Accueil » Actualité » Le Président c’est Donald, pour Hillary c’est Nickey!

Le Président c’est Donald, pour Hillary c’est Nickey!

Mais que c’est bon! C’est presque aussi bon que le 21 avril 2002.

Ainsi, la candidate de France culture et du Harry’s Bar, l’inconséquente et menteuse Hillary Clinton, vient de faire botter son cul de corrompue. Elle et le falot Obama se sont bien ridiculisés avec les Beyoncé et autres rappeurs à la con. Les instituts de sondages ont encore été brillants sur ce coup, et entendre notre coterie de bobos-gauchos-journaleux se lamenter est magnifique!

Un monde où les deux grandes puissances seront dirigées par la paire Trump/Poutine ne peut que nous réserver de grandes surprises: on va se régaler!

lenonce

Allez voir chez Pangloss (référencé ci-contre), les tweets de Clint Eastwood: c’est magique!

capture

21 réflexions sur “Le Président c’est Donald, pour Hillary c’est Nickey!

  1. Excellent titre ma rappelant la blague du fastfood marseillais appelé « Mickey mes couilles » en référence à « Ma queue Donald » ! …

  2. Les cris d’orfraie des journalopes et des politiques français font plaisir à entendre. J’avais parié une bouteille de champ que Trump l’emporterait, j’ai gagné.

  3. Je ne sais pas si Hilare Clitos a « déroulé du câble » dans sa prime jeunesse, mais d’évidence elle commence à avoir une réelle compétence à encaisser ; ce n’est plus une histoire de cigare, c’est la plantation qu’elle vient de se prendre. Une pro comparée à Monica …
    Les pronostics & autres commentaires des baveux de la médiasphère sont à l’image de leur combat puéril : l’Imaginaire vs. le Réel.
    Bien qu’il ne soit pas ma tasse de thé, me revient immédiatement cette saillie de Lacan :  » le Réel, c’est ce qui cogne »

    Ceci étant, j’invite à calmer nos enthousiasmes et réviser l’Histoire : certes nous souffrons d’un traumatisme boboïque (facilement conceptualisable par le fameux « Mort aux Cons », c’est dire si le programme est vaste) mais je doute que les américains, depuis Teddy Roosevelt, modifient leur rapport au Monde dont nous ne sommes à leurs yeux qu’une merde de mouche. Ils ont même trouvé un nom pour l’éventuelle tapette à mouche, Brexit. Un énorme « cargo » américain en vue de nos côtes …

    Je ne peux réprimer mon goût de la paraphrase : la merde a de l’avenir, vous verrez qu’un jour on en fera de la politique. Reste que la « middle class » comprendra peut-être qu’avant de disparaître, elle pourrait se payer quelques têtes d’affiche démocrassiques.

  4. Nous allons peut-être vers des temps où le « keep short & make easy » primera sur toutes les fariboles merdeuses de nos intellos sirupeux. Certes, l’esprit de nuance, le goût du subtil risquent d’en pâtir.

    • « Anastasia débarquait chez Christian qui se proposait de lui faire découvrir sa « salle de jeu ».
      (…)
      – Plantée au milieu de la pièce, Ana examine l’équipement qui fait partie de ma vie : les martinets, les cannes, le lit, le banc… Elle absorbe tout sans rien dire.
      (…)
      – Maintenant, tu sais. Voilà qui je suis. »

       » Notez qu’il y a une certaine poésie à impressionner l’être convoité en résumant toute votre personnalité à une pièce de la maison. Personnellement, je les emmène au garage.
      « Ho, Monsieur Connard ! Un char Tigre ! Et des restes de chatons sous les chenilles !
      – Maintenant, tu sais. Voilà qui je suis. »
      Et si elles ne sont pas d’accord, je les emmène à la cave découvrir ma collection de pelles,  »

      Extrait du spoiler de « 50 nuances de gris » par odieuxconnard.com

      Cher hôte, tréponème rectal, je pose la question de ce blog dans la rubrique « Au Bon Blog ». A minima, lis pour une appréciation concise et rapide les rubriques « A Propos » & « FAQ » de ce blog.

      • Rectificatif : après avoir croisé le fer avec un bobo sur le blog sus-cité, je propose plutôt la rubrique  » Les Gauchos Rigolos » ; je ne saurais dire si l’escogriffe qui m’interpella était le propriétaire des lieux ou l’un de ses commentateurs, mais d’évidence j’ai repéré un nid, dont feu le Dr Albert aurait été fier. Bougre ! La chasse aux faisans me manquent !

  5.  » J’ai longtemps habité sous de vastes portiques
    Que les soleils marins teignaient de mille feux
    Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
    Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

    Les houles, en roulant les images des cieux,
    Mêlaient d’une façon solennelle et mystique
    Les tout-puissants accords de leur riche musique
    Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

    C’est là que j’ai vécu dans les voluptés calmes,
    Au milieu de l’azur, des vagues, des splendeurs
    Et des esclaves nus, tout imprégnés d’odeurs,

    Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
    Et dont l’unique soin était d’approfondir
    Le secret douloureux qui me faisait languir. »

    Planète Mars ou Gruissanaise for ever … mais pour les « esclaves nus » il faudrait réactualiser. Abd-el-Haï.

    • Louis-Ferdinand, Charles, il est de références plus aléatoires, Cher Plier de Mine que ne discuterions nous pas autour d’une Fischer à Ouagadougou ?…

      • Faisons confiance à l’avenir et à notre hôte, lipome abcédé de la bloguosphère, pour une Fischer, une Doreleï soyons fous !
        Pour Ouagadougou cela fait encore débat …

    •  » L’homme est libre, sauf en ce qu’il a de profond. A la surface, il fait ce qu’il veut; dans ses couches obscures, « volonté » est vocable dépourvu de sens. »
      Aveux & Anathèmes
      Sacré Emil !

    • Par quelle ironie du sort « Aveux » s’est-il transformé en « Je(u)x » ? Il faut que j’en parle à mon psy…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s