Accueil » Actualité » Pourquoi ne parle-t-on pas de la fifille à Plenel?

Pourquoi ne parle-t-on pas de la fifille à Plenel?

Eve Plenel donc, travaille à la mairie de Paris et habite à Berlin. LIRE ICI. C’est tout à fait normal, nous explique le moustachu grimaçant, grand copain de ce qui nous sert encore de président. Et de vociférer que c’est honteux de s’attaquer à sa fille, que c’est une crapulerie. Et il en connait un rayon en matière de crapulerie, le journalope de Médiapart!

Je n’ai pas entendu un mot de cette histoire sur les chaines subventionnées de RadioFrance, ni sur les autres, fait remarquer à juste titre mon ami corto. Et l’équipe de Fillon, qui serait à l’origine, est bien muette. Alors voilà, relayez cette affaire, saturez les réseaux sociaux de l’info, vraie ou fausse, vous avez compris que la vérité n’est plus d’actualité en ces temps troublés.

LA FILLE D’EDWY PLENEL BENEFICIE D’UN EMPLOI FICTIF A LA MAIRIE DE PARIS!

lenonce

9 réflexions sur “Pourquoi ne parle-t-on pas de la fifille à Plenel?

  1. Ô ministres intègres !
    Conseillers vertueux ! Voilà votre façon
    De servir, serviteurs qui pillez la maison !
    Donc vous n’avez pas honte et vous choisissez l’heure,
    L’heure sombre où l’Espagne agonisante pleure !
    Donc vous n’avez ici pas d’autres intérêts
    Que remplir votre poche et vous enfuir après !
    Soyez flétris, devant votre pays qui tombe,
    Fossoyeurs qui venez le voler dans sa tombe !

  2. Plutôt qu’arriver jusqu’à ce déshonneur,
    Plutôt qu’être, à ce prix, un riche et haut seigneur,
    – Et je le dis ici pour Dieu qui voit mon âme, –
    J’aimerais mieux, plutôt qu’être à ce point infâme,
    Vil, odieux, pervers, misérable et flétri,
    Qu’un chien rongeât mon crâne au pied du pilori !

  3. Bof, c’est le camp du bien et c’est un journaliste, il peut user et abuser de tous les népotismes du monde (pas le journal), personne ne dira rien.

  4. Les journalistes n’ont pas le temps de s’intéresser aux parents de l’un des leurs.
    Pour l’instant, ils enquêtent sur le chien de la concierge de Fillon qui aurait bénéficié des croquettes précédemment allouées au chien de Chirac.
    C’est beaucoup plus grave et prioritaire.

  5. Tout commence comme expliqué dans la préface et outre de « L’esprit du Jacobinisme » de Augustin Cochin. Tout se met en ordre et se construit comme expliqué par Henri Guillemin :

    Il faudra bien un jour que vous cessiez d’être étonné par ces turpitudes

  6. Qui s’étonne encore des turpitudes des uns et des autres quand l’infâme côtoie journellement l’ignoble ? Par contre on serait bien étonné de rencontrer quelqu’un d’intègre et d’estimable… de nos jours ? de tout temps, plutôt ! Mais on a beau s’apercevoir que l’histoire est un éternel recommencement, ce n’est pas réjouissant pour autant.
    Encore heureux que je n’ai pas de chien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s