Ebola: la grande déconnante de la prise de température

Marisol Touraine se voit en Ebola queen: pas un jour où elle ne commentent la progression ( ou pas ) du virus, les patients contaminés ( ou pas ), enfin tout ce qui devrait être réservé aux organismes spécialisés comme l’ INVS, beaux yeux se l’ attribue avec gourmandise.

Dernière mesure: prendre la température des passagers en provenance de Guinée Conakry. Pourquoi que la Guinée ? Mystère. Bref, voilà que l’ on mesure la température des passagers, qui se réjouissent que ça ne dure pas longtemps, que ça ne fasse pas mal (certains devaient penser qu’ on allait leur prendre en rectal … ) et demandent surtout ( car c’ est évidemment le plus important ) qu’ ils ne soient pas stigmatisés !

J’ ai des doutes sur une telle mesure en raison du délais d’ incubation de 2 à 21 jours: un passager peut donc être porteur et n’ avoir pas encore de signe.

Mais Marisol a tout prévu. Une fiche est remise aux passagers qui se surveilleront la température pendant trois semaines, et ( c’ est là que ça devient cocasse ) noteront tous les contacts qu’ ils ont pu avoir ! Mais en trois semaines, un guinéen a rencontré toute sa communauté, plus ceux qu’ il aura croisé par hasard, plus tous les pauvres gens du métro, etc, etc, …

Donc, de beaux jours se préparent. Attendons celui ou le premier cas va se déclarer en France, et la grande panique qui va s’ en suivre …

lenonce

La France aime ses musulmans !

En témoigne cette affichette à l' entrée du service de maladies infectieuses de l' hôpital Nord, à Marseille.

Vaccinations

Dois-je préciser que ce service est gratuit ? Non, vous vous en doutiez !

J' en discutais dernièrement avec un "modernoeud", cher à Didier Goux, qui me disait: 

– C' est normal, sinon ils reviennent avec tout un tas de maladies. Si on les vaccine, c' est pas par amour, c' est par intérêt, pour se protéger, en fait !

Imparable comme raisonnement !

Je reconnais en effet que ces vaccinations empêchent le retour en force de maladies disparues comme la doule, la gastapiagne la pécole* et autres méningites, que le prophète (sawa) peine un peu à éradiquer.

Rappelez-vous que, à l' occasion de certains mouvements de populations, la tuberculose, quasiment disparue il y a 40 ans, progresse à nouveau dans notre beau et accueillant pays …

lenonce

* Pécole: peau du cul qui se décolle

Le bio, c’ est de la merde !

Assiette_graines En effet, ce n' est finalement pas dans la brave cucurbite hispanique mais dans les graines germées d' une entreprise bioteutonne qu' on a retrouvé la fameuse bactérie Escherichia Coli, autrement dit une entérobactérie, un colibacille, enfin bref, une bactérie du caca ! 

J' ai toujours manifesté la plus grande réserve envers ces produits onéreux qui s' entourent systématiquement d' un folklore à la con. Il y a toujours une soirée ou vous croisez un grand con ou une gourdasse, avec des habits indiens en coton violet, santiags à Jésus aux pieds, coiffé comme un dessous de bras, qui vous dit: 

– Noooooooooon, tu n'as jamais goûté de graines germées ?

– Ben, non, ça s' mange ?

– Rhôôô, la tâche ! Mais c' est hyper-hype ! Je m' en envoie toujours un grand bol après m' être fait ouvrir les chakras par mon coach de macrobiotique ! Tu devrais t' y mettre !

– Sans façon, j' ai peur que ça gâte le goût du pastaga. Et puis franchement, bouffer des graines, même germées, c' est un peu comme si on m' obligeait à avaler les noyaux des olives. Allez zou, patron, remets-nous un jaune: moi, la seule graine que je vénère, c' est l' anis étoilé !

Brève de comptoir:

– Finalement, les allemands sortent du nucléaire, et c' est pour crever en bouffant des graines. Pas de cul ….

lenonce

Graines germées PS: pour ceux que ça intéresse, et qui veulent en savoir plus, je vous conseille ce livre. Pour l' explosion d' énergie vivante ( tout un programme ! ), c' est plutôt aux chiottes que ça se passe …

Ne passez pas à l’heure d’été, c’est mauvais pour la santé.

Dali04L'Association belge Contre l'Heure d'Eté Double (ACHED) rappelle qu'une étude suédoise a indiqué une augmentations du nombre de crises cardiaques lors du passage à l'heure d'été.

Ljung et Imre Janszky ont étudié les taux de crises cardiaques en Suède entre 1987 et 2006. Lors du passage à l'heure d'hiver, alors que les montres sont reculées d'une heure, il y avait 5% moins de crises cardiaques dans les trois jours de travail qui suivaient alors qu'il y en avait 5% de plus lors du passage à l'heure d'été.

Il est connu que le lundi est la journée la plus dangereuse pour les crises cardiaques.

L'effet de la transition du printemps à l'heure avancée sur les taux d'attaques cardiaques était légèrement plus grand chez les femmes que chez les hommes et l'effet du changement de l'automne était plus prononcé chez les hommes. Dans les deux cas, l'effet était plus prononcé chez les moins de 65 ans que chez les plus de 65 ans.

Alors ne prenez pas de risques inutiles, utilisez votre droit de retrait en ne changeant pas d'heure cette nuit !

C'était le conseil de LENONCE.

Géronte.