2. Lamblin fait remonter la décadence de l’école à Haby et Giscard d’Estaing, mais il a tort : ses origines sont à rechercher dans le poids énorme du parti communiste à la Libération.

    Près de 30 % des voix, 5 ministres communistes, et pas des communistes en carton : des communistes qui prenaient leurs ordres à Moscou, qui étaient financés par Moscou, qui organisaient l’implantation en France d’espions du KGB, des communistes dirigés par un traître, un déserteur à l’ennemi en temps de guerre, le bien connu Maurice Thorez, que Staline a convaincu de Gaulle de réhabiliter.

    La décadence de l’école remonte au mal nommé « programme du Conseil national de la Résistance », qui donne des érections à tant de crypto-communistes modernes, et qui est en réalité le programme du parti communiste.

    Elle remonte, très précisément, au « plan Langevin-Wallon » (deux professeurs communistes) qui est aujourd’hui encore la Bible et le Coran de tant de membres de la Déséducation Nazionale.

    Il n’y avait pas que des conneries dans le plan Langevin-Wallon, il y avait aussi de bonnes intentions et des choses raisonnables, mais il est, entre autres, directement à l’origine du collège unique et de la prolongation de la scolarité jusqu’à 18 ans, que tant de gens imputent, aujourd’hui, à la droite libérale.

    Et bien sûr, il est tout à fait représentatif de l’emprise décisive du parti communiste « français » sur l’Education nationale, emprise qui n’a pas cessé à ce jour, même quand les gens qui y détiennent le pouvoir ne se disent pas communistes et adhèrent à d’autres partis — ce n’est pas la question.

    Les communistes ont toujours été très forts pour renier leurs responsabilités, et faire endosser à leurs adversaires leurs propres fautes et leurs propres crimes.

  3. Je confirme que dans les derniers ouvrages d’histoire du primaire programmes 2016, on ne parle plus des invasions arabes et de Charles Martel mais les Vikings oui.

  4. Comme toi Lenonce, je ne supporte pas la présence des binationaux dans le gouvernement.
    Il y a un passage fort intéressant dans le livre de D.H.Lauwrence « Le serpent à plumes »:
    « Or, le métis est une calamité. Pourquoi…? Il n’est ni chair ni poisson, il est divisé en lui-même. Son sang d’une race le pousse à faire telle chose, son sang d’une autre race le pousse à autre chose. C’est un malheureux et un malheur pour lui même. Le cas est désespéré. »
    C’est pareil pour les binationaux…

  5. Bof, ce n’est pas une question de nationalité, c’est surtout une question d’idéologie. Le (triste) sire Peillon est pur souche et il fut tout aussi nocif. L’idéologie socialiste est mortifère, l’idée de nation lui est insupportable et il lui faut la détruire par tous les moyens. La Najat n’est que son instrument et elle est parfaitement interchangeable avec un autre apparatchik rosâtre.

  6. J’ai dû (avec un chapeau) rater quelque chose… Les binationaux et les métis, c’est pareil ? Comme les bâtards (avec un chapeau) et comme les corniauds ? Et les bisexuels alors ?

  7. parlez un peu de valls et sarco….vous les pures souches de souchi de mes deux…franco-italo-ispano-greco-suisse et hongro….c’est la theorie de l’evolution, ouiiii vous etes la creme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s