Accueil » Humeur » C’est donc prouvé: E.Macron est un prétentieux petit c..!

C’est donc prouvé: E.Macron est un prétentieux petit c..!

Dans cette vente perpétuelle du produit Macron par nos merdiques médias, voilà que sort le livre de Patrick Besson, écrit pendant la campagne. Et je lis ceci dans un article de BFMacronTV, intitulé:  » Quand Macron se compare (deux fois) à Napoléon « . 

« Philippe Besson fait remarquer au Président l’endogamie qui se dégage de son entourage: autour d’Emmanuel Macron, beaucoup de jeunes actifs, fraîchement diplômés ou exerçant souvent des professions intellectuelles. La réponse ne se fait pas attendre: Il y a beaucoup de jeunes, oui, et de diplômés, oui. J’assume. Les maréchaux d’Empire (qui entouraient Napoléon) étaient jeunes et ce n’étaient pas des paysans, ils avaient fait l’école de guerre. »

Féru d’histoire napoléonienne, ce n’est pas le souvenir que j’avais de ceux-ci. J’ai donc fait une rapide (et non exhaustive) recherche sur wikipédia. Voilà les premiers résultats:

  • Murat: dernier des onze enfants d’un couple d’aubergistes
  • Ney: fils d’un artisan tonnelier
  • Lannes (le plus grand!): fils d’un colporteur, ou cultivateur, selon les sources
  • Augereau: fils d’un domestique devenu maçon
  • Masséna: orphelin d’un commerçant, il est mousse pendant 14 ans dans la marine marchande

Pour ceux qui étaient déjà dans l’armée, ils ne pouvaient, en tant que roturier, dépasser le grade d’adjudant. Et il n’y avait pas plus d’école de guerre que de beurre en branche, pour la simple raison que celle-ci, d’abord appelée École supérieure de guerre, fût fondée en 1873. Certains étaient nobles, comme Kellerman, mais tous ont été élevés au grade de Maréchal pour leur bravoure au combat. Oh Manu, au cours de quel combat t’es-tu distingué?

Et il n’y a qu’un seul Napoléon, et nulle comparaison possible avec cet homoncule zézéyant…

lenonce

 

26 réflexions sur “C’est donc prouvé: E.Macron est un prétentieux petit c..!

  1. « Dans ses entreprises il a besoin d’aides et de collaborateurs ; il lui faut ce qu’il appelle lui-même « des hommes ». Diogène les cherchait tenant une lanterne, lui il les cherche un billet de banque à la main. Il les trouve (…) Aujourd’hui il en est environné, ces hommes lui font cour et cortège ; ils mêlent leur rayonnement au sien. A de certaines époques de l’histoire, il y a des pléiades de grands hommes ; à d’autres époques, il y a des pléiades de chenapans. »
    in Napoléon le petit / Victor Hugo

  2. Cher Lenonce !

    Je n’ai rien contre Lannes (pseudo de Bob …), mais seul Louis Nicolas Davout ne connût jamais la défaite !

    • Il est vrai que j’ai un faible pour Lannes, le seul avec Larrey qui tutoyait l’Empereur. Techniquement, il n’a pas connu la défaite non plus.
      Et puis il est un des rares « panthéonisé » à avoir une chapelle pour lui tout seul!

      • Certes, et des exégètes rugbystiques m’ont affirmé qu’il avait un bon coup de pied !…

      • Et sauf erreur de ma part, Jean Lannes est le seul des maréchaux d’Empire mort au combat.

        google est un ami. Non, ils furent deux. Lannes en premier à Essllng (prélude à la bataille de Wagram) et Bessières en 1813

  3. Et je doute fort que le macronisme génère autant de personnalités et de réalisations que l’Empire et la France Libre …

  4. Bah, de victoires en victoires, Napoléon a réussi à amener les cosaques sur les Champs-Elysées. A votre avis, que va faire venir Macron ? M’est avis qu’ils ne viendront pas de l’est.

  5. Et à propos des Maréchaux d’Empire, lesquels n’étaient pas des acteurs de théâtre de boulevard, les thuriféraires de Louis Nicolas Davout pensent qu’il fut l’ancêtre de l’ORTF en voulant pour preuve le célèbre propos « l’antenne est Davout » !…

  6. Masséna me laisse songeur … 14 ans de mousse !
    Quelle pression sur ses épaules …

    Quand à Ney, fils de tonnelier, l’intéressant serait de savoir pour quel contenu son paternel s’était-il spécialisé ?

  7. Le vert Olive agrémentant « l’enseigne » de Popeye est effectivement de bon aloi …
    A moins qu’il ne s’agisse d’une allusion aux vertes épinards ?
    Pour ma part je préfère un vert de pinard !

  8. Un commentaire sous le contrôle de l’un de mes frères : « Pour ceux qui étaient déjà dans l’armée, ils ne pouvaient, en tant que roturier, dépasser le grade d’adjudant. »
    A ma connaissance c’est faux, et c’était déjà faux sous la monarchie. Pour la République et l’Empire, voir les « Aventures de Jean Tapin » par le capitaine Danrit, alias commandant Driant, mort héroïquement sur la Meuse au déclenchement de la bataille de Verdun. Jean Tapin commence comme petit tambour dans les armées de la révolution et finit à Waterloo colonel des grenadiers de la Garde.
    Masséna, mousse pendant 14 ans? Cela prouve simplement qu’il a bien fait de ne pas rester marin…

    • J’entrave que dalle à cette histoire de tapin sur les Maréchaux …

      Pas plus qu’à celle des aventures de J’m’en tape un, car moi c’est tous les jours et pas qu’un !

      • Pourtant pas très compliqué à piger. Vous pas comprendre très bien français vous vouloir traduc’ ?

      • Humour dominicain, il me semble …
        Il y a quelques jokes à saisir au milieu du commentaire … qu’il faut encaper, n’est-ce pas Hugues ?
        Ceci dit en toute fraternité.

      • Œuf corse ! J’avais capté, ne vous en déplaise ! Mais j’ai peut-être le droit de faire du second degré ?!!!

      • Et moi y’en pas trou du c’,
        Donc y’en a pas avoir besoin de traduc !

        Et certes qu’Hughes capté, tient …

  9. Une gonorrhée rétive doit l’empêcher ; à moins que cet exsudat fécal ne soit submergé par les fantasmagories de jobastre qui écument nos jours.

    • Des nouvelles de son status mentalis, peut-être ?
      On ne connaitra jamais la réponse faite à Louis le seizième , couverte par les ricanements baveux des hyènes, rassemblées ce funeste 21 janvier en meute servile ; écume incestueuse aux lèvres, chiasse idéologique projetée sur leurs parois crâniennes et destin guidé par la veulerie et la résignation au braquemart démocrassique.
      L’anus porte conseil ont-ils cru ? Certes, force est de constater qu’en deux siècles le « chemin » est (bien) fait et le « conseil » a fait florès.
      Drop the Bomb

  10. Force est de reconnaître que cette marge anale, dont l’accueillante souplesse a fait la légende de la rue curiol, nous désespère voire nous tire souci par son silence.
    Déclin cognitif ? Papillomavirus posttouze ?
    Cette vermine foireuse que nous adulons ne serait-elle pas rassasiée ad vomitam de nos pitreries et autres fadaises & fariboles.

    Ô Bicou, faudrait voir à bouléguer ! J’espère que tu n’es pas emboucané par une engambi ou tout estransiné après une enscoumoune …
    Reviens, favouille ! Fait pas ta bèbe …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s