Enfin une professionnelle aguerrie et surqualifiée au ministère du travail !

Myriam machinCela valait la peine d’ attendre!

La nouvelle ministre possède des qualités allant bien au-delà de sa diversitude. Cette sur-douée connait bien le Monde du Travail. Pour financer ses études, elle a été téléprospectrice, baby-sitter, hôtesse d’accueil, vendeuse de maillots et travailleuse agricole. Toutes ces expériences la confortent dans l’ idée qu’ elle ne travaillera plus jamais, mais se consacrera à ceux dont les maigres qualités ne leur permettent que cette seule et déprimante alternative.

Après de spectaculaires études de droit, elle entre en politique comme d’ autres en religion. Elue parisienne, ses qualités hors normes lui valent de siéger au conseil d’administration de la fondation Louis Lépine ou dans des commissions prestigieuses comme la commission de l’ action sociale de la préfecture de police. (source wikipédia).

Une tronche, on vous dit.

A partir d’août 2014, elle devient secrétaire d’ Etat chargée de la Ville, et tout citadin ne peut que s’ émerveiller des transformations mirobolantes qu’ elle aura accomplies à marche forcée, tant elle a été omniprésente sur le terrain et dans les médias: l’ héritière spirituelle du baron Haussmann, comme on la surnomme dans quelques cercles d’ initiés.

Elle dit se lancer dans ses nouvelles fonctions en y mettant toutes ses compétences: nous sommes donc rassurés. Vraiment, Hollande se sera foutu de la gueule du monde avec une jubilation qui me conduirait presque à l’ admirer. Enfin, comme disait l’ autre, on n’ en est pas à une Khomri près !

lenonce

Hollande: l’esprit du 11 janvier la bite !

Ah la crapule, le fieffé coquin, il va nous en faire bouffer de « l’esprit du 11 janvier », avec la complicité active et enamourée des journalopes et longs crayons de tous bords, le mal fagotté a endossé ses habits de président qu’ on nous dit, pompez, pompez, pompez, et écartez bien les fesses en attendant 2017.

-

Hollande a trouvé l’ élément de langage qu’ il lui fallait, sa « fracture sociale » a lui ce sera « l’esprit du 11 janvier ». Comment osez-vous encore parler du chômage, irresponsables que vous êtes, prenez un peu de hauteur que diable, je serai votre B52, je vous bombarderai de mes interventions grotesques à 12.000 pieds, et chut!, pas une critique, pas un reproche, vous vous attaquez à l’ unité nationale. Ah la crapule, le fieffé coquin!

lenonce

Les suce-boules de France inter en ordre de bataille

Vendredi soir, je suis tombé par hasard sur la présentation de la matinale de France inter de lundi qui accueillera ce qui nous sert de président. C’était un dénommé Graziani qui était à la manœuvre.

Ah il était enthousiaste le bougre, une érection comak, qui lui montait entre les écouteurs, tellement on allait voir ce qu’on allait voir, une émission-jamais-faite-jamais-vue-avec-de-vrais-français-dedans-même-pas-triés-et-président-va-jouer-le-jeu-tellement-bien-que-ce-sera-pas-préparé-mais-pendant-deux-heures-Patrick-Cohen-va-vous-éblouir, il tirait une langue, le Graziani, qui s’en allait bon train du trou-du-cul présidentiel au bout du gland de son confrère, ah-ah-ah-ah-ah … ça y est, c’est parti: à vous Cognac Jet!

C’était à vomir, surtout à entendre le nom de celui qui allait réaliser l’émission: Patrick Cohen. Ce gauchiste méprisant, au regard torve de suffisance affectée, celui dont on vante les goûts pour le foie gras dans l’émission « c’est à vous », vous savez dans ces moments que la télé affectionne le plus où elle ne parle que d’elle-même, enfin bref, une petite crapule idéologique qui sépare les bons des méchants, et qui va s’en donner à cul-joie lundi pour mâcher du flamby sans préservatif: à vos lingettes!

Je le dis, et le redis, à celui qui remplacera en 2017, je l’espère, le pignouf qui pense nous gouverner, il faudra assécher le marigot pestilentiel qu’est devenu le service public audiovisuel. Et se torcher de la pseudo liberté d’expression, morte depuis l’éviction d’i-télé de Zemmour: c’est clair?

lenonce

cohen patrick

L’ effondrement

Nous vivons des moments de pur bonheur, procurés par l’ ensemble de la gauche, ne nous privons pas de les savourer !

D’ abord le désarroi des blogueurs appointés par le pouvoir, à commencer par le plus drôle, l’ inénarrable Nicolas Jégou. D’ ordinaire sa prose est pesante, et consiste en un assemblage indigeste des éléments de langage que lui fournissent ses supérieurs. Mais lisez ce billet, au titre profondément débile, pondu la veille de l’ implosion gouvernementale, je vous garantis le fou-rire. Admirez la prouesse du thuriféraire, qui à force de contorsions, finit par se mettre la tête dans le cul, ce qui est remarquable compte-tenu de sa corpulence. De là où il se trouvait il ne pouvait donc plus rien voir, et de conclure par un « c’est beau, non? », qui parachève le chef d’ œuvre. Non, ce n’ est pas beau, c’ est même trés con, lui répondit l’ actualité du lendemain.

Hollande, un président liquide. Délectez-vous de cette énième photo sous la pluie, les yeux en berne, les lunettes embuées. Mais que font les conseillers en communication ? Je crois qu’ ils ont compris qu’ ils ne tireraient jamais rien d’ un tocard pareil. Sarkozy était un roc, Hollande une flaque, je pense que le prochain président pourait être un gaz … c’ est ça, un pet !

Les ministres qui se tirent avant qu’ on ne les vire, ça aussi c’ est une invention de ce quinquennat. Au lieu de s’ accrocher en essayant de sauver leur maroquin, ils pissent au derrière du nervi catalan, et se barrent. Mais le meilleur est à venir, avec peut-être la nomination de JV Placé: ce serait superbe !

A suivre…

lenonce

 PS1 : dernière nouvelle, le gros Hue serait sur les rangs: que du bonheur, je vous dis !!

PS2 : finalement non, c’est l’ENA qui rafle la mise.

valls et montebourgMinus et cortex jouent avec leurs boules