Accueil » Humeur » Les ténias de la république

Les ténias de la république

Le dernier commentaire de Pdm (Que le Grand Masturbateur le comble de ses attentions) sur la note précédente, m’a donné l’idée de ce titre.

Notre république est donc devenue un gigantesque côlon, atone et boursouflé, siège d’une perpétuelle stase stercorale en raison d’ une production merdifère incessante. Les glaires, étrons et colombins y sont produits à la file, au sein de vapeurs méphitiques et sulfurées propices au développement de parasites comme le ténia.

Jean-Vincent Placé, alias le connard laqué, ayant inauguré cette série, je vous propose aujourd’hui un très beau spécimen de cestode, momentanément disparu de l’espace médiatique, mais qui, rassurez-vous, est bien au chaud et bien nourri. J’ai nommé Azouz Begag.

azouz begagSon parcours est édifiant: en politique il s’est vautré dans toutes les bauges, de la droite diverse aux divers gauches, du RPR (il fût ministre de Chirac) au Modem. Un véritable invertébré, pas vraiment nocif mais complètement inutile, qui a bâti son fonds de commerce sur la défense des banlieues et de leurs habitants (enfin, d’une certaine catégorie d’habitants, vous comprenez laquelle). En 2010 il rejoint République solidaire de Villepin, mais vote, sans que cela ne lui cause aucun problème, pour Hollande à la primaire.

Bien lui en a pris, et je vous sens impatient de savoir ce que ce pitre est devenu.

Et bien, il occupe à Lisbonne depuis 2013 le poste de conseiller culturel et à la coopération et dirige l’Institut culturel français. Il dispose d’une villa de fonction de 300m2 au bord du Tage. Directement rattaché à l’ambassadeur de France, il a rang de diplomate. A terme, il sera muté dans la capitale brésilienne pour la même durée (source wikipédia en lien plus haut). Elle est pas belle la vie?

lenonce

13 réflexions sur “Les ténias de la république

  1. Je me demandais ce que venait faire le baobab ici, quand j’ai compris que, par une magie dont seule l’informatique a le secret, mon lien qui renvoyait simplement à la note précédente, pointait sur celle du baobab…

  2. Cher coulis gonorrhéique (que l’Etoile Merdoyante te protège), voilà un « vaste programme » de listage qui nous attend.
    A contrario, quel(s) « vermifuge(s) » à ce jour sur l’horizon politique, si nous supposions que tous ne sont pas tænias ? Mèfi cependant, car quelques oxyures se dissimulent sur les marges …

    « Ils tomberont de si bas que leur chute même ne leur fera pas de mal. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s