Accueil » Actualité » Et maintenant Le Roux pète !

Et maintenant Le Roux pète !

Il y a deux jours encore, il trimballait sa face molle de mauvaise graisse et son sourcil froncé devant Orly, et voilà qu’il démissionne pour avoir salarié ses enfants encore enfants sur les sous de la réserve parlementaire.

Mais aussi, qu’ avait donc fait ce médiocrissime pour être promu à un poste clé, surtout en période d’état d’urgence?

Voilà le vrai crime de François Hollande, le 18 brumaire d’un tocard: avoir choisi systématiquement des nullités comme ministres, des Le Foll, Belkacem, Le Roux et consorts, la palme revenant à El Khomri, qui sera recasée comme député après l’élection de Macron.

lenonce

PS: au fait, vous saviez que la crevure Thevenoud allait passer en correctionnelle? Oui, pas moi. Il a donc annoncé qu’il ne se représenterait pas, mais aura quand même gameler jusqu’au bout. Et dire qu’il s’était fendu d’un tweet en 2016 disant qu’il avait fait sa déclaration d’impôts. Petite salope!

8 réflexions sur “Et maintenant Le Roux pète !

  1. Je parie que le petit salopiot a piqué l’argent durement gagné par sa progéniture. Le socialiste est un spoliateur, c’est dans sa nature.

      • … « intermittent du blogage » ; faut-il y voir la désaffection de nos « chers faisans » de naguère ?
        Que de parties de chasse à courre nous fîmes, la bête aux abois succombant courageusement sous le poids de ses excréments ; Albert on te conchie toujours ! Reviens ! A défaut ta progéniture dégénère, car j’imagine la déception récurrente de tes tentatives de reproduction, hormis peut-être pour les bocaux au formol de quelques obscurs services d’anthropologie.!

  2. Robespierre l’avait déjà anticipé, lors de sa députation à la Constituante : il faudra dissoudre, disait-il, cette assemblée dès son travail terminé (nous aurons alors une législative censitaire … faut pas déconner non plus !) et s’engager à ne pas briguer un nouveau mandat (pendant deux ans, restons pragmatique !) car « la politique ne doit pas être un état lucratif », « un vil métier », craignant « une corruption de l’élu ».

    Faut-il que je porte une affection indéfectible et quasi sertolienne pour cette bavure rectale hébergeant nos digressions, quand je déplore dans le même temps aucune « affliction by post » les 21 janvier & 6 février. Tout persécute nos idées, à commencer par la Réalité.

    J’entends l’écho de postures républicaines ; relisez Montesquieu en « Apéritif » et Augustin Cochin en « Entrée » ; selon vos penchants vous choisirez le plat de résistance de la Res Publica.

    Bref, ne nous fâchons pas dans ce concours .de burnes ou d’urnes, je ne sais plus exactement, voici un interlude :

    http://www.revue-pouvoirs.fr/La-lettre-de-Jules-Ferry-aux.html

    • Quel est ce 6 février qui semble déclencher chez toi une demi-molle (qui serait presque exploitable si des années de commerce licencieux avec des créatures vérolées n’avaient définitivement annihilé toute possibilité érectile), oh libidino-pubère grimaçant?

      • Laissons de côté ce commerce dispendieux plus que licencieux avec ces créatures tentatrices, dont la probabilité de vérole ne peut être apprécié que par un esprit joueur.
        Pelade testiculaire chère à mon cœur, je soumets à ta sagacité de vermifuge le 06 février 1637 ou peut-être le 06 février 1793 … à vrai dire le choix est vaste ; je serais navré que tu m’imagines en blogueur ambulant vendant des dates historiques de pacotille.
         » La vérole pourquoi pas, la pécole sûrement pas « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s