Ebola: la grande déconnante de la prise de température

Marisol Touraine se voit en Ebola queen: pas un jour où elle ne commentent la progression ( ou pas ) du virus, les patients contaminés ( ou pas ), enfin tout ce qui devrait être réservé aux organismes spécialisés comme l’ INVS, beaux yeux se l’ attribue avec gourmandise.

Dernière mesure: prendre la température des passagers en provenance de Guinée Conakry. Pourquoi que la Guinée ? Mystère. Bref, voilà que l’ on mesure la température des passagers, qui se réjouissent que ça ne dure pas longtemps, que ça ne fasse pas mal (certains devaient penser qu’ on allait leur prendre en rectal … ) et demandent surtout ( car c’ est évidemment le plus important ) qu’ ils ne soient pas stigmatisés !

J’ ai des doutes sur une telle mesure en raison du délais d’ incubation de 2 à 21 jours: un passager peut donc être porteur et n’ avoir pas encore de signe.

Mais Marisol a tout prévu. Une fiche est remise aux passagers qui se surveilleront la température pendant trois semaines, et ( c’ est là que ça devient cocasse ) noteront tous les contacts qu’ ils ont pu avoir ! Mais en trois semaines, un guinéen a rencontré toute sa communauté, plus ceux qu’ il aura croisé par hasard, plus tous les pauvres gens du métro, etc, etc, …

Donc, de beaux jours se préparent. Attendons celui ou le premier cas va se déclarer en France, et la grande panique qui va s’ en suivre …

lenonce