Les accords d’ Evian, je me torche avec!

Dans ce quinquennat, chaque jour nous aura apporté une nouvelle ignominie, et avec l’ approche de la campagne présidentielle, je crains que le risque ne s’ accélère.

Ainsi, l’ incroyable fumiste que nous avons perçu comme président, va refaire le coup qui lui a si bien réussi en 2012: passer sa langue sur chaque rondelle musulmane qui traine pour s’ assurer du vote de nos placides et parfois remuants bédouins.

Le voilà donc, au lendemain de l’arrestation de l’ algérien Abdeslam qui a participé aux attentats les plus sanglants que la France ait connu, s’ en aller commémorer les accords d’ Evian qui donnèrent le coup de départ du massacre des Harkis.

Ce type est à vomir …

lenonce

Montebourg commémore la seconde guerre mondiale à sa façon

L’ inculture du gauchiste m’ a toujours fasciné. Celui-ci a une lecture tellement partisane de l’ histoire, qu’ il ne craint jamais de se ridiculiser quand il aborde des concepts qui lui sont totalement étrangers comme celui de patriotisme. Le gauchiste, bercé par l’ internationale, est un apatride imperméable à l’ idée même de nation.

Prenez un grand con suffisant à l’ air perpétuellement satisfait de lui, la tête dodelinante et le phrasé ampoulé, bref, prenez Montebourg. Il veut nous faire passer pour un acte de patriotisme économique la vente d’ Alstom à Siemens et Mitsubishi, et comme une infamie l’ offre de General Electric. Cette explication, en période de festivité pour commémorer le débarquement est tout simplement prodigieuse. En clair, Montebourg tourne le dos aux USA pour fourguer Alstom aux forces de l’axe.

Petits rappels:

Mitsubishi fournit pendant la deuxième guerre mondiale l’essentiel des avions de chasse nippons, et notamment les chasseurs bombardiers A6M, appelés Zéros, qui s’ illustrèrent, entre autres, à Pearl Harbour.

Siemens fit son beurre pendant le conflit en faisant travailler les prisonniers. Elle avait même une usine au sein du camp d’Auschwitz-Birkenau.

Et ce sont ces deux entreprises que nos dirigeants ont élu pour leur confier le fleuron de notre défunte industrie, et sous prétexte de patriotisme: c’ est à mourir de rire. Si ces cons de ricains n’ avaient pas chassé les schleus, la fusion Siemens-Alstom serait faite depuis longtemps …

travail-deportes-siemens-zindex

lenonce

Pour mémoire: GE est présente en France depuis 1893, via une filiale qui deviendra Thompson. Elle emploie 10.000 personnes en France.

Détruire, encore et toujours, notre Histoire…

Ce que l’ on entend dans les mass-médias, est inquiétant, mais n’ est que la partie émergée de l’ iceberg contre lequel la gauche au pouvoir précipite à toute vapeur notre culture.

WP_003406Les exemples sont légions, comme celui de la récente nomination à la chaire d’histoire globale de la première modernité du collège de France de l’historien indien Sanjay Subrahmanyam. Celui-ci est connu pour avoir pondu une histoire critique de Vasco de Gama, qui lui vaut d’ être interdit de conférence au sein des universités portugaises. La France, bonne fille, n’ est pas si regardante, et comme il manque chez nous, malgré la qualité de nos écoles et facultés, de réels talents en matière d’ histoire (sic), on est allé pêcher cet indien, chantre d’ une apologie pour l’ histoire globale.

J’ écoutais samedi dernier sur France cul, ce cuistre prétentieux, annoncer sans rire, qu’ il fallait déconstruire l’ histoire nationaliste: écouter ICI, à la 23ème minute. Tout ceci est consternant, mais dans le droit fil de ce que nous constatons, nous autres blogueurs mal-pensants, et pour lequel nous faisons entendre une voie différente de celle d’ un Jégoun qui continue de se foufouner la panse en parlant de François Hollande …

lenonce

Mort du général Aussaresses

La guerre c’ est mal, et la torture c’ est pas beau.

AVT_Paul-Aussaresses_4504Pour l’ avoir dit, le général Aussaresses sera voué aux gémonies, sa Légion d’ Honneur retirée, et tout ce que notre république compte de chiasseux malfaisants lui fera dessus avec haine.Et puis il était borgne, comme Le Pen.

J’ ai lu son livre: Pour la France: services spéciaux 1942-1954. Aucune arrogance, aucune vantardise et aucune apologie de la torture. Un constat: celle-ci était inévitable dans le climat de la guerre d’ Algérie, où des attentats mutilaient chaque jour des civils innocents. Inévitable, et couverte par la hiérarchie. Aussaresses sera condamné, ainsi que Plon, son éditeur, pour « apologie de crimes de guerre » au bénéfice d’ associations de fiottes comme la LDH et le MRAP. Si Plon saisit la Cour Européenne des Droits de l’ Homme, et obtient gain de cause en faisant condamner la France, Aussaresses ne bouge pas et se paie le luxe d’ un dernier livre:  » Je n’ai pas tout dit. Ultimes révélations au service de la France « . Lire ICI sa dernière interview.

Au service de la France. Voilà ce que les sycophantes ont trop vite oublié, pour salir cet homme engagé à 23 ans dans les commandos Jedburgh, soldats d’ élite parachutés derrière les lignes ennemies. Il s’ y illustrera et sera décoré de la Légion d’ Honneur. Plus tard, en 1946, il participera à la création du fameux 11ème choc, bras armé du SDECE. Il fera ensuite toute sa carrière dans l’ ombre et les deux mains dans la merde ( pas comme Hessel qui passera sa vie dans les palais républicains ), et toujours AU SERVICE DE LA FRANCE.

Je laisse la parole à Boisferas, son alias dans Les Centurions de Lartéguy:  » De vingt à trente ans, il a combattu pour refaire le monde. Ensuite, il s’est un peu battu pour ses rêves et, enfin, pour une image de lui-même qu’il s’était inventée. Jamais l’argent ne l’a intéressé, rarement la gloire, et il s’est soucié fort peu de l’opinion de ses contemporains.  »

lenonce

Hélie Denoix de Saint Marc

Helie_de_St_MarccESO_15Connaissez-vous Hélie Denoix de Saint Marc ? Peut-être pas.

Voici pour le situer: quand le pitre mythomane Hessel se hisse sur la pointe des pieds, et qu' il tend ses bras bien haut, il effleure la cheville d' Hélie Denoix de Saint Marc !

Vrai résistant sur le territoire national, arrêté en 1943, il sera déporté à Buchenwald. Aprés la guerre, il partira en Indochine avec la Légion étrangère. Affecté en Algérie, il participe au putsch des généraux en avril 1961 et sera condamné à 10 ans de prison. Il en fera 5. 

Voir sa biographie ici. Il faut absolument lire Mémoires. Les champs de braise et n' hésitez pas à aller sur son site officiel.

Les médias n' ont jamais beaucoup montré ce géant. Je l' ai vu, lors de certains débats, agressé presque physiquement par les sous-merdes gauchistes et anticolonialistes du camp du bien.

Nicolas Sarkozy vient de le faire Grand Croix de la Légion d' Honneur le 25 novembre, et je trouve ce geste admirable dans cette époque troublée.

Lisez le texte ci-dessous et comparez si besoin avec le fort contestable opuscule d' Hessel.

« QUE DIRE A UN JEUNE DE 20 ANS », 

Quand on a connu tout et le contraire de tout,
quand on a beaucoup vécu et qu’on est au soir de sa vie,
on est tenté de ne rien lui dire,
sachant qu’à chaque génération suffit sa peine,
sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en cause
font partie de la noblesse de l’existence.

Pourtant, je ne veux pas me dérober,
et à ce jeune interlocuteur, je répondrai ceci,
en me souvenant de ce qu’écrivait un auteur contemporain :

«Il ne faut pas s’installer dans sa vérité
et vouloir l’asséner comme une certitude,
mais savoir l’offrir en tremblant comme un mystère».

A mon jeune interlocuteur,
je dirai donc que nous vivons une période difficile
où les bases de ce qu’on appelait la Morale
et qu’on appelle aujourd’hui l’Ethique,
sont remises constamment en cause,
en particulier dans les domaines du don de la vie,
de la manipulation de la vie,
de l’interruption de la vie.

Dans ces domaines,
de terribles questions nous attendent dans les décennies à venir.
Oui, nous vivons une période difficile
où l’individualisme systématique,
le profit à n’importe quel prix,
le matérialisme,
l’emportent sur les forces de l’esprit.

Oui, nous vivons une période difficile
où il est toujours question de droit et jamais de devoir
et où la responsabilité qui est l’once de tout destin,
tend à être occultée.

Mais je dirai à mon jeune interlocuteur que malgré tout cela,
il faut croire à la grandeur de l’aventure humaine.
Il faut savoir,
jusqu’au dernier jour,
jusqu’à la dernière heure,
rouler son propre rocher.
La vie est un combat
le métier d’homme est un rude métier.
Ceux qui vivent sont ceux qui se battent.

Il faut savoir
que rien n’est sûr,
que rien n’est facile,
que rien n’est donné,
que rien n’est gratuit.

Tout se conquiert, tout se mérite.
Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.

Je dirai à mon jeune interlocuteur
que pour ma très modeste part,
je crois que la vie est un don de Dieu
et qu’il faut savoir découvrir au-delà de ce qui apparaît 
comme l’absurdité du monde,
une signification à notre existence.

Je lui dirai
qu’il faut savoir trouver à travers les difficultés et les épreuves,
cette générosité,
cette noblesse,
cette miraculeuse et mystérieuse beauté éparse à travers le monde,
qu’il faut savoir découvrir ces étoiles,
qui nous guident où nous sommes plongés
au plus profond de la nuit
et le tremblement sacré des choses invisibles.

Je lui dirai
que tout homme est une exception,
qu’il a sa propre dignité
et qu’il faut savoir respecter cette dignité.

Je lui dirai
qu’envers et contre tous
il faut croire à son pays et en son avenir.

Enfin, je lui dirai
que de toutes les vertus,
la plus importante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres
et qu’elle est nécessaire à l’exercice des autres,
de toutes les vertus,
la plus importante me paraît être le courage, les courages,
et surtout celui dont on ne parle pas
et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse.

Et pratiquer ce courage, ces courages,
c’est peut-être cela

«L’Honneur de Vivre» 

lenonce

PS: je connais quelqu' un dont je serais très fâché qu' il ne laisse pas un commentaire …

 

ça sent pas très bon sous l’ Hessel …

Mais non, je ne fais pas une allusion déplacée à une possible incontinence de notre papy !

Hessel Ce n' est pas mon genre, je respecte les vieux. Encore plus s' ils ont eu un passé glorieux. Pourtant, papy Hessel, avec sa grosse tête grimaçante qui s' est mise à fleurir un peu partout dans nos médias, ces sourcils relevés, ce regard qui se veut perçant et ce sourire sardonique de celui à qui on ne la fait pas … brrrrrrrrrr  moi, il me fait un peu peur !

Bon résumons-nous. Mr Hessel a été résistant. C' est très bien, mais son rôle a été secondaire. Il a été déporté, et il s' en est sorti. Respect. Il a joui après d' une longue vie de diplomate, prolongée encore par l' arrivée de Mimitte au pouvoir et son adhésion opportune au péesse. Il s' est gobergé entre les ors de la République et il n' y a jamais trouvé là  matière à indignation.

Et puis d' un coup, à 90 ans, vlan, papy s' indigne à donf, et trouve malin de souffler sur le brasier toujours vivace du conflit israélo-palestinien. Ah il a toujours senti dans quel sens tournait l' air du temps, notre papy zinzin !

Seulement il y a un hic. Mr Hessel nous a été vendu partout comme " co-auteur de la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme ". La liste est longue des médias où il a été présenté ainsi, sans réaction de sa part quand il était présent. Amusez-vous à faire une recherche gogol, vous serez édifiés ! Il le revendique d' ailleurs en toutes lettres dans sa petite rédac' balisée de lieux communs, " Indignez-vous ".

En fait, Stéphane Hessel n' a fait qu' assister à la rédaction de ce document, ce qui n' est déjà pas mal. Il l' a d' ailleurs avoué, ne pouvant faire autrement, quand il fut reçu à l'ONU en décembre 2008. ( lire ici ). Pierre-André Taguieff l' a épinglé dans un réquisitoire sans concession qui lui a valu les foudres du main-stream: voir ici.

Pourquoi ce prétentieux vieillard a-t-il laissé courir cette légende, pour maintenant reconnaitre la vérité ? Ben merde, la réponse est contenue dans la question ….

lenonce