L’ effondrement

Nous vivons des moments de pur bonheur, procurés par l’ ensemble de la gauche, ne nous privons pas de les savourer !

D’ abord le désarroi des blogueurs appointés par le pouvoir, à commencer par le plus drôle, l’ inénarrable Nicolas Jégou. D’ ordinaire sa prose est pesante, et consiste en un assemblage indigeste des éléments de langage que lui fournissent ses supérieurs. Mais lisez ce billet, au titre profondément débile, pondu la veille de l’ implosion gouvernementale, je vous garantis le fou-rire. Admirez la prouesse du thuriféraire, qui à force de contorsions, finit par se mettre la tête dans le cul, ce qui est remarquable compte-tenu de sa corpulence. De là où il se trouvait il ne pouvait donc plus rien voir, et de conclure par un « c’est beau, non? », qui parachève le chef d’ œuvre. Non, ce n’ est pas beau, c’ est même trés con, lui répondit l’ actualité du lendemain.

Hollande, un président liquide. Délectez-vous de cette énième photo sous la pluie, les yeux en berne, les lunettes embuées. Mais que font les conseillers en communication ? Je crois qu’ ils ont compris qu’ ils ne tireraient jamais rien d’ un tocard pareil. Sarkozy était un roc, Hollande une flaque, je pense que le prochain président pourait être un gaz … c’ est ça, un pet !

Les ministres qui se tirent avant qu’ on ne les vire, ça aussi c’ est une invention de ce quinquennat. Au lieu de s’ accrocher en essayant de sauver leur maroquin, ils pissent au derrière du nervi catalan, et se barrent. Mais le meilleur est à venir, avec peut-être la nomination de JV Placé: ce serait superbe !

A suivre…

lenonce

 PS1 : dernière nouvelle, le gros Hue serait sur les rangs: que du bonheur, je vous dis !!

PS2 : finalement non, c’est l’ENA qui rafle la mise.

valls et montebourgMinus et cortex jouent avec leurs boules