Le Crapouillot

jean-boizeau-le-crapouillot-n-48-special-photos-defendues-livre-862271228_LEn regardant la photo du pervers Sapin et sa tête de nœud, il m’est revenu, par une succession d’associations d’idées dont mon cerveau malade a le secret, un numéro spécial du Crapouillot, paru en 1978, et intitulé « Photos défendues ».

Qui se souvient du Crapouillot? C’était un périodique satirique, dont l’origine débuta dans les tranchées (d’où le nom, qui fait référence aux mortiers de tranchées) pour s’arrêter de paraitre en 1996. A partir de la fin des années 60, il sera de plus en plus marqué à droite, voire à l’extrême-droite, et sera d’ailleurs racheté par Minute. lire ICI.

Je me souviens de plusieurs photos de ce numéro, que la magie d’internet m’a fait retrouver, par exemple celle d’un Michel Simon hilare et la nouille à l’air, posant fièrement encadré de deux jeunes femmes.

741_005

Mais surtout celle-là, qui ne pouvait que laisser rêveur le jeune mâle blanc hétérosexuel que j’étais …

741_003

lenonce

Trierweiler, playmate du mois!

trierweiler dskLe ridicule n’ayant plus tué depuis l’élection de la tâche de graisse qui squatte l’Élysée, voilà que resurgit la pseudo-journaliste-mais-vraie-pouf, incroyablement rajeunie après avoir sacrifié trois fœtus un soir de pleine lune et s’être enduite la face d’un broyat de leurs cordons.

En matière d’homme, elle a toujours un goût de chiotte, en témoigne l’improbable croisement de DSK et de Jabba the Hutt souriant tous dentiers dehors à ses côtés.

Mais surtout, qui s’intéresse encore à cette pimbêche mal gracieuse, suffisamment pour qu’un magazine d’investigation du niveau de VSD en fasse sa une? Non, vraiment, je ne vois pas …

lenonce

De l’ art de parler aux journalistes

Sectaires, partisans, incultes et incompétents, beaucoup de journalistes actuels n’ ont plus grand chose à voir avec Albert Londres. Titulaires d’ un régime fiscal très avantageux, que Sarkozy avait envisagé de réformer et que Mou président se sera empressé de ne pas toucher, ils voudraient encore être à l’ abri de toute critique. Quant cela arrive, ils gueulent à l’ unisson à l’ atteinte à la liberté de la presse, au retour des HLPSDNH: ils ont inventé le crime de lèse-bouffon. Pour paraphraser l’enquête corse: peut-on critiquer les journalistes ? Oui, mais il ne faut pas le faire !

Un des rares politiques à ne pas suivre la consigne est Nicolas Dupont-Aignan. Il s’ était déjà allumé Apathie, voilà qu’ il récidive avec cette petite crotte d’ Haziza, qu’ il qualifiera de même. A visionner avec délectation:

lenonce

Dupont-Aignan: enfin quelqu’ un qui mouche le puant Apathie !

Il fallait bien que cela arrive ! Qu' on claque le museau édenté ( il en a pourtant les moyens …) de ce prétentieux éditorialiste de bazar, qui détient la vérité et méprise les personnes non adoubées par sa caste.

Regardez dans la vidéo ci-dessous son expression ironique quand NDA parle de la presse écrite. Regardez bien, et goûtez sa ire quand il refuse de donner son salaire, lui comme Denisot d' ailleurs. On dirait qu' il a pris un coup de pied au cul !

Pour info, l' inutile et bécassonne Ariane Massenet, faire-valoir à la piètre figure dont la sagacité niche au niveau du décolleté, gagne … 25 000 euros par mois !

http://youtu.be/_5X02StQg3s

L' intégration a été désactivée par Canal+: les pisseux se protègent par la censure !

lenonce

Bayrou-Joly: affaire classée

L' émission politique de Laurence Ferrari " Parole de candidat " a réalisé le plus mauvais score pour une émission de ce type, avec seulement 2.2 millions de téléspectateurs, contre 6.9 millions pour la série américaine Cold Case.

Le chantre du produire français et la pataouète norvégienne écrasés par l' oncle Sam !

Allez, juste pour rire, une vidéo de la seconde parlant ch'ti à son meeting dans le Nord: inénarrable !

Les socialistes n' ont pas seulement négocié le sort du nucléaire avec EELV. Ils se sont assurés de la participation du candidat capable de réaliser le plus mauvais score à la présidentielle. Trop fort ! 

lenonce

Radio France est entrée en campagne !

Radio France bande,

Radio France bande,

Radio France vote François Hollande ! ( sur l'air de Radio Paris … )

Tout bon gaucho interrogé au hasard dans la rue vous dira que les médias sont noyautés par la droite et le grand capital. Toute personne modérée et impartiale comme moi remarquera que Radio France est à gauche, et passée à la vitesse supérieure en sentant l' écurie et le grand orgasme du second tour éprouvé à l' apparition du crâne teint de sa majestée Gouda 1er.

J' écoute France Info 15 minutes quand je fais plus de deux heures de voiture.

Je n' écoute plus France Inter depuis que Daniel Mermet, sa mauvaise foi et sa voix de cendrier froid m' ont donné de violentes contractions gastriques.

J' écoute France Culture le matin, à cause du niveau des invités et de l' absence de pub. Mais là, ça commence à être dur. Surtout le lundi. La chroniqueuse du lundi s' appelle Clémentine Autain, la petite blonde, peste et gironde, dont l' engagement politique tient plus du plan de carrière que de la conviction profonde. Elle a d' ailleurs trouvé son maître, aprés avoir trainé un temps autour du facteur, en la personne de Mélenchon dont la fausseté du discours n' a d' égal que la sincérité de ses envolées ! Elle est porte-parole du front de gauche, mais cela n' a en rien remis en cause sa chronique. Imaginez une chronique aux matins de Francecul faite par le port-parole de l' UMP …

Peu de temps après, il y a la chronique anti-sarkozyste de Hubert Huertas. Alors lui, c' est un phénomène. Il pond sa chronique tous les matins contre le chef de l' état avec une régularité de métronome, sans que sa direction ne s' en émeuve le moins du monde, le tout payé par mes impots !

Et je pourrais continuer, avec Raphaêl Enthoven, que j' aime bien pourtant, et qui se largue comme les autres dans une seule obsession, tirer à boulets rouges sur le gouvernement. On dirait un concours dont le ou les gagnants pourront, en cas de victoire de l' ex-joufflu, lui présenter la croupe pour qu' il l' enduise copieusement de flamby en remerciement des services rendus.

lenonce

 

 

 

Mort de rire !

Le récent fait divers dramatique, qui a vu un jeune homme se faire rouer de coups pour avoir flirté avec une fille de la cité voisine, a conduit à des interventions dont le caractère surréaliste semble résulter d' une volonté farouche de ne surtout pas voir la réalité en face.

Ecoutez ici une jeune fille du collège des agresseurs évoquer ce qu' il convient d' appeler une tentative de meurtre ( hématome intra-cérébral, rupture du foie et de la rate ) avec détachement et légèreté, parler de " taquinerie ", et finir par: " c'était pour rigoler et ça a dégénéré ".

Mais la palme revient à Willy le Devin, brillant chroniqueur social de Libération.fr, qui compare, et sans rire, cet ignoble lynchage à … Roméo et Juliette ! Alors là, on atteint des sommets, c' est le Mc Kinley du mauvais goût, l ' Annapurna du grotesque, le Mont Vinson de la connerie tous azimuts. Willy le Devin, des abrutis comme toi, ça mérite plus d' attention qu' une baleine à bosse à la saison des amours. Il faut te protéger pour que tu continues de nous éblouir à coups de références fracassantes. J' imagine que les tournantes dans les caves te rappellent Pasolini, et les trafics en tous genres, Henri de Monfreid. Avec toi c' est la fiction qui rejoint la réalité. Vraiment je t' envie …

Donc, dans les temps préhistoriques, l' humanité naissante était organisée en tribus querelleuses. Quand un guerrier d' une tribu regardait de trop près le string en mammouth d' une frangine de la tribu d' à côté, les mâles de celle-ci lui tendait un guet-apens pour lui damer la tête à coups de gourdins. Et puis l' Histoire est passée, les rois ont fait la France, et la France a produit la cathédrale de Chartres et la Romanée Conti.

La boucle est bientôt bouclée. A venir, le cannibalisme et les réducteurs de tête.

lenonce

Homme des cavernes