Radio France est entrée en campagne !

Radio France bande,

Radio France bande,

Radio France vote François Hollande ! ( sur l'air de Radio Paris … )

Tout bon gaucho interrogé au hasard dans la rue vous dira que les médias sont noyautés par la droite et le grand capital. Toute personne modérée et impartiale comme moi remarquera que Radio France est à gauche, et passée à la vitesse supérieure en sentant l' écurie et le grand orgasme du second tour éprouvé à l' apparition du crâne teint de sa majestée Gouda 1er.

J' écoute France Info 15 minutes quand je fais plus de deux heures de voiture.

Je n' écoute plus France Inter depuis que Daniel Mermet, sa mauvaise foi et sa voix de cendrier froid m' ont donné de violentes contractions gastriques.

J' écoute France Culture le matin, à cause du niveau des invités et de l' absence de pub. Mais là, ça commence à être dur. Surtout le lundi. La chroniqueuse du lundi s' appelle Clémentine Autain, la petite blonde, peste et gironde, dont l' engagement politique tient plus du plan de carrière que de la conviction profonde. Elle a d' ailleurs trouvé son maître, aprés avoir trainé un temps autour du facteur, en la personne de Mélenchon dont la fausseté du discours n' a d' égal que la sincérité de ses envolées ! Elle est porte-parole du front de gauche, mais cela n' a en rien remis en cause sa chronique. Imaginez une chronique aux matins de Francecul faite par le port-parole de l' UMP …

Peu de temps après, il y a la chronique anti-sarkozyste de Hubert Huertas. Alors lui, c' est un phénomène. Il pond sa chronique tous les matins contre le chef de l' état avec une régularité de métronome, sans que sa direction ne s' en émeuve le moins du monde, le tout payé par mes impots !

Et je pourrais continuer, avec Raphaêl Enthoven, que j' aime bien pourtant, et qui se largue comme les autres dans une seule obsession, tirer à boulets rouges sur le gouvernement. On dirait un concours dont le ou les gagnants pourront, en cas de victoire de l' ex-joufflu, lui présenter la croupe pour qu' il l' enduise copieusement de flamby en remerciement des services rendus.

lenonce