Grande Bretagne: la défaite annoncée des conservateurs

Ah il nous l’ avait prédit, nos merdiques médias, la défaite des conservateurs, « au coude à coude » avec les travaillistes. Ils s’étaient répandus dans leurs torchons, pour prédire la fin du bipartisme, à l’instar de Sonia Delesalle-Stolper, incompétente envoyée spéciale de Libération (lire ici).

Malheureusement, la vérité est tétue, et il ne suffit pas de crcaher en l’air pour faire croire qu’il pleut. Les résultats donnent une victoire massive des conservateurs, et une défaite de tous les autres partis. Insuffisant pour une autocritique. La conne citée précédemment ose commencer sa nouvelle chronique par: « pas de surprise et pourtant une énorme surprise ». Bon, d’accord, elle ne pouvait entamer par: « je suis une conne incompétente appartenant à un journal de merde », mais, quand même, un peu d’humilité aurait été bien venue.

La véritable raison de cet énième enfumage de nos journaleux est la volonté de cacher cette vérité sortie des urnes:

CAMERON GAGNE PARCE QU’IL EST BON.

HOLLANDE PERD PARCE QU’IL EST NUL.

Point barre.

lenonce

Les terroristes musulmans ont gagné

Vous pouvez tourner les évènements récents dans tous les sens, force est de constater que les terroristes ont atteint, voire dépassé, les objectifs qu’ ils s’ étaient fixés.

– il n’ est pas une heure de la journée où on ne parle de l’ islam. Ce soir encore sur France cul, un reportage larmoyant sur les pauvres musulmans de Fréjus obligés de prier dans le froid (à Fréjus!) parce que le méchant maire FN a suspendu l’ autorisation de construction de la mosquée. Le ton mielleux de la journalope interrogeant les fidèles (parlant français comme des sagouins) était à gerber.

– Alors qu’ on ose encore parler de liberté d’ expression: exit Zemmour, Houellbecq, Tesson. Une œuvre à la con d’ une  » artiste  » franco-algérienne, montrant des tapis de prière percés avec une paire d’ escarpin au centre, a été immédiatement retirée de l’ exposition. Les membres de le communauté musulmane avait gentiment prévenu, que, malgré leur vigilance, ils ne pourraient rien contre les agressions possibles: bref, des menaces à peine voilées (aux dernières nouvelles,  » l’ œuvre  » devrait quand même être exposée: à suivre). Sinon, le film  » l’ Apôtre «  est régulièrement déprogrammé dans l’ indifférence générale.

– le pitoyable défilé de  » kouffars  » (auquel votre serviteur a participé) a mis en image le fossé gigantesque qui nous sépare d’ une certaine catégorie de la population, dont les manifestations dans certains lycées ne sont que la partie émergée.

– la déconnante récente suite aux propos du charmant bambin qui a déclaré être  » du côté des terroristes « , n’ a déclenché que des réactions horrifiées sur le fait qu’ un enfant ait été convoqué par la police, alors que la réelle horreur est l’ endoctrinement de ces enfants, élevés dés la naissance dans la haine de l’ occident, et qui rappelle la formation des jeunesses hitlériennes.

– mais surtout, surtout, la fait que les merdiques médias se soient engouffrés dans la période post-attentat pour nous vendre un  » sans faute » de l’ exécutif, et interdire tout débat au motif de l’ unité nationale. Il n’ y a pas d’ unité nationale pour la bonne raison que la nation française n’ existe plus.

Non, Hollande et sa clique n’ ont pas été extraordinaires. Quand un journal, menacé de mort depuis des années, censément protégé par la police, voit la quasi-totalité de sa rédaction massacrée, y compris le policier chargé de la sécurité, par des personnes fichées comme terroristes aux USA depuis 2011 et en liberté sur notre territoire, on ne peut pas parler de  » sans faute « . Non, comme on a pu l’ entendre, Hollande n’ a pas pris  » la responsabilité  » de l’ assaut. Les frères pois chiches sont sortis tous seuls, rendant inévitable l’ assaut sur coulibalo. Et n’ en déplaise au pitre Cazeneuve et à son look de cocu d’ une pièce de Feydeau, le pire ministre de l’ intérieur de tous les temps, qui aura même réussi à faire augmenter la mortalité sur les routes.

La réussite absolue des terroristes musulmans est donc d’ avoir restauré la légitimité écornée du pignouf qui croit nous gouverner, et qui aurait du être éjecté après un incroyable gâchis qui a fait 17 morts. Hollande n’ a jamais été si bien teint, et se prépare sereinement à un second mandat qui verra l’ explosion de la France.

lenonce

L’ effondrement

Nous vivons des moments de pur bonheur, procurés par l’ ensemble de la gauche, ne nous privons pas de les savourer !

D’ abord le désarroi des blogueurs appointés par le pouvoir, à commencer par le plus drôle, l’ inénarrable Nicolas Jégou. D’ ordinaire sa prose est pesante, et consiste en un assemblage indigeste des éléments de langage que lui fournissent ses supérieurs. Mais lisez ce billet, au titre profondément débile, pondu la veille de l’ implosion gouvernementale, je vous garantis le fou-rire. Admirez la prouesse du thuriféraire, qui à force de contorsions, finit par se mettre la tête dans le cul, ce qui est remarquable compte-tenu de sa corpulence. De là où il se trouvait il ne pouvait donc plus rien voir, et de conclure par un « c’est beau, non? », qui parachève le chef d’ œuvre. Non, ce n’ est pas beau, c’ est même trés con, lui répondit l’ actualité du lendemain.

Hollande, un président liquide. Délectez-vous de cette énième photo sous la pluie, les yeux en berne, les lunettes embuées. Mais que font les conseillers en communication ? Je crois qu’ ils ont compris qu’ ils ne tireraient jamais rien d’ un tocard pareil. Sarkozy était un roc, Hollande une flaque, je pense que le prochain président pourait être un gaz … c’ est ça, un pet !

Les ministres qui se tirent avant qu’ on ne les vire, ça aussi c’ est une invention de ce quinquennat. Au lieu de s’ accrocher en essayant de sauver leur maroquin, ils pissent au derrière du nervi catalan, et se barrent. Mais le meilleur est à venir, avec peut-être la nomination de JV Placé: ce serait superbe !

A suivre…

lenonce

 PS1 : dernière nouvelle, le gros Hue serait sur les rangs: que du bonheur, je vous dis !!

PS2 : finalement non, c’est l’ENA qui rafle la mise.

valls et montebourgMinus et cortex jouent avec leurs boules

 

Fusillé pour l’ exemple

798px-French_soldier_early_uniform_WWI(1)Je n’ ai pas eu le courage de regarder la pantalonnade rouge garance de notre président. J’ ai donc jeté un œil, hier soir, sur son discours, qui réussit la prouesse de mélanger les deux guerres mondiales, comme si le centenaire de la première était un costume trop étroit pour notre grand homme. Et comme cela ne suffisait pas encore, il a rajouté la crise actuelle, faisant de cet exercice, que seul ce con de Copé a trouvé émouvant, une synthèse dont il a le secret et qui m’ a immédiatement évoqué une flaque de vomi froid.

Et puis, une phrase a attiré ma maigre attention antésomnique: une phrase de … Nicolas Sarkozy ! Le candidat qui n’ a jamais cité son nom de toute la campagne, l’ appelant d’ un ton méprisant  » le candidat sortant « , le président nouvellement élu se comportant avec l’ ancien lors de la passation de pouvoir comme le dernier des cuistres, celui qui accable son prédécesseur de tous les maux pour ( tenter de ) masquer ses propres incuries, celui-là donc cite Nicolas Sarkozy. Faut-il qu’ il soit aux abois pour être contraint à de telles extrémités: rien de ne va plus en socialie !

Et puis je l’ ai vu s’ effondrer au pupitre, le pitre, tandis qu’ une voix tonitruante clamait:  » tu seras fusillé pour l’ exemple  »

– Non, pitié, pitié, gueulait-il, la cravate de travers, l’ entrejambe marqué d’ une tache sombre, je ne savais pas que c’ était si dur !

– Justement, il ne faut plus qu’ à l’ avenir n’ importe quel bon à rien puisse accéder à la fonction suprême: fusillé ! Emmenez-le !

Et les ombres de Bigeard et Denoix de Saint Marc de le trainer vers le fond de la pièce, dominée par l’ Élysée en feu.

– Pitié, pitié, je suis déjà bien puni. Ce matin, en broutant le minou poilu, de 14 et de Valou (quelle touffe, mon Dieu, quelle touffe), j’ ai levé les yeux et vu la figure grimaçante de Léonarda, pitié, pitié, ahhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!

Je me suis alors réveillé en sursaut, le corps baigné de sueur, le regard hagard ! Putain, quel cauchemar …

Et j’ ai compris ce que serait la suite du quinquennat: une guerre de tranchée avec un Hollande enterré, laissant ses ennemis s’ épuiser en attendant la réélection. Courage mes amis, le pire est à venir.

lenonce

Pour ceux que le vrai sujet intéresse, lire l’ excellent livre du général André Bach: Fusillés pour l’ exemple: 1914-1915.